Voici 10 choses se produisant lorsque vous rencontrez un homme bien après une relation avec un pervers narcissique

Lorsque l’on tombe amoureuse d’un pervers narcissique, la seule chose que l’on a en commun avec lui, c’est notre amour pour lui. Nous aimons tous deux la même personne. Et quand la relation prend fin, la tâche la plus difficile n’est pas de passer à autre chose mais de réapprendre ce qu’est une relation saine.

Quand on entretient ce type de relation, il est difficile d’évaluer l’impact qu’elle a sur nous. Mais tout s’éclaircit une fois que l’on commence à sortir avec d’autres hommes. Il y a un certain malaise, non pas seulement avec les autres mais aussi avec nous-mêmes.

Sur « psychology today », Stephen Johnson dit ceci : « le personnage alternatif à la véritable identité est souvent grandiose, « au-dessus des autres », égocentrique et extrêmement suffisant. »

Ainsi, lorsque vous sortez avec quelqu’un comme ça, votre rôle se réduit uniquement à flatter son égo et à répondre à ses besoins, vous passerez toujours après.

Après une relation comme celle-là, il vous faudra réapprendre à vous estimer et un lourd bagage vous accompagnera jusque dans votre prochaine relation parce que, même si vous êtes passée à autre chose, l’impact d’un pervers narcissique persiste bien après votre départ.

Il faudra un homme réellement spécial pour vous montrer ce que, dès le départ, vous ne méritiez absolument pas.

1. Il croit en vous.

Votre confiance a été complètement ébranlée. Non seulement vous doutez des autres mais vous doutez aussi de vous-même et de vos choix. Vous vous demandez si cette personne finira par vous décevoir. Mais vos doutes se heurtent à de la confiance.

2. Il s’efforce de gagner votre confiance.

Votre relation précédente n’était pas construite sur la confiance. Elle était construite sur des fondations fragiles, constituées de sentiments intenses et où tout était toujours de votre faute. S’il vous trompait, c’est parce que vous ne le satisfaisiez pas. S’il échouait, c’était déclenché par l’un de vos faits. Vous ne croyiez pas ce qu’il vous disait parce que votre relation était construite sur l’incertitude.

Mais votre nouveau compagnon est patient. Il est doux. Il travaille à gagner votre confiance et ne suppose pas simplement qu’elle est acquise. En apprenant à lui faire confiance, vous apprenez à vous faire confiance.

3. Il est tout le temps gentil.

Vous ne saviez jamais quand la personnalité de votre ex allait changer. Il n’était certes pas gentil tout le temps, mais il avait une manière de vous charmer et de faire en sorte que vous l’excusiez, quoi qu’il se soit passé. Ce déséquilibre en tout vous a laissé troublée.

Je pense que le moment le plus triste, c’est quand vous avez réalisé qu’un simple geste gentil vous était devenu complètement étranger.

4. Il a envie d’entendre ce que vous avez à dire.

Toutes les conversation avec votre ex tournaient autour de lui. Penser au nombre de fois où il disait « je » vous fait grincer des dents.

Maintenant, vous vous retrouvez à parler de vous à quelqu’un qui a envie d’écouter. Quelqu’un qui vous pose des questions et s’intéresse à vos goûts. Quelqu’un qui a envie de connaître votre passé. Mais surtout, quelqu’un qui a envie de ne pas répéter les erreurs précédemment commises par un autre.

5. Il s’excuse quand il a tort.

Vous êtes probablement habituée à constamment vous excuser même quand rien n’est de votre faute. Vous êtes probablement habituée aux disputes, aux cris et aux hurlements conduisant toujours au départ de l’un des deux participants. Ce qui est toxique dans ce type de relation, c’est que les montagnes russes émotionnelles deviennent la norme. Peu importe à quel point vous les haïssez, elle deviennent pour vous aussi une addiction.

Dans un relation nouvelle, vous appréhendez la première dispute. Vous tentez de vous excuser et surcompensez. Mais il y a quatre mots qui ne vous sont pas familiers et que vous n’aviez jamais entendus : « j’ai eu tort ».

Quelqu’un avouant ses erreurs et tentant de les racheter en discutant d’une solution vous fait presque fondre en larmes.

6. Il vous gâte.

Vous faisiez tout votre possible pour cette personne et tout ce que vous faisiez ne répondait jamais à ses attentes irréalistes. Quoi que vous fassiez, ce n’était jamais assez. Mais surtout, quoi que vous donniez, votre partenaire ne vous rendait jamais la pareille.

Et voilà quelqu’un qui vous offre des fleurs juste comme ça. Qui vous surprend en vous invitant à sortir. Qui vous rappelle sans cesse ce que vous méritez et qui apprécie vraiment votre temps et votre attention.

Quelqu’un sortant d’une relation avec un pervers narcissique ne s’attend pas à grand chose. Ses attentes vis à vis d’un partenaire sont tellement basses que cela vous brise le cœur.

Avoir enfin quelqu’un qui vous traite comme vous le méritez est comme un rêve devenu réalité.

7. Il est modeste.

Il n’est ni vantard, ni fanfaron et n’a pas un égo surdimensionné. Il n’étale pas ses réussites. Bien qu’en réalité, il soit digne d’éloges et impressionné par chacune des choses que vous faites. Mais après votre relation précédente, ce type d’attention vous met mal à l’aise. Le fait que vous n’ayez pas conscience de votre beauté et de votre unicité est peut-être ce qui l’attire le plus chez vous.

Vous repensez au passé, où les compliments n’étaient destinés qu’à votre ex et à le faire se sentir intéressant alors qu’en fait, il ne vous arrivait pas à la cheville.

Et plus vous le complimentiez, plus vous nourrissiez son égo.

D’après le Huffington Post, « vous vous retrouvez obligée d’avoir recours à la flatterie pour maintenir la paix avec lui. »

8. Il est positif et optimiste.

Les pervers narcissiques se nourrissent de négativité et de drames. Il font d’eux-mêmes le centre du monde et créent des problèmes uniquement pour observer les réactions des autres. Mais désormais, vous n’êtes plus assaillie de problèmes et de problématiques. Vous réalisez à quel point la vie est belle sans votre ex et vous contemplez ce nouveau partenaire en comptant le nombre de vos bénédictions.

9. Il ne vous manipule pas et ne vous force pas à vous sentir coupable.

Les pervers narcissiques sont les rois du contrôle. Parce qu’ils n’ont pas le contrôle sur certains aspects de leur vie, ils essaient de le prendre sur les autres. Quand vous êtes en couple avec l’un d’entre eux, vous réalisez à quel point il vous faut être prudente. Être avec eux, c’est comme marcher sur des œufs.

Et il savent exactement quoi dire pour vous forcer à vous sentir mal.

Ils utilisent les mots comme des armes pour vous contrôler et vous forcer à vous sentir mal.

Un tel comportement vous rend passive, vous oblige à laisser les autres vous contrôler et à ne jamais vous défendre.

En démarrant une relation nouvelle, vous réalisez que les gens normaux ne sont absolument pas comme ça. Vous apprenez que dans les relations de couples, ce doit être donnant, donnant.

10. Il vous enseigne ce que l’amour est vraiment.

Vous réalisez que l’amour, ce n’est pas sacrifier le respect de soi afin de devenir ce dont l’autre a besoin. Vous réalisez que l’amour, ce n’est pas que du compromis. L’amour, c’est quelqu’un qui s’intéresse toujours à vous. L’amour, c’est quelqu’un qui aime votre compagnie autant que vous aimez la sienne. L’amour, ce sont ces trois mots que vous dites et dont vous n’avez pas à vous demander si vous les entendrez à nouveau.

Puis un jour, vous vous réveillez et vous réalisez que cette ancienne relation n’a jamais vraiment été de l’amour mais un fac-similé tellement grossier qu’il a presque réussi à ternir votre propre définition de l’amour.

Puis, vous regardez cette personne endormie à vos côtés et là, vous réalisez ce qu’est vraiment l’amour.

Votre horrible ex impacte encore la personne que vous êtes aujourd’hui ainsi que vos relations, et quand finalement, vous rencontrez quelqu’un qui vous traite correctement, vous commencez à vous demander comment vous avez pu tolérer ce que vous avez toléré précédemment.

Mais en regardant votre reflet dans le miroir, vous n’êtes pas crédule de la personne que vous étiez avant. Vous la regardez avec admiration parce qu’il fallait être une femme extrêmement forte pour aimer un pervers narcissique. Et il fallait être encore plus forte pour s’en aller.

Vous ne recevrez probablement jamais les excuses que vous méritez parce que ce terme est étranger aux pervers narcissiques mais en vous pardonnant vous-même, vous trouverez le réconfort.

Healthy Place a dit : « L’une des tragédies propres aux violences narcissiques est que les victimes n’obtiennent jamais de leur(s) agresseur(s) l’assentiment désespérément attendu et nécessaire à la guérison après les violences. »

Souvent, la renaissance n’est pas simplement liée à la guérison mais plutôt au fait de rencontrer quelqu’un qui apprenne à aimer vos cicatrices.