S’il ne vous court pas après lorsque vous vous éloignez – continuez de vous éloigner !

Et ne vous AVISEZ pas de regarder en arrière.

Dans une relation, vient un moment où votre intuition vous dit si oui ou non, cette personne est « la bonne ».

Beaucoup de gens me disent aujourd’hui que « quand on sait, on sait » et si tu ne sais pas, tu dois quand même avoir une petite idée, tu sais ?

Jeux de mots mis à part, je n’ai personnellement jamais vécu le « j’ai su en cinq minutes qu’il était mon âme-sœur », (je ne dis pas que ça n’existe pas puisque la plupart de mes amis mariés l’ont vécu).

Mais par-contre, j’ai vécu de nombreux « il vaudrait mieux que je ne tombe pas enceinte de ce mec parce qu’il est impossible que je le supporte encore pour 18 ans. »

Et visiblement, ces moments « cocasses » ont tous conduit à une rupture.

Généralement décidée par mon « humble serviteur ».

Quand mon côté rationnel sait que la rupture était la meilleure option et qu’il existait sans aucun doute des personnes davantage susceptibles de nous correspondre à tous les deux, mon côté sentimental était un peu plus difficile à convaincre.

Il se remémorait le bon vieux temps et toutes les qualités que j’aimais en ladite personne.

Il essayait de me dire que c’est ce que je pouvais espérer de mieux et que je ferais mieux de m’en contenter.

Et il essayait de me rappeler que la personne avec qui j’étais allait probablement me laisser m’éloigner, sans trop lutter.

D’une certaine façon, nous nous aimions. Nous espérions tous deux que ça marche. Mais nous savions aussi tous deux, au fond – même si l’on essayait de l’ignorer et de faire semblant que ça n’était pas là – que nous pouvions être plus heureux en laissant l’autre s’en aller.

Et même lorsque nous sommes sages et écoutons notre côté rationnel, il y a toujours cette toute petite part, ce côté triste qui nous pousse à nous battre pour l’autre. À hurler et à dire non. À dire que nous ne pouvons pas vivre sans l’autre et que nous ferons tout pour rester ensemble.

Nous savons que ça n’arrivera pas – parce que cette personne n’est pas celle qui est faite pour nous.

Mais ça ne signifie pas que nous n’espérons pas qu’elle le soit.

Alors, ne vous sentez pas mal si vous vivez actuellement avec ce sentiment terrible et pour l’amour de Dieu, ne confondez pas ce sentiment avec le besoin de s’agripper à sa relation.

Sachez que c’est quelque chose que la plupart d’entre nous traverse et comme ce que l’on ressent lorsqu’une relation se termine, cela passera.