BonheurMotivation / InspirationPsychologie

10 Astuces pour devenir plus “amour” et moins “amers”

La vie a une façon bien à elle de nous jouer de mauvais tours…

Nous avons toutes et tous un jour été les victimes de détours indésirables, de portes fermées et de circonstances malheureuses.

J’ai d’ailleurs entendu plus d’une fois que si vous vous sentez bien là où vous êtes et dans ce que vous faites, soyez prêts car tout est probablement sur le point de s’écrouler.

Bon, même si c’est un point de vue plutôt fataliste, il y a du vrai derrière.

La vie n’est pas facile et ne le sera jamais

Nous traversons la vie avec son lot de joie et de détresse. Un moment, tout semble bien aller, les étoiles sont parfaitement alignées et le vent nous est favorable.

Mais de même, nous vivons soudain des tragédies qui semblent frapper à chaque fois au plus mauvais moments.

Décès, divorce, accidents, maladie : nous sommes tous sensibles à un malheur imprévu.

Il ne s’agit pas d’éviter ou de nier le malheur mais de s’y préparer. Il s’agit de permettre à la tragédie de nous rendre meilleurs et non amers.

Ce que m’a enseignée l’histoire de ma meilleure amie

Elle et son mari se sont unis par une belle journée ensoleillée de juin.

Ils ont eu une romance bienheureuse, ils ont ri, se sont aimés et se sont amusés : un vrai conte de fées.

Puis, juste au moment où ils prenaient leur élan de jeunes mariés et forgeaient leur chemin dans ce monde impitoyable, la noirceur a frappé.

19 mois après avoir partagé leurs vœux, on a diagnostiqué à mon amie un cancer et on lui a donné moins de 20 % de chances de survie.

Le plus mauvais des tours venait d’entrer dans leur existence parfaite et ils se sont retrouvés face à une tragédie de la plus grande ampleur.

Il serait facile d’être devenus amers, cela aurait été on ne peut plus naturel après cette perte d’un bonheur qu’ils pensaient éternel.

Mais affronter la fin de vie de quelqu’un vous apprendra quelque chose.

Et ce qu’ils ont appris et moi de même, c’est que nous avons un choix à faire dans nos luttes : nous pouvons devenir “amour” ou “amers” mais nous ne pouvons pas avoir les deux.

Soyez sûrs de l’endroit où repose votre cœur.

L’amertume est sournoise et se glisse aux premiers signes de faiblesse.

Alors voici pour vous 10 astuces pour devenir meilleurs au lieu d’amers.

1. Choisissez la joie

Et je ne parle pas de bonheur, il y a une différence nette entre les deux.

Le bonheur, c’est une expression extérieure tandis que la joie, c’est une décision intérieure.

Le bonheur est une réaction à ce qui se passe autour de nous là où la joie est un choix conscient.

Choisir la joie transformera votre façon de vivre et vous permettra de voir au-delà de ce qu’il se passe dans votre vie.

2. Faites le deuil des mauvaises expériences mais relevez-vous

Lorsque la douleur vient frapper à votre porte, agissez comme l’être noble que vous êtes et laissez-la entrer avec grâce.

Ne la combattez pas et n’essayez pas de vous enfuir : la douleur n’est pas votre ennemie, c’est une guérisseuse.

Laissez-la vous révéler les parties de vous qui ont besoin de guérison ; les parties de vous qui ont été négligées pendant si longtemps.

Et laissez cette douleur vous ramener à la vie.

Ensuite, faites votre deuil.

Le deuil est une réponse normale à une situation tragique. C’est bon de pleurer, de crier et de se mettre en colère.

Mais ne vous y complaisez pas.

Passez par ces sentiments mais assurez-vous de continuer à marcher.

S’abandonner au milieu du chagrin peut vous détruire alors si vous voulez que les choses s’améliorent, ressentez-le et avancez.

3. Choisissez judicieusement vos amis

Certains amis tombent par hasard dans nos vies tandis que d’autres sont durement gagnés.

Rappelez-vous, vous êtes avec qui vous choisissez de vous entourer.

Si “Sophie l’Amère” est votre meilleure amie, son amertume déteindra certainement sur vous.

Soyez conscients de la façon dont vos amis vous font sentir.

Comme un sage l’a dit un jour, rien n’affecte peut-être plus le caractère de l’homme que la société qui l’entoure.

Alors tenez-vous éloignés des lieux, des personnes et des expériences qui ne font qu’empoisonner votre bel esprit et jouent avec votre cœur aimant.

Ne laissez pas l’obscurité vous envahir.

Ce faisant, vous vous sentirez plus centrés et en paix, avec vous-même et avec le monde qui vous entoure.

Et à partir de cet endroit sacré et équilibré, il vous sera tellement plus facile de devenir meilleurs et non amers.

À lire aussi : À ma meilleure amie, que je ne mérite pas mais j’ai tellement de chance de t’avoir

4. Gardez la foi

Peu importe votre religion ou vos croyances, ayez la foi.

La foi que ça va devenir plus facile, qu’il y a une lumière au bout du tunnel.

Sans croyance en quelque chose, il ne peut y avoir de croyance en rien.

Ayez la foi que là où vous êtes maintenant n’est pas là où vous serez toujours.

Permettez à votre propre vérité de vous guider à travers les nombreuses difficultés de la vie. Apprenez à transformer vos blessures en sagesse et toutes vos difficultés en opportunités.

5. Ayez de l’espoir

Comme pour la foi, nous ne devons jamais perdre espoir.

Le désespoir est un terrain fertile pour l’amertume.

Ceux qui abandonnent l’espoir s’enveniment souvent jusqu’à la toute fin, se noient dans l’amertume.

Lorsque tout le reste disparaîtra, l’espoir sera votre ancre.

Lorsque survient une catastrophe, l’espoir sera le baume doux qui guérit vos blessures.

L’espoir nous donne une perspective d’avenir et nous permet de grandir à travers nos épreuves.

6. Soyez volontaires car vous ne serez jamais seul(e)s

Ne dérivez pas.

La complaisance mène au mécontentement et au ressentiment.

Si nous vivons sans intentions, nous devenons des victimes.

Nous devenons la proie de nos tragédies.

Une mentalité de victime est une garantie d’amertume.

Chaque histoire a ses limites bien sûr mais tâchez de maintenair un certain niveau de normalité dans votre vie, malgré vos drames.

Soyez intentionnel(le)s sur la façon dont vous passez vos journées. Rester assis dans le canapé est la parfaite recette d’un désastre à venir.

Nous avons rarement le choix des défis auxquels nous serons confrontés mais nous avons le choix dans la manière à laquelle nous y répondrons.

Être intentionnel est un moyen infaillible de reprendre le pouvoir.

Sachez aussi que vous n’êtes pas seul(e)s.

Les défis auxquels vous êtes maintenant confrontés, quelqu’un les a déjà rencontrés.

Cherchez à savoir qui étaient ces personnes et comment elles s’en sont sorties.

Car ce faisant, dans vos moments de douleur intense et d’obscurité, vous ne vous sentirez plus si seul(e)s.

Inspirez-vous d’elles !

7. Trouvez la leçon à tirer

Bien que ce soit cliché et plus facile à dire qu’à faire, vous devez trouver des leçons à tirer de votre tragédie.

Je ne parle pas de la raison pour laquelle elle s’est produite mais plutôt de la sagesse que vous pouvez en tirer.

Chaque lutte peut vous apprendre quelque chose.

La lutte contre le cancer a complètement changé la vie de mon amie.

Il y a eu beaucoup de déceptions qui ont résulté de son diagnostic mais parce qu’elle a trouvé la force d’en tirer des leçons, elle est devenue une meilleure personne.

Elle m’a confessée en avoir appris plus pendant ses moments les plus bas que dans ses moments les plus hauts.

8. N’oubliez pas toutes les petites choses positives

Il est facile de se concentrer sur le négatif au milieu du malheur.

N’oubliez pas que la vie n’a pas toujours été et ne sera pas toujours difficile.

Nous avons toutes et tous des raisons d’être reconnaissants et se concentrer sur les choses positives de votre vie vous protégera de l’amertume.

9. Retrouvez la santé

Physiquement, émotionnellement et spirituellement.

Lorsque vous êtes physiquement faibles, devenez émotionnellement fort(e)s.

Lorsque vous êtes émotionnellement faibles, allez à la salle de sport et dépensez-vous !

Faites attention à ce que vous donnez à votre corps.

Mangez ce qui vous met en forme et traitez votre corps avec bonté, c’est le seul que vous avez dans cette vie…

10. Aidez les autres et travaillez à devenir une meilleure personne

Vos propres tragédies vous donnent un aperçu de ce que les autres peuvent vivre.

Soyez pour quelqu’un d’autre la personne que vous auriez aimé avoir à vos côtés lors de vos moments difficiles.

Aider les autres nous donne une perspective extérieure et nous permet de voir la vie pour ce qu’elle est vraiment.

Il y aura toujours quelqu’un d’autre qui vivra quelque chose de pire et quelque chose de mieux.

Tendre la main et être là pour autrui vous aide non seulement vous mais aussi ces autres.

Pour aspirer à plus de grandeur, peignez une image dans votre esprit de la personne que vous aimeriez devenir, des pensées que vous aimeriez penser, des sentiments que vous voudriez ressentir et des comportements que vous aimeriez manifester dans votre monde.

Gardez votre esprit concentré sur cette version supérieure de vous-même et rappelez-vous aussi souvent que nécessaire la personne que vous aspirez à devenir.

Permettez à cette noble image de vous d’être une source de force, de courage et d’inspiration lors de vos moments d’obscurité.

Et peu importe ce qui se produit tout autour de vous, ne laissez rien ni personne vous empêcher de devenir cette version supérieure de vous-même.

Acceptez la vie comme elle est

La vie est ainsi faite, parfois agréable et parfois terrible, parfois amusante et parfois non.

Et même si vous ne comprenez pas toujours pourquoi les choses sont telles qu’elles sont, au moment où vous capitulez et leur permettez d’être, vous verrez que votre vie retrouvera un semblant d’équilibre et que votre esprit s’apaisera.

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à devenir plus “amour” qu’amers  face au chaos, à la folie, à la douleur et à la souffrance et j’espère aussi que ces mots vous inspireront et vous permettront de laisser derrière vous tout ce qui n’est pas du domaine de la lumière.

Prenez soin de vous, vous êtes de belles personnes !

À lire aussi : Vous êtes responsable de votre guérison, pas de votre traumatisme