Skip to Content

Cette relation est toxique et vous le savez : 11 Astuces pour avancer

Cette relation est toxique et vous le savez : 11 Astuces pour avancer

Souvent, la chose la plus difficile à accepter à propos d’une relation toxique est d’admettre qu’elle est toxique, justement.

Beaucoup de gens se reprochent d’avoir laissé entrer des personnes toxiques dans leur vie.

Pourtant, se blâmer n’est jamais productif.

Comprenez ceci : vous avez choisi de voir le meilleur de cette personne et avez apprécié le positif que cela vous a apportée à un moment donné.

Peut-être que la dynamique du couple a récemment changé et que cela pose un problème. Ou peut-être que votre relation a toujours été toxique et que vous vous en rendez compte maintenant.

Dans tous les cas, il est temps de mettre fin aux choses.

Rompre avec la personne que vous aimez n’est jamais facile

Mais il est encore plus difficile de laisser partir une personne toxique.

Vous avez peut-être évité les signaux d’alarme ou ignoré les signes avant-coureurs, dans l’espoir d’améliorer les choses. De les faire fonctionner, de les changer.

Mais cela se produit rarement…

L’un des aspects les plus déroutants lors d’une rupture avec quelqu’un de toxique, c’est d’avoir l’impression qu’il plus facile de se remettre d’une séparation avec un partenaire vraiment gentil et merveilleux que vous considériez comme un meilleur ami que de se remettre d’une séparation avec un ex qui n’a pratiquement fait que vous rendre malheureuse tout du long.

Pourquoi les personnes qui se sont révélées mesquines, égoïstes, malhonnêtes, manipulatrices et donc manifestement mauvaises à tous égards, sont-elles parfois les plus difficiles à oublier ?

À lire aussi : Je ne tombais que sur des c*nnards, jusqu’à ce que je comprenne mes erreurs

Plusieurs raisons justifient la difficulté de la tâche

L’un des principaux coupables est l’ocytocine.

L’ocytocine est une hormone de votre corps qui se libère pendant les moments d’intimité. Par exemple, lorsque vous faites l’amour, vous tenez la main de votre partenaire, vous vous embrassez ou même le simple acte de se serrer dans les bras.

Lorsque de l’ocytocine est libérée, cela vous amène à faire plus confiance à votre compagnon, même lorsque la confiance n’est pas justifiée.

Cette petite hormone sournoise est également coupable de favoriser les liens, ce qui peut vous empêcher de quitter votre conjoint, même lorsque vous savez qu’il n’est pas bon pour vous.

En plus de l’effet de l’ocytocine, voici 5 autres choses qui rendent difficile la sortie d’une relation toxique :

1. La maltraitance vous affaiblit émotionnellement.

La violence psychologique peut être dévastatrice pour tout le monde, laissant l’individu faible, sans estime de soi, ce qui rend la décision de recommencer une autre relation difficile à prendre.

2. Cela peut mettre votre vie en danger

Quitter une relation toxique peut être dangereux, entraînant toutes sortes de conséquences, même la mort.

Des études montrent que, malheureusement, la probabilité qu’une personne toxique tue son ex compagne après qu’elle l’ait quitté est plus grande que si elle était restée dans la relation.

3. La croyance que les choses vont changer

La société nous pousse à croire que l’on est faible si l’on s’arrête avant d’avoir atteint son but.

En d’autres termes, si vous êtes dans une relation toxique, vous devriez vraiment tout essayer avant de penser à rompre.

Cet état d’esprit est également suivi par la pensée que les abus finiront par s’arrêter.

4. La pression sociale du couple

Il y a toujours cette pression sociale des amis et de la famille pour ce qui concerne le couple.

Comme si être célibataire, c’était dire au monde que quelque chose ne tourne pas rond chez nous.

Cette pression ne fait bien sûr qu’aggraver la situation car on préfère alors être dans une mauvaise relation que de ne pas avoir de relation tout court.

5. Le regard des autres

Il est souvent difficile d’admettre à qui que ce soit que nous traversons une période difficile.

Les personnes vivant des relations toxiques ne veulent pas admettre le type d’abus qu’elles subissent à cause de la peur ou de la honte d’être blâmées ou jugées.

À lire aussi : 5 Raisons qui peuvent expliquer pourquoi fuir quelqu’un de toxique est plus difficile que de rester avec lui

Les effets pervers d’une rupture avec quelqu’un de toxique

Rompre ne signifie pas que la relation prend fin instantanément. Bien au contraire.

Lorsque vous vous séparez, vos émotions et sentiments peuvent devenir encore plus forts.

Même si vous êtes consciente que cette relation est problématique, vous fantasmerez sur une seconde chance, voire bien plus.

Et cela ne fera qu’aggraver les choses, comme du sel sur une plaie.

C’est parce que la toxicité crée une dépendance.

Nous, êtres humains, sommes accros à l’amour et nous sommes également accro à l’espoir.

Qu’elles soient saines ou pas, toutes les relations créent une dépendance.

Et il est délicat de déterminer à quel moment cette dépendance devient excessive.

Quand une relation devient chaotique, nous ne partons pas même si nous pourrions penser à nous éloigner plusieurs fois dans notre esprit. Pourquoi ? Parce que la plupart du temps, nous avons tendance à croire que c’est normal d’avoir des problèmes de couple. Et ça l’est !

Mais le souci arrive lorsque nous commençons à nous mentir. Lorsque nous nous convaincons qu’il y a toujours plus de hauts que de bas, alors que pas du tout.

Soudain, la relation se change en fantasme.

Nous ne voyons plus la relation pour ce qu’elle est et à la place, nous nous concentrons sur le passé que nous avons laissé derrière nous.

Un passé où les choses allaient mieux…

Faire face

L’amour, comme toute autre dépendance, peut être difficile à éliminer, même lorsqu’il y a des effets secondaires négatifs importants tels que le gaslighting et la destruction de l’estime de soi.

Il est si difficile de faire face à cette vérité décevante et se rendre compte que la personne que vous croyiez être “la bonne” ne l’est pas remettra tout en question dans votre vie.

Bien que vous soyez fortement attirée et émotionnellement attachée à votre ex partenaire, vous avez ce sentiment instinctif et cette conscience à l’intérieur que cette relation n’apporte aucune énergie positive dans votre vie.

Mais le lien est là. Incassable semble-t-il. Vous vous sentez dépendante de lui pour presque tout alors comment arriverez-vous à vivre sans lui ?

Vous le pourrez.

C’est difficile à accepter mais lorsque vous prendrez vraiment conscience qu’il ne vous convient pas, lorsque vous réalisez que la relation est toxique et malsaine, lâcher prise sera la meilleure chose à faire.

Apprendre à lâcher prise

Passer de l’impuissance à être autonome est un doux changement mais cela demande beaucoup d’efforts et de volonté.

Il faut souvent autant d’énergie et de force pour rester dans une mauvaise relation que pour en partir.

Avec un changement de mentalité, d’expérience et d’attente, les ressources que vous utilisez pour rester peuvent être utilisées pour vous propulser vers l’avant !

Voici à présent 11 Astuces pour vous aider dans cette démarche. 

À lire aussi : Vous trouverez l’amour quand vous accepterez ces 4 Leçons

1. Vivre dans le présent

L’attrait de vivre dans le passé ou dans le futur peut être tentant mais l’énergie pour avancer existe en vivant pleinement dans le présent.

Pour ce faire, vivez pleinement la relation telle qu’elle est, sans avoir besoin de la changer ou de la contrôler.

Cela peut être effrayant, en particulier si l’environnement dans lequel vous vous trouvez est hostile.

Mais le seul moyen de passer à quelque chose est de ressentir pleinement à quel point cette chose est brisée.

Aucune relation n’est parfaite et tous les couples se disputent et se blessent mais le problème survient quand on se sent obligée de devoir vivre dans le passé (ou dans le futur) pour tolérer le présent.

2. Gardez une trace de ce qu’il se passe

Gardez une trace de ce que vous expérimentez dans la relation ; les bons comme les mauvais moments.

Si l’écriture n’est pas votre truc, prenez une photo de votre visage à la même heure chaque jour : vous le verrez dans vos yeux.

Fixez une période de “récolte” (semaines, mois) et le moment venu, jetez un œil à ces traces que vous avez gardées.

Pouvez-vous voir apparaître des modèles ?

Que remarquez-vous des choses qui vous font du mal et des choses qui vous font du bien ? Leur fréquence ? Leur intensité ? Que voyez-vous sur les photos ? Etc.

Cela peut vous aider à voir votre expérience dans la relation pour ce qu’elle est vraiment, dépouillée des filtres qui s’ajoutent avec le temps.

À lire aussi : Il n’est jamais trop tard pour soigner votre dépendance à l’amour

3. Soyez consciente de ce qui se passe dans votre corps car il essaie de vous dire quelque chose

La connexion entre l’esprit et le corps est puissante.

Si vous empêchez les messages qui viennent de votre esprit à vous parvenir, votre corps prendra le relais.

Il y aura des signes dans la façon dont vous vous tenez, les sensations dans votre corps (lourdeur, chagrin, tension) et la façon dont il fonctionne de manière générale.

Avez-vous la sensation d’être plus lente ? Ressentez-vous une douleur physique ? Quelle est la nature de la douleur ? Êtes-vous plus fatiguée ?

Si votre corps pouvait parler, que voudrait-il que vous sachiez ?

4. Observez-vous

Remarquez ce que vous faites pour vous éloigner de la réalité.

Avez-vous des comportements spécifiques pour éviter de vous sentir trop mal ?

Essayez de plonger dans l’inconfort que vous ressentez plutôt que de l’éviter.

La douleur, la sagesse, le courage et la force dont vous avez besoin pour trouver la version la plus heureuse de vous-même et de votre vie sont contenus dans cette douleur.

5. Donnez-vous une date limite

Il est facile d’oublier depuis combien de temps vous vivez mal la relation.

Alors choisissez un jour.

3 semaines, six mois ou un an, donnez à la relation tout ce que vous avez. Une dernière fois.

Quand le jour que vous avez fixé arrive, soyez honnête et agissez en conséquence : la réponse sera clairement devant vous.

6. Pensez à vous

La façon dont nous décrivons l’égoïsme est bancale.

Être égoïste, cela consiste à reconnaître ce dont vous avez besoin et à faire ce que vous pouvez pour répondre à ces besoins.

Bien sûr, il est question d’équilibre entre vos besoins et ceux des autres.

Dans une relation toxique, vous oubliez de prendre soin de vous donc quand vous commencez à le faire, attendez-vous à des retombées de la part de votre “partenaire”. Mais n’oubliez pas qu’il y en aura aussi si vous continuez à vous délaisser.

Alors répétez après moi : je compte et ce dont j’ai besoin est important.

Répétez ce mantra tous les jours si possible, jusqu’à ce qu’il devienne une évidence.

7. Soyez honnête concernant vos propres responsabilités

Pouvez-vous faire quelque chose pour remettre la relation sur les rails ?

Quelle est votre part de responsabilité dans ce que vous vivez actuellement ?

Cela demande beaucoup d’humilité que de voir si nous participons à la toxicité d’une relation mais c’est une étape important.

Par contre, ne vous pliez pas aux exigences de l’autre s’il vous ordonne de faire ceci ou cela plus souvent : c’est à vous de décider si, vraiment, vous en sortirez gagnants tous les deux ou si c’est juste une manipulation de plus.

À lire aussi : L’art et la manière de réparer une relation toxique

8. Comprenez quel est votre rôle dans la relation

Avec le temps, vous êtes probablement tombée dans une manière de vivre ensemble qui rend le dysfonctionnement plus facile et plus tolérable : un ajustement sain à une situation malsaine si vous voulez.

Explorez vos rôles.

Lequel d’entre vous est celui ou celle qui a peur de l’engagement, qui ne communique pas, qui est l’agresseur, le ou la critique, etc.
Et qui est la victime, l’impuissant, celui ou celle qui protège, qui rêve ?

Quand vous avez déterminé votre rôle principal, essayez d’en changer.

Cela modifiera la dynamique et rendra le dysfonctionnement d’autant plus flagrant. Cela vous aidera à prendre de la distance.

9. Arrêtez de fantasmer la relation

“Ça peut être mieux”, “il va changer”, “il va comprendre”, …

Combien de fois vous convainquez-vous de cela ?

Ouvrez les yeux sur ce qu’est vraiment la relation. Même si ça fait mal, même si l’ego en prend un coup. Même si vous avez peur.

Plus vous fantasmez sur ce qui pourrait être, plus vous embellirez la réalité et la transformerez en quelque chose d’acceptable.

Ce fantasme vous persuadera de tenir un peu plus longtemps et vous serez la seule à toujours faire des efforts pour que cela puisse arriver.

Acceptez ce qui est.

Plus vous pouvez accepter où vous êtes, plus la capacité de changement est grande.

Acceptez votre réalité telle qu’elle est : votre relation, votre partenaire et ce que cela signifie pour vous.

Car en acceptant la vérité, vous VIVEZ la vérité. Vous aurez une clarté qui vous propulsera vers l’avant, quoi que cela puisse signifier pour vous.

10. Arrêtez de chercher des excuses

Soyez honnête, que voulez-vous de cette relation ?

Dans quelle mesure ce que vous voulez est-il différent de ce que vous avez ? Et depuis combien de temps essayez-vous de l’obtenir ?

Même au milieu d’une tempête, l’amour continuera d’émaner de la relation amoureuse.

Un couple vraiment amoureux se sent sûr, en sécurité et respecté, même lorsque les temps sont durs.

Si cela ne vous fait pas du bien, ce n’est pas de l’amour.

11. Réécrivez votre histoire

Vous devez vous battre pour les choses que vous aimez et les choses en lesquelles vous croyez mais l’une de ces choses doit être vous.

Que diriez-vous à quelqu’un que vous aimez s’il ressentait la douleur que vous expérimentez ?

En vous, il y a plus de courage et de force que vous n’en aurez jamais besoin.

Vous êtes une Reine, une guerrière, vous êtes puissante et belle et vous méritez d’être heureuse.

Mais vous devrez vous battre pour cela.

Combattez pour vous comme vous le feriez pour tous ceux que vous aimez : férocement et avec bravoure.

Rendez-vous compte de tout ce qui vous attend de positif à l’extérieur de cette relation toxique.

Qu’auriez-vous fait si vous n’aviez jamais rencontré cette personne ? Quelle carrière auriez-vous poursuivie ? Quels rêves auriez-vous suivis ? Où auriez-vous voyagé ?

Utilisez vos rêves d’un mieux comme un carburant qui vous aidera à partir.

La vie n’attend personne.

Au lieu de vous noyer dans l’apitoiement et la tristesse, prenez votre courage à deux mains, élaborez un plan et partez vivre votre meilleure vie.

Vous êtes toujours la même belle personne que vous étiez avant cette histoire et vous avez juste besoin de vous retrouver à l’intérieur.

Le moment où vous commencerez à vivre votre vie est le moment même où vous commencerez à lâcher prise.

À lire aussi : 5 Leçons sur l’amour que vous apprenez après avoir été dans une relation toxique

Soyez vraies, pas parfaites !
← Previous
Hier, on m'a dit : "Tu as 28 ans ? Mais, tu es périmée"... Et voilà ce que j'ai répondu :
Next →
Comments are closed.