Please assign a menu to the primary menu location under menu

Rupture

Merci d’être parti une fois que je suis follement tombée amoureuse de toi !

Grâce à toi, j’ai compris que je pouvais être complètement stupide quand il s’agissait de l’amour. 

Merci de m’avoir fait comprendre que j’avais tort quand je disais que je n’étais pas comme les autres filles qui oublient leur propre valeur à cause d’un garçon. Quand mon coeur s’est brisé parce que tu m’as quittée, j’ai finalement réalisé que j’étais bel et bien comme elles : crédule, naïve et désespérée. Pourtant, je n’aurais jamais pensé pouvoir être comme cela…

Je savais que j’étais une femme fière avec des attentes énormes. J’étais consciente que je pouvais vivre heureuse, tout en étant célibataire et indépendante. Je savais que je n’avais besoin de personne pour vivre une vie merveilleuse. Mais ensuite, tu es rentré dans mon monde et tu as complètement changé mes croyances et mon attitude.

Tu es apparu et tu m’as convaincue que la vie pouvait être plus belle avec toi. Ta présence et ton affection rendaient mes journées plus brillantes alors je me suis laissée piégée par ton emprise. J’ai commencé à croire à quelque chose que je cherchais à repousser : l’amour ! Mon amour pour toi a calmé mon acharnement.

Ma sagesse a été mise sous contrôle par les émotions que tu avais implantées dans mon coeur. j’étais subjugué par toi et par ta présence. J’étais hypnotisée par les mots doux que tu murmurais à mon oreille. Puis, d’un coup, tout a disparu. J’ai été prise au dépourvu. Je me suis retrouvée perdue car je pensais qu’on allait partager cet amour et cette aventure merveilleuse ensemble.

Sans préavis, tu as attaqué ma vulnérabilité. Tu m’as causée tellement de douleur… Pourtant, je t’en remercie quand même ! Parce que tu m’as appris à vraiment aimer. Tu m’as appris à aimer sans condition même si ta véritable nature n’a pas mis longtemps à refaire surface. Ta douce personnalité est très vite devenue toxique.

Du jour au lendemain, tu t’es transformé en un homme que je ne reconnaissais pas. Tu as changé (ou peut-être que tu as simplement révélé ta vraie nature). Je ne savais pas comment gérer tes sautes d’humeur ni ton attitude mi-figue mi-raisin. Parfois, tu soufflais le chaud ; parfois, le froid. Malgré tout, je me suis accrochée.

Je suis restée amoureuse de toi même quand ton amour pour moi s’est peu à peu évaporé, sans explication et à ma grande surprise. Je suis restée amoureuse de toi quand tu as commencé à gâcher notre relation et à ruiner notre amour, quand tes messages sont devenus froids et quand tu as réussi à créer un fossé entre nous.

Tu as crée de la distance alors qu’on dormait ensemble et regardait tous les deux vers le même avenir. Je suis restée amoureuse de toi quand tu étais occupé par quelque chose ou quelqu’un d’autre et lorsque cela commençait à me faire mal. Je suis restée fidèle et je gardais espoir car je continuais à croire à cet amour fou que tu m’avais promis.

Je ressens à nouveau

Je te remercie car tu m’as permis de ressentir. Grâce à toi, je sais ce que c’est que d’être une femme et un être humain, en général. Avant de te rencontrer, quand tu n’étais qu’un inconnu, j’ai seulement concentrée sur mon amour propre et sur l’atteinte de mes objectifs. J’étais fixées sur les gens qui m’aimaient et qui étaient toujours là pour moi.

Jusqu’à ton arrivée, j’étais concentrée sur la protection de mon coeur. Tu m’as obligée à sortir de ma zone de confort et tu m’as fait pénétrer dans un nouvel univers, rempli de tourbillons émotionnels. Mais, au moins, j’ai compris que je devais avoir la capacité de tout ressentir, la douleur comme la joie, la peur comme la bravoure.

Merci de m’avoir fait comprendre que j’avais raison. J’avais raison de me concentrer sur le soin de moi et de donner de l’amour aux gens qui le méritaient. J’avais raison de me protéger et d’avoir fait de mes objectifs, une priorité. Je n’aurais jamais compris que je faisais ce qu’il fallait si je n’étais pas tombée amoureuse de toi et si tu ne m’avais pas quittée comme un lâche.

