PsychologieVie

Êtes-vous une empathe émotionnelle ? 8 Signes qui indiquent que oui

Être une personne empathe signifie, entre autres, que vous êtes affectée par l’énergie des autres et que vous avez la capacité de ressentir et de percevoir ce que ressentent les autres.

Les personnes empathes sont semblables à des instruments extrêmement sensibles et soigneusement “réglés” en matière d’émotions.

Elles ressentent tout, parfois à l’extrême et elles sont naturellement généreuses, en harmonie spirituelle.

Ces personnes ont aussi tendance à avoir l’écoute facile et comprennent souvent les motivations et les intentions des autres en un rien de temps.

Qu’est-ce que l’empathie émotionnelle ?

Ce que vous ressentez est plus qu’une simple intuition mais vous ne savez pas comment l’expliquer ? Vous pourriez en fait être une empathe émotionnelle.

L’empathie émotionnelle est dirigée et influencée par les sentiments, les émotions des autres.

Vous ressentez ce qu’ils ressentent : le bien, le moins bien, le mal, la totale.

Ainsi, vous avez envie de pleurer quand ils pleurent mais vous avez aussi envie de sauter de joie quand ils sont heureux.

L’empathie émotionnelle pourrait être découpée en 3 parties :

– Ressentir la même émotion que l’autre personne ;
– Ensuite ressentir notre propre détresse en réponse à sa douleur ;
– Et finalement, ressentir de la compassion envers l’autre personne.

C’est normal d’être émotif, et ressentir de fortes émotions présente de nombreux points positifs !

Mais entourée de personnes négatives, ce don peut vite devenir épuisant.

Être dotée d’empathie émotionnelle nécessite d’avoir énormément de force en réserve car si elle vous permet d’absorber les émotions positives tout autour de vous, il en va de même pour les émotions dont vous ne voulez pas.

Ne parlons même pas du fait de devoir trier toutes ces ondes émotionnelles…

Êtes-vous empathe émotionnelle ?

L’expérience d’être un(e) empathe peut souvent sembler identique à l’épuisement émotionnel puisque les empathes absorbent les émotions de tout le monde.

Et bien que cela ait du sens, étant donné que l’élément central de l’empathie est l’émotion, être empathe peut signifier bien plus que refléter les hauts et les bas des autres.

Il existe en fait huit types d’empathes différents et seulement deux ont à voir avec l’absorption de la douleur de vos pairs.

Nous nous attardons aujourd’hui sur l’empathie émotionnelle et voici 8 signes indiquant que vous pourriez peut-être entrer dans cette catégorie.

À lire aussi : Es-tu une femme empathe ? Voici pourquoi tu as du mal à trouver l’amour

1. Les gens sont des livres ouverts pour vous

Vous avez une intuition naturellement accrue qui vous sert à bien des égards, en particulier lorsqu’il s’agit de lire les gens.

Ainsi, lire les intentions des gens et juger leur caractère n’est pas un problème pour vous.

Il est parfois difficile de comprendre votre intuition, en particulier lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois ou lorsque vous demandez l’opinion de quelqu’un sur vos instincts, mais vous avez cette intuition pour une bonne raison.

Vous ne visez peut-être pas juste à chaque fois mais vous avez plus souvent raison que tort.

Plus vous écoutez et prêtez attention à cette intuition, plus elle devient forte et précise (et plus il est facile de la discerner de l’anxiété).

De fait, il est incroyablement difficile pour quiconque de vous mentir sans que vous ne le réalisiez.

2. Vous entourer de créativité est important

Que ce soit la peinture, l’écriture, la danse, la musique ou le théâtre, vous êtes une créative dans l’âme.

Regardons les choses en face, avec tant d’émotions qui traversent votre corps et votre esprit, impossible de ne pas vouloir en faire quelque chose !

Créer vous permet d’évacuer toutes ces émotions ou de simplement apaiser un peu ce flot de connaissances débordantes que vous acquérez simplement en passant la journée.

3. Vous êtes proche de la nature

Loin de moi l’idée de faire dans le cliché mais c’est un signe évident.

Vous n’avez pas besoin d’être une fanatique de la nature à part entière pour ressentir la connexion que vous avez avec celle-ci.

Tout ce qui vous entoure vous amène à elle : l’herbe, les fleurs, les arbres, les animaux qui habitent la terre avec nous.

Vous pouvez ressentir la mort silencieuse en hiver, la vie qui s’épuise en automne, la renaissance au printemps et la vie vibrante de l’été, et vous appréciez tout cela.

Vous appréciez aussi les voyages, surtout s’ils vous connectent encore plus profondément à la nature.

Le côté spirituel de la vie vous interpelle également et la méditation fait souvent partie de votre routine.

Toutes ces choses vous aident à traiter ce qui se passe dans votre esprit.

Lorsque vous rencontrez d’autres personnes et que vous commencez à partager leur douleur ou un trop plein d’émotions, même heureuses, cela peut vite devenir lourd.

