Je savais qu’il avait des failles mais je ne savais pas que c’était un pervers narcissique

J’ai offert mon cœur à un pervers narcissique et je ne m’en suis même pas rendu compte. Il m’a amenée à penser que j’étais folle et m’a poussée à remettre en question ma propre santé mentale, c’est alors que j’ai su … J’étais avec un être malsain. Il savait que mon amour était inconditionnel et pour cette raison, il a cru pouvoir me faire tout et n’importe quoi.

La vérité est que, lorsque je me suis engagée dans cette relation, je savais qu’il était brisé. Je connaissais son passé, les rumeurs et les conseils me disant de ne pas m’investir dans une histoire avec lui, mais j’ai ignoré tout ça. J’ai vu un homme avec des failles, ayant besoin d’être aimé inconditionnellement et d’être soutenu pour traverser tout ça. J’ai vu une personne constamment rejetée, avec des histoires à vous briser le cœur à propos des douleurs endurées au cours de sa vie.

Je finissais toujours par céder, par accepter ses excuses et ses prétextes parce que j’avais un cœur trop grand pour simplement me contenter de lui tourner le dos. J’ai construit une image fantasmée de ce que je le pensais capable de devenir. J’ai été d’une naïveté énorme en croyant ses mensonges. J’ai commencé à ressentir un besoin de lui manifester mon amour et mon intérêt ; à lui dire qu’il avait simplement besoin d’être rassuré et que je n’allais pas le laisser. J’ai continué à croire qu’il changerait pour moi. J’ai pensé que peut-être (oui, peut-être), mon amour serait capable de le guérir. J’ai cru qu’en aimant un peu plus ses failles, nous arriverions à traverser tout ça. Mais lorsque les « failles » s’accompagnent de comportements narcissiques, c’est impossible.

Il m’a fallu bien trop de temps pour réaliser que le simple fait d’être à ses côtés faisait ressortir le pire en moi. J’étais faible, extrêmement renfermée et malheureuse, mais je refusais de l’admettre.

Il m’a changée d’une manière que je n’aurais jamais pu anticiper. J’étais émotionnellement bouleversée, me réveillais chaque matin avec une boule dans l’estomac, terrifiée de ce que la journée allait m’apporter. Je me demandais constamment, est-ce vraiment avec ce mec que j’ai envie d’être ? Est-ce pour lui que j’ai envie de me battre ? Est-ce avec ce mec que j’imagine mon avenir ? Un compagnon, un meilleur ami, un mari, un père ?

Mais maintenant, j’entraperçois enfin la vérité. C’était un pervers narcissique, une personne manipulatrice qui ne se souciait que d’elle-même et se fichait des nombreuses blessures infligées aux autres en cours de route. Il était un adulte jouant la « victime », me laissant porter la responsabilité de ses actes, se cachant inexorablement derrière ses mensonges et ses tromperies.

J’ai perdu tant de temps avec une personne qui m’était néfaste. Quelqu’un qui, en réalité, n’avait rien de bon à m’offrir. Quelqu’un de malhonnête, de déloyal et incapable d’un quelconque engagement.

Il m’a fait croire que j’avais besoin de lui, ces manipulations mentales m’ont amenée à croire que je serais perdue sans lui, que je ne savais pas comment survivre s’il n’était pas dans ma vie. Mais maintenant que je l’ai enfin éjecté de ma vie pour de bon, j’y vois clair à nouveau.

Ce fut un long voyage mais je vois enfin le type de personne à qui j’ai eu affaire. Je sais que la décision de m’en aller était pour mon propre bien et c’est exactement celle que j’ai prise. Même si je me suis sentie usée et déçue, je savais qu’il m’était possible de me remettre de tout ça. Je savais qu’une relation toxique comme celle-ci ne me rendrait que plus forte et me permettrait d’en apprendre davantage sur moi. Je suis capable de tellement plus, je sais aimer avec chacune des particules qui composent mon corps et c’est quelque chose dont je peux être fière. Et maintenant je me sais capable de m’éloigner de quelqu’un que j’aime, parce qu’il a une influence malsaine sur ma vie.

La seule chose que je m’interdirai de faire, c’est de le haïr. La haine n’apporte que plus de chagrin, et j’ai déjà eu mon lot. Je suis déçue de la personne que j’ai découverte, déçue d’avoir perdu cet homme que je voyais en lui, mais cela n’est pas le reflet de la personne que je suis.

Je suis plus qu’il ne sera jamais. Ce n’est qu’une leçon de vie supplémentaire que j’ai apprise et un chapitre de ma vie que j’ai clos.