Skip to Content

Voici pourquoi une femme forte reste avec un homme qui la rabaisse !

Voici pourquoi une femme forte reste avec un homme qui la rabaisse !

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon histoire car je pense que la plupart d’entre vous vont pouvoir se reconnaître.

En effet, en tant que femmes fortes et indépendantes, on partage beaucoup de similarités.

On peut subvenir seules à nos besoins et on n’a pas besoin d’un homme pour se sentir complètes.

D’ailleurs, on n’a pas peur du célibat et on ne laisse personne nous dicter notre conduite. N’est-ce pas ?

Pourtant, on a aussi nos points faibles. Et, c’est de ça dont je vais vous parler maintenant.

Une histoire digne d’un conte de fée

Comme beaucoup de relations amoureuses, la nôtre a commencé comme un conte de fée.

Je ne pensais pas qu’il était possible d’être aussi heureuse. Je ne voulais pas que ça s’arrête mais, comme toute bonne chose, notre histoire s’est terminée.

Un jour, notre avenir semblait brillant et prometteur. Puis, un autre, un nuage de doute et d’appréhension couvrait notre futur.

Au départ, il m’avait donné l’impression que je méritais tout ce que ce monde avait à offrir.

Mais, tout d’un coup, j’ai compris qu’à ses yeux, je n’étais pas spéciale. Pour lui, je n’étais qu’une femme parmi d’autres.

Pourtant, je suis restée avec lui. Pourquoi ? C’est la question à un million d’euros !

De spéciale à banale

Quand notre histoire d’amour a commencé, il me donnait le sentiment que j’étais unique et spéciale.

Et, aujourd’hui, ce sentiment me manque vraiment. C’est le premier homme qui m’ait donné cette sensation.

En effet, je n’avais jamais connu ça auparavant. Et, je n’avais pas assez confiance en moi pour croire que je ressentirais cela de nouveau avec un autre homme, si je le quittais.

Au départ, j’étais forte. Mais, avec le temps, je suis devenue faible et collante. Je pensais vraiment que ma vie ne pourrait pas être belle sans lui.

Et, je croyais fermement que je n’aimerais pas la personne que j’étais s’il ne faisait plus partie de ma vie.

Maintenant, je sais que j’avais complètement tort. Mais, à ce moment-là, c’est ce que je ressentais.

On s’aimait vraiment… Avant !

J’ai eu beaucoup de mal à accepter le fait qu’il ne m’aime plus. Pour ma part, je l’aimais encore :

Ou, du moins, j’aimais encore certaines parties de sa personnalité (quelque part au fond de mon âme).

En fait, je pensais vraiment qu’on s’aimerait pour toujours donc je n’arrivais pas à comprendre comment ses sentiments pour moi avaient pu s’évaporer de la sorte.

Au fil du temps, je suis devenue dépendante de notre relation amoureuse. Et, le fait que notre amour réciproque s’est transformé en amour non réciproque était très difficile à accepter.

Je pensais qu’il redeviendrait l’homme dont j’étais tombée amoureuse.

En effet, je ne voulais plus de ce goujat qu’il était devenu. Je me fichais complètement de cet homme qui ne voulait que faire la fête.

En effet, il était beaucoup plus préoccupé par les avis de ses nouveaux amis que par moi.

En fait, j’avais vraiment envie d’être avec l’homme qui aimait simplement être avec moi. Celui avec qui je pouvais m’amuser, quelle que soit la circonstance.

Je continuais de rêver de l’homme qui se moquait bien de ce que pensaient les autres. Mais, je n’avais pas compris que cet homme n’existait plus.

Il avait disparu sous le masque de ce parfait inconnu qui avait pris sa place.

Une phase ? C’est ce que je croyais…

On était encore jeune et je pensais qu’il traversait une phase de rébellion masculine. Tu sais celle où les amis sont plus importants que ta partenaire ?

En fait, je m’étais persuadée qu’il était dans une période où sortir et faire la fête lui semblait bien mieux que de s’engager sérieusement.

Une période ! Pas une nouvelle habitude de vie… Et, j’avais réussi à me convaincre que cela le passerait et qu’il me reviendrait tel qu’il était auparavant.

Mais, non… J’étais vraiment bête et crédule ! L’amour que j’éprouvais pour lui (ou la dépendance peut-être) me rendait aveugle.

D’ailleurs, je pensais même que rester avec lui c’était être forte. Que cela prouvait que j’étais différente des autres.

Au fond, oui… J’étais différente ! Après tout, j’étais assez conne pour rester !

Je ne voulais pas admettre qu’il ne m’aimait plus.

Alors, voilà quelque chose qui m’échappait complètement. On était encore ensemble (tiens-toi bien…) mais il était déjà passé à autre chose.

Oui… Oui… Il avait déjà fait le deuil de notre rupture et il avait choisi de continuer son chemin seul alors qu’on était encore en couple.

Alors que je me battais pour nous, il prenait ses distances, petit à petit. Mais, je ne voulais pas regarder la vérité en face.

Je croyais simplement qu’on traversait une phase difficile mais, en réalité, c’était la fin de notre histoire d’amour.

Je ne voulais pas accepter que cette “pause” soit bel et bien une rupture définitive. Alors que je pensais que c’était temporaire, il s’est avéré qu’il avait d’autres idées en tête.

Le couple qu’on formait me manquait !

En fait, je pensais vraiment qu’on pouvait encore être les personnes qu’on avait été dans le passé. Mais, je me mentais !

Ce n’était pas possible. On n’était plus ces enfants qui sont tombés amoureux il y a plusieurs années.

Je pensais qu’on se retrouverait et que tout serait comme avant, comme j’aurais voulu que ce soit et comme cela aurait toujours dû être.

Mais, nous n’étions plus ce couple et on ne le serait plus jamais. Aïe !

Après tout ce temps, je me suis davantage attachée à qui on était ensemble qu’à moi-même.

En effet, j’avais complètement oublié qui j’étais. Mes rêves ? Je ne savais pas ! Qu’est-ce qui me passionnait ? Aucune idée.

Mes attentes de l’amour et de la vie en général ? Alors là, il aurait été plus simple de m’apprendre à parler le chinois !

Bref, j’étais déboussolée et perdue.

Je pensais vraiment qu’il était “le bon”.

Je croyais fermement qu’on passerait toute notre vie ensemble. Et, je sais que lui aussi pensait ça.

Du moins, au début de notre relation amoureuse. Donc, il était difficile de dire adieu à cette idée.

Et, d’oublier tous les plans qu’on avait faits pour notre futur. Je me rappelais de toutes les promesses qu’il m’avait faites.

Et, j’ai alors compris que tout cela n’était qu’un tissu de mensonges. Mais, je bloquais…

Je n’arrivais plus à faire la différence entre ce qu’était la vérité et ce que je voulais être la réalité.

En fait, je me rends compte maintenant que je vivais surtout dans ma tête. Mon imaginaire était mon monde.

Je rêvais et j’étais complètement détachée de la réalité. Je ne faisais que réfléchir à ce que notre vie pourrait être.

Notre relation amoureuse est devenue le point central de ma vie.

Tout tournait autour du fait de ce qu’on était l’un pour l’autre. En effet, j’ai organisé toute ma vie autour de son emploi du temps.

Ainsi, quand il était occupé, je faisais toutes les tâches qu’il aurait dû accomplir. Et, lorsqu’il avait besoin de moi, j’abandonnais tout pour le soutenir et l’aider.

J’avais fait de lui ma top priorité. Et, je pensais que cela faisait de moi, une bonne petite amie.

Notre couple était une priorité à tel point que j’avais complètement oublié de penser à moi.

Je ne savais plus qui j’étais ni ce que j’aimais ou détestais. J’étais un fantôme dans mon propre corps.

Une enveloppe corporelle sans âme. Je planais au-dessus de moi-même et je regardais le désastre qui était en train de se dérouler.

Bref, je n’étais pas ma propre priorité et c’est pour ça que j’étais dépendante de notre couple.

Être de nouveau amoureuse ? Impossible !

Je suis plutôt pointilleuse et si je ne ressens pas des étincelles dès les premières minutes d’une conversation, je prends le large.

Je ne veux pas perdre mon temps ! Donc, je pensais vraiment que je ne retrouverais pas l’amour.

Pendant longtemps, j’ai pensé que j’étais difficile à aimer. Pas parce que je ne m’aimais pas mais car je n’étais pas la femme typique.

Il m’a fallu beaucoup de temps pour passer à autre chose. Puis, une autre longue période est passée avant que je trouve de nouveau l’amour.

Mais, j’y suis arrivée ! Alors que mon ex me donnait l’impression que j’étais une moins que rien, mon nouveau partenaire sait que je suis tout.

Et, c’est là que se trouve la différence.

J’étais persuadée qu’il était la source de mon bonheur.

Je pensais que mon bonheur dépendait seulement du fait que je sois en couple avec lui ou pas.

En effet, je n’étais pas consciente d’avoir le contrôle de mon propre bonheur. Je n’ai pas compris que je n’avais pas besoin de lui.

En fait, j’étais devenue dépendante de lui et de notre couple. S’il était heureux, j’étais heureuse.

Au bout d’un certain temps, j’ai arrêté de ressentir les émotions par moi-même, je ne ressentais les choses que pour lui !

Je n’étais plus moi-même car, dans mon esprit, ce qui comptait c’était le “nous”.

J’avais peur de tout recommencer.

J’ai commencé à avoir peur de l’inconnu. En fait, je me sentais en sécurité dans notre relation amoureuse.

J’étais à l’aise à tel point que j’avais peur de vivre ma vie différemment. N’importe quel autre scénario m’effrayait.

Je ne voulais pas être célibataire. En fait, je ne désirais pas retourner sur ce marché plein de manipulations et mensonges.

J’avais, en effet, peur d’être de nouveau la femme indépendante que j’étais avant de devenir un pot de colle.

Avant, j’étais forte et indépendante. Mais, tant de temps auprès de lui m’a fait perdre cette force.

Et, ce n’est que lorsque j’ai perdu “l’amour de ma vie” que j’ai pu récupérer ma force et mon indépendance.

Donc, merci ! Il est peut-être trop tard pour te le dire mais je suis reconnaissante que tu sois parti !

À lire aussi : Se remettre d’une rupture : avancer avant tout

10 Astuces pour devenir plus "amour" et moins "amers"
← Previous
Voici les 5 langages de l'amour que vous devez apprendre à maîtriser
Next →
Comments are closed.