Please assign a menu to the primary menu location under menu

Aller de l'avantPeine d'amour

Lettre que je nous adresse à tous les deux pour m’excuser d’avoir mis tant de temps à te laisser partir

Voici une lettre que je nous adresse à tous les deux pour m’excuser d’avoir mis tant de temps à lâcher prise.

Mais c’est principalement une lettre que je m’adresse à moi-même, parce que je suis responsable du chagrin que je ressens chaque jour que Dieu fait. Mon cœur se brise chaque fois que j’entends ton nom ou dès que je retrouve de toi en ces personnes à qui j’essaie de donner ta place. J’ai brisé mon propre cœur. J’ai brisé mon propre cœur quand je me suis avancée, pleine de confiance tout en me retournant quelques instants, juste au cas où tu aurais décidé de me courir après.

J’ai beaucoup écrit sur « briser son propre cœur. »

Mais avec toi, je l’ai brisé deux fois.

La première fois en plaçant mes espoirs en toi et la deuxième en décidant que je méritais plus que de simples voeux utopiques. Briser ton propre cœur devrait t’être bénéfique. Ce devrait être bénéfique à ta santé mentale, physique et sentimentale. Les relations de couple sont censées être amusantes et excitantes. Cela devrait être naturel et nous apporter un sentiment de bien-être. La personne avec qui l’on est en train de construire une relation ne devrait pas avoir envie de nous garder secrète et vice-versa. La personne avec laquelle on entretient une relation ne devrait pas être terrifiée par le mot « relation », si tel est votre cas. Jouer au petit couple simplement pour recevoir son shoot de sentiments puis utiliser la « peur de l’engagement » comme un prétexte à l’infidélité n’est absolument pas sain. La personne avec qui vous êtes en couple ne doit pas vous forcer à vous sentir petite ou à remettre en question votre estime de soi.

La deuxième fois où j’ai brisé mon propre cœur, j’ai commencé à m’aimer. Je ne sentais plus le besoin de trouver quelqu’un pour sauver ma journée. J’ai découvert que j’avais tendance à passer sous silence un grand nombre de choses qui me gênaient moralement, par peur de la solitude. Je pensais avoir besoin de toi alors que j’avais besoin d’amour. Et quand j’ai commencé à me le donner à moi-même, j’ai arrêté de trouver des excuses aux comportements inacceptables. J’ai arrêté de permettre aux hommes de me forcer à me sentir coupable de ce que je ressentais. Je suis devenue plus franche lorsqu’il était question de ce que j’attendais d’une relation amoureuse plutôt que de continuer à édulcorer mes dires. J’ai commencé à m’intéresser à « ce que j’accepte et ce que je n’accepte pas. Si tu peux me donner ce que mon âme meurt d’envie d’avoir, tant mieux. Si tu ne le peux pas, tu entraves le chemin à celui qui en sera capable. »

Mon conseil à quiconque est aujourd’hui aux prises d’une « presque » relation de couple : vous demander ce que vous voulez vraiment.

Prenez le risque d’avoir le cœur brisé une seconde fois. Parce qu’en fait, vous le prenez déjà en prenant vos rêves pour des réalités, chaque fois que vous inventez des excuses pour sa non présence à la fête de Noël de votre boîte ou au fait qu’il ne réponde pas à vos messages. Demandez-vous ce que vous voulez. Un homme ne vous satisfera jamais entièrement. Brisez votre propre cœur. Effacez son numéro et passez à autre chose. Aussi dur que cela soit à admettre, vous n’êtes pas faits pour être ensemble. Si vous l’étiez, il trouverait n’importe quelle excuse pour résoudre les problèmes afin de passer du temps avec vous … Et non pas des excuses pour éviter de passer du temps avec vous !

Quand j’ai commencé à écouter mes propres conseils et à m’aimer, je suis tombée sur quelqu’un qui satisfaisait à tous mes besoins et envies. Je réalise maintenant que c’est grâce à moi que tout ceci est arrivé. J’ai arrêté de regarder par dessus mon épaule pour t’apercevoir. J’ai arrêté de regarder par dessus mon épaule — pour apercevoir quiconque — tout court. J’étais prête à aimer quelqu’un par amour et seulement pour l’amour — pas en raison de la solitude ou de la jalousie.

Voