Un pervers narcissique ne change jamais de forme, il change juste de partenaire

Les pervers narcissiques sont de consciencieux caméléons, s’adaptant sans cesse à leur environnement et refusant d’admettre ce qu’ils sont. Tant qu’ils peuvent être quelqu’un d’autre avec chacun de leur nouveau partenaire, pourquoi changer ? Ils jouissent d’un amour constant, d’une vie sexuelle satisfaisante et d’une quantité d’affection et d’attention inépuisable – tout ce qu’une relation a à offrir de bon.

Ils ne cherchent pas vraiment l’amour, ils cherchent l’amusement, le frisson et la passion. Ils restent tant que la relation est légère et au moment où leur partenaire pensent être engagé(e) dans une histoire d’amour sérieuse, le pervers narcissique se métamorphose et devient méconnaissable. Tandis que leur conjoint achète un paillasson souhaitant la bienvenue, le narcissique déséquilibré part à la recherche de signes indiquant la sortie. Tout ceci est extrêmement déroutant pour une personne « normale ».

La partie la plus cruelle mais aussi la plus amusante pour l’agresseur, consiste à regarder leur ancien partenaire se tordre de douleur alors que lui est déjà à la recherche de sa nouvelle victime. Cette nouvelle victime est brandie comme une preuve de la gentillesse du pervers narcissique parce qu’il ne croit pas vraiment en lui. Plusieurs raisons expliquent qu’ils passent si rapidement à autre chose – bien que la principale réside dans leur manque de confiance en eux. Ils n’ont pas vraiment d’estime de soi – ils l’ont étouffée, il y a longtemps en cherchant une manière d’apaiser une douleur qui leur était intolérable. Au plus profond d’eux, ils se détestent.

Sans un miroir reflétant leur « beauté », ils sombreraient dans la dépression et seraient incapables de fonctionner, psychologiquement parlant. Sans l’énergie d’un autre, ils cessent d’exister et c’est quelque chose qu’ils ont secrètement en horreur – cette dépendance aux autres afin d’assouvir leurs besoins. Alors et naturellement, les personnes présentes dans leur vie seront punies d’abandon et par la cruauté.

En conséquence, le fait d’exhiber leur nouveau partenaire s’apparente à la tendance qu’a un enfant d’agiter son nouveau jouet à la face d’un autre enfant. C’est comme s’il disait : « regarde mon nouveau jouet. Tu ne peux pas l’avoir. Ce jouet brille, il est neuf, indulgent et complètement naïf. Je vais courir, sauter et aimer ce jouet plus encore que tous les anciens. Quelle chance j’ai ! »

La dissonance cognitive que nous expérimentons après avoir été abusé(e)s nous convainc que notre agresseur a opéré un changement miraculeux pour devenir une toute nouvelle personne pour son nouveau partenaire. Malgré leurs mensonges, leurs tromperies et leurs relations successives enjolivés par des histoires hautes en couleur et plutôt charmeuses, ils sont devenus en l’espace d’une nuit l’homme ou la femme de nos rêves. Non. Ça n’arrivera jamais.

Tout d’abord, il vous faut réaliser qu’ils sont VOUS. C’est juste une question de temps avant qu’ils ne voient les fautes de leur partenaire, que leur amour ne réclame davantage de temps et d’énergie ou qu’ils ne se lassent de leur jouet déjà usé. Dès que leur nouvel amour parfait réclamera quelque chose de fou, comme du temps ou de l’attention, ils seront déjà en mission, à la recherche de leur nouvelle tête d’affiche.

Qui aura la chance d’avoir un rôle dans son one-man show, d’être placé sur un piédestal, de devenir l’amour de sa vie pour une nuit et d’être la réponse à toutes ses prières ? Pour être honnête, certainement la première femme qu’il rencontrera et qui aura quelque chose qu’il veut, quelque chose ayant de la valeur aux yeux d’un pervers narcissique – ce peut être l’argent, la célébrité, les honneurs, un toit au dessus de la tête ou un accès à la vie qu’ils aimeraient vivre. Il s’agit rarement de la beauté uniquement.

Et n’oublions pas que ladite femme doit être complètement différente de celle qui est passée avant elle – mais mon Dieu, elles demandent toutes son temps, son affection et son amour. Elles étaient dans le besoin, collantes, autoritaires et suspicieuses. Ce pauvre, pauvre garçon n’est qu’un romantique désespérant de trouver le bonheur.

Cette nouvelle femme craquera sans aucun doute pour sa comédie et sa poudre aux yeux, prenant volontairement le premier rôle de sa pièce et elle s’assurera de ne JAMAIS jouer comme l’ont fait ses ex. Cela semble véritablement atroce et pendant que nous y sommes, comment une femme sensée pourrait laisser un homme, un Dieu, s’en aller ? Étaient-elles folles ? Oui, probablement. Mais qui s’en préoccupe ? Ce qui compte, c’est qu’elle l’ait trouvé et que le reste de sa vie puisse commencer, au creux des bras de cet homme qui lui était destiné. Oui, leur amour est béni des Dieux. Vous saurez cela parce que ce sera étalé partout sur les réseaux sociaux.

Si vous êtes honnête avec vous-même, vous ferez un signe de la tête en lisant cela, réalisant que – oui, punaise, c’était moi ! Jamais vous n’auriez pu imaginer que votre amour parfait ait une fin, vole en éclats justement parce que vous avez été piégée par l’illusion d’un amour parfait.

Que quelque chose soit clair : le brouhaha sur les réseaux sociaux VOUS est entièrement destiné. Ce n’est pas seulement destiné à la nouvelle cible, c’est pour l’ex qui a eu l’audace de le quitter. En partant, vous lui avez infligé une blessure narcissique et il s’est immédiatement donné pour mission de projeter sur une autre, toute cette douleur intérieure qu’il est incapable de gérer. Quelle chanceuse vous êtes !

Les pervers narcissiques sont des individus faibles et leur apparence ne reflète en rien leur intériorité. Ils souffrent d’une peur secrète d’abandon – comme les emphatiques – cependant, leurs manières de gérer cette peur diffèrent. Généralement, un empathique s’attachera davantage tandis qu’un pervers narcissique préférera s’éloigner et orchestrer son propre abandon. Ils créeront une situation dans laquelle l’autre personne n’aura d’autre choix que de partir. Ils peuvent vous tromper ou volontairement laisser des messages reçus à la vue, ils peuvent vous mentir ouvertement, manquer de respect à votre couple ou simplement s’engager dans une nouvelle relation alors qu’ils vivent encore avec vous. C’est une manière toujours très agréable d’informer une personne que l’on ne l’aime plus, non ?

Mais l’idée, c’est qu’ils ne veulent pas vraiment s’en aller puisqu’ils adorent avoir de multiples ressources à leur disposition, en cas d’urgence de ravitaillement narcissique. Ils arrivent souvent qu’ils gardent leurs ex sous le coude, les remettent à l’ordre du jour en cas de besoin pour gentiment les remettre à leur place une fois leurs besoins satisfaits. Beaucoup d’ex occuperont une telle place pendant des années, sans réaliser qu’elles prennent en fait part à une véritable tragi-comédie.

On croit souvent que les pervers narcissiques aiment à batifoler dans l’herbe – entendez-vous la voix de Mary Poppins en fond – à tort. Ils sont faibles, maladroits et incapables de créer une réelle relation de couple, ils sont complètement vide d’émotions humaines. Ils sont le parangon de la lâcheté.

Ils ne sont pas devenus quelqu’un d’autre comme par magie, pour cela il leur faudrait des ANNÉES de suivi psychologique, ne serait-ce que pour commencer à prendre conscience de la douleur qu’ils ont en eux. Le plupart d’entre eux seraient incapables d’affronter la violence de ce qu’ils on fait dans le cas où déjà, ils arriveraient à prendre conscience d’eux et à faire preuve d’empathie. Ils fuiraient comme si leur corps était en feu parce que c’est la sensation qu’ils expérimenteraient. Des tessons brulants qui déchirent leur chair.

Les pervers narcissiques fonctionnent à la manière d’un programme informatique, ce qui leur permet de revivre leur vie en boucle. Ils sont entrainés à rechercher la perfection au sein d’une relation et toujours, ils échouent. Un cycle infini de douleur, de confusion et de vide.

Le fait que l’on ne voie pas la violence au sein de la relation suivante ne signifie aucunement qu’elle ne s’exerce pas derrière les portes closes, dans l’intimité. C’est faux. Ils ne connaissent rien d’autre. Idéaliser, dévaloriser, remplacer et abandonner. Oublier. Recommencer. Jamais ils ne s’arrêtent et ne réfléchissent aux raisons pour lesquelles leur relation précédente a pris fin, pour lesquelles leur partenaire est parti, pour lesquelles ils continuent à suivre les mêmes schémas. Ils passent simplement à autre chose, machinalement, s’assurant de recevoir leur carburant et toute l’adoration dont ils ont besoin.

Alors, malgré le portrait que vous dépeint et vous jette une ex à la figure, rien n’est vrai. Je vais même vous confier un petit secret – ils ne sont même pas en couple avec cette personne. Ils n’étaient pas non plus en couple avec vous. Ils étaient plutôt des parasites dont leurs victimes sont les hôtes. Ils se nourrissent d’elles jusqu’à les vider ou jusqu’à ce que quelque chose de mieux ne se présente. L’une ou l’autre fera très bien l’affaire.

Souvenez-vous de cela, la prochaine fois que vous croiserez le ‘Capitaine éblouissant et béni des Dieux’ accompagné de son ‘incroyable, sexy, belle, talentueuse, magique, la meilleure chose qui ne lui soit jamais arrivé, parfaite’ copine, témoignant au monde de la chance dont ils ont jouit en se rencontrant. Rien de tout ça n’est réel. De la poudre aux yeux, une grande illusion destinée à vous faire croire que vous avez perdu la plus belle chose que ne vous soit jamais arrivée. Je dénonce ses mensonges.

Il y a, là dehors, un grand amour qui vous attend … Une fois que vous aurez oublié cette plus belle chose qui ne vous soit jamais arrivée. Allez-y, imaginez-le. Il est incroyable. Et il a de belles fesses en plus … Et un cœur doux.