Je te pardonne – mais je ne veux plus rien avoir à faire avec toi

Jamais je n’aurais cru dire ces mots mais, je te pardonne. Ce qui s’est passé ne me rend pas heureuse. Jamais je ne pourrais chasser ton souvenir toxique de mon esprit. Mais je ne souhaite plus m’accrocher à ma rancune.

J’ai été en colère contre toi pendant tellement longtemps que cela me tuait à petit feu. Ma colère m’a transformée en une personne pessimiste. Elle m’a transformée en une personne cynique, sceptique et amère.

M’accrocher à ma colère m’a affectée bien plus que ça ne t’a affecté. Tu n’as pas souffert comme j’ai souffert parce que tu ne t’intéressais qu’à toi. Être en colère contre toi n’avait aucun intérêt. Je ne me faisais du mal qu’à moi-même.

Après tout ce temps, je peux enfin dire que je te pardonne parce que je mérite d’avancer. Je mérite de me débarrasser du passé et d’avancer vers mon avenir en sérénité.

Je suis prête à te pardonner parce que j’en suis arrivée à avoir pitié de toi. J’avais l’habitude de ne me concentrer que sur le mal que tu m’avais fait mais je n’ai jamais cessé de penser aux difficultés qui doivent être les tiennes alors que tu combats tes propres démons. Tu as fait un million d’erreurs et malgré tout, tu ne sembles en ressentir aucune culpabilité mais je suis sûre que tu t’en veux pour toutes les choses que tu as perdues. Je suis sûre que tu as du mal à trouver le sommeil, pensant à tous ceux à qui tu as fait du mal.

Je vais te pardonner parce que tu ne comptes plus suffisamment à mes yeux pour que je continue à pleurer pour toi. Je veux que tu sortes de ma tête pour de bon. Je ne veux plus m’attarder sur toi parce que tu n’es plus rien pour moi. Tu n’as aucune importance. Tu es hors sujet.

Tu as prouvé le genre de personne que tu étais et plutôt que d’être en colère contre toi parce que tu as montré qui tu étais vraiment, je devrais t’être reconnaissance d’avoir réussi à saisir la chance de vivre sans toi. Je devrais être heureuse d’avoir tant de temps pour m’éloigner de toi.

Tu dois juste comprendre que, bien que je te pardonne, ça ne signifie aucunement que je te veuille à nouveau dans ma vie.

Je ne veux rien avoir à faire avec toi. Si tu m’écris, je bloquerai ton numéro. Si tu te présentes à ma porte, je fermerai tous les stores. Je ne te veux pas à mes côtés. Tu ne mérites pas de place dans ma vie.

Je suis prête à te pardonner – mais je ne serai jamais prête à te refaire une place dans mon monde. Mon cœur est assez indulgent pour laisser le passé là où il est, mais je ne suis pas une idiote. Te parler à nouveau ne serait pas une preuve de gentillesse. Ce serait une bêtise. Cela ne conduirait qu’à davantage de douleur et j’en ai fini de te laisser me faire du mal. J’an ai fini avec toi, point.

Je veux que tu saches que je te pardonne, j’accepte ce qu’il s’est passé entre nous mais jamais plus je ne veux revoir ton visage.