Pendant toute notre relation, je me disais que j’avais peut-être perdu du temps à me fixer sur des choses qui n’étaient pas importantes. Mais maintenant, je sais que j’avais fait le bon choix. En faisant de ma famille, de mes amis et de mes objectifs, des priorités, j’avais sur quoi me reposer une fois que tu es parti.

On peut dire que ce coup du hasard a été une expérience bénéfique pour moi. Et oui, je me suis peut-être laissée emporter par ce qu’on partageait mais maintenant il est temps pour moi de reprendre du poil de la bête. Il est temps pour moi de passer à autre chose et de tout recommencer.

Je sais parfaitement que je suis tombée dans ton piège. Tu avais les mots parfaits et tu faisais les promesses que toutes les filles aiment entendre. Je suis consciente que j’ai peut-être été stupide ou aveugle. Les signes étaient sûrement là mais je n’ai pas su les voir. Pourtant aujourd’hui, je suis quand même capable d’aller de l’avant et de croire de nouveau en la bonté.

Tu m’as préparée pour le bon partenaire

Malgré la douleur que tu m’as causée et malgré mon coeur brisé, je continue de croire à l’amour. Je pense encore qu’il existe un homme dans ce monde qui va vraiment m’aimer et me soutenir, quelqu’un qui va réellement s’engager dans notre relation et qui va faire de moi, la femme la plus heureuse au monde.

Tu as été un partenaire toxique, manipulateur et infidèle. Tu ne m’as jamais respectée ni appréciée. Pour toi, je n’étais qu’un jouet que tu pouvais utiliser comme un pantin. Je pensais vraiment que tu m’aimais et que tu voulais passer le reste de tes jours avec moi. J’étais persuadée d’avoir trouvé mon “pour toujours”.

Mais ensuite, tu as tout ruiné. tu es parti sans préavis et tu ne m’as donnée aucune explication. C’est à ce moment-là que j’ai compris que pour toi, je n’étais rien. J’étais qu’une fille parmi tant d’autres. Et, après notre rupture, tu vas sûrement très vite passer à autre chose. Je plains ta prochaine compagne.

Pourtant, malgré toutes ces désillusions, malgré les prises de tête et la douleur, je ne perds pas espoir. Je n’ai pas arrêté de croire au prince charmant ni au bonheur. Tu n’as pas détruit mon amour propre ni ma confiance. Je sais que je vaux bien plus que ce que tu crois.

Je suis une femme forte, indépendante, intelligente et persévérante. Je ne vais pas laisser un homme toxique détruire la vie que j’ai construite moi-même. Je ne vais pas laisser cette expérience négative gâcher mes futures relations.

Tu as été une leçon essentielle pour moi, difficile certes mais essentielle. Sans toi, je ne saurai pas à quel point j’aime la personne que je suis. Sans toi, je ne saurai pas que j’ai des proches qui tiennent autant à moi. Et, sans toi, je ne saurai pas quel genre d’homme je dois éviter.

Grâce à toi, je sais à quoi ressemble une relation toxique. Maintenant, je sais repérer les signes révélateurs d’un homme manipulateur et d’une relation malsaine et déséquilibrée. Cela a été une leçon que je n’aurais jamais pu apprendre d’une autre façon. Donc, merci !

Je sais que l’homme idéal existe, il va me poursuivre de la plus belle des façons et il ne me quittera jamais. Donc, merci d’être parti quand je suis follement tombée amoureuse de toi. J’ai tellement appris de toute la douleur que j’ai ressenti après notre rupture. Et, cela inclus une réalisation essentielle : je ne mérite plus un homme comme toi !

Maintenant, je sais que je cherche un égal, un partenaire qui va m’aimer autant que je l’aime et qui va me respecter autant que je le respecte. Je suis consciente que je ne suis pas parfaite et que mon homme idéal ne le sera pas non plus. Mais, je suis persuadée que lorsque que je rencontrerais cet être qui me complète, ensemble nous pourrons tout affronter.

À lire aussi : Comment surmonter une rupture quand on aime encore ?

Annabelle S.
Née et élevée à Gatineau, femme au foyer et heureuse maman de 2 enfants. Je suis une grande passionnée, en tout et par tout. Mais ma grande obsession, c’est l'écriture. J’ai toujours écrit, tenu des blogs, gribouillé des carnets par dizaines et récité des poèmes. Les lettres, la littérature c’est dans le cœur et on n’y peut rien.