C’est pourquoi c’est une libération pour vous de pouvoir profiter de la vie telle qu’elle vient, au sens le plus terre-à-terre qui soit.

4. Les gens ont tendance à vous raconter leurs problèmes

Les personnes sensibles et empathiques ont tendance à être des auditeurs fantastiques.

Vos proches peuvent se sentir réconfortés par votre soutien et vous contacter en premier à chaque fois qu’ils éprouvent des difficultés.

Mais se soucier profondément des autres peut rendre difficile les rapports avec eux, surtout quand vous êtes sur le point de vous noyer sous le poids de leurs histoires.

Il est important de trouver un équilibre.

Sans limites, une gentillesse et une sensibilité incontrôlées peuvent ouvrir la voie à des “décharges d’émotions” qui peuvent être très difficiles à gérer.

Les empathes peuvent également être plus vulnérables à la manipulation ou aux comportements toxiques. Votre désir sincère d’aider les personnes en détresse peut vous faire ignorer les signes de toxicité.

Vous avez peut-être une meilleure compréhension de la douleur qui alimente leur comportement et souhaitez offrir un soutien mais il est important de se rappeler que vous ne pouvez pas faire grand-chose pour quelqu’un qui n’est pas prêt à changer.

À lire aussi : À quoi ressemble la vie d’une empathe introvertie ? Voici 10 Exemples…

5. Vous êtes souvent mal comprise

Vous dit-on souvent que vous êtes trop émotive ? Que vous avez des sautes d’humeur imprévisibles ? Que les plus petites choses deviennent de trop gros problèmes pour vous ?

Eh bien, c’est parce que les gens ne comprennent pas l’intensité des émotions qui vous traversent.

Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Vous êtes littéralement à un niveau émotionnel plus élevé que la plupart des gens, donc bien sûr, c’est normal qu’ils ne vous comprennent pas.

Cela fait très mal, surtout lorsque vous avez désespérément besoin de soutien mais faites de votre mieux pour ne pas prendre ce que les gens disent personnellement.

Apprenez à faire face aux énergies émotionnelles constamment lancées sur vous et qui transitent en vous.

Faire face, pas changer ! Vous êtes très bien telle que vous êtes, d’accord ?

6. La douleur et la tristesse sont vraiment insupportables

La tristesse peut être angoissante, la culpabilité dévorante et la colère explosive.

Toutes les émotions négatives peuvent vous ronger si rien n’est fait et le pire, c’est que parfois ces émotions ne sont même pas les vôtres.

Si quelqu’un de votre entourage passe une mauvaise journée, vous aussi, maintenant.

C’est là que les méthodes de “déviation” sont essentielles, sinon vous deviendrez folle (ainsi que ceux qui vous entourent).

Tout comme vous pouvez vous retrouver au 7ième ciel en un claquement de doigt, vous pouvez vous retrouver au 36ième dessous tout aussi facilement.

Les empathes émotionnels doivent veiller à ne pas absorber trop de négativité pour éviter une dépression grave et d’autres problèmes de santé mentale.

Un petit commentaire ignorant a le pouvoir de les briser…

7. Vous pouvez à peine gérer les conflits

Rien que de penser à une confrontation et hop, vous voilà accablée.

L’idée d’approcher quelqu’un concernant un problème est VRAIMENT très difficile pour vous.

Parfois, cela peut vous rendre incapable de gérer les tâches quotidiennes car votre esprit sera uniquement concentré sur cette épreuve redoutée.

En plus, ce n’est pas juste l’idée de devoir parler d’un problème qui vous ronge, c’est aussi la culpabilité.

La culpabilité ? Oui, celle de devoir mettre qui que ce soit mal à l’aise ou triste. Peu importe si vous avez raison de le faire.

8. Vous voyez le monde de manière unique

Une compréhension émotionnelle plus profonde peut stimuler votre intuition, et vous repérez probablement des choses que d’autres personnes manquent ou vous établissez des liens qui ne sont clairs pour personne d’autre.

Mais cette connexion accrue au monde peut aussi avoir des inconvénients.

Les environnements qui ne fournissent pas beaucoup d’espace pour l’expression émotionnelle peuvent freiner votre créativité et votre sensibilité, vous laissant désintéressée, désengagée et ayant du mal à y trouver votre compte.

Est-ce un don, une malédiction ?

La vie d’un empathe est difficile, mais cela vaut pour quiconque a un don. Oui, c’est un don selon moi.

Il peut être difficile d’accepter et de vivre avec parfois mais n’oubliez jamais que l’empathie n’est que cela : un cadeau. Un cadeau qui doit être nourri et soigné.

Être conscient de ce don est la première étape pour se protéger plus efficacement des effets “secondaires”.

Quoi qu’il arrive, ne laissez personne abuser de vous et de ce cadeau, ou vous dire qui vous êtes ou ce que vous devriez et ne devriez pas ressentir.

Apprenez à accepter votre don et à vous aimer comme vous êtes, tout le reste suivra !

À lire aussi : Pourquoi l’effet miroir de l’empathe rend-il certaines personnes mal à l’aise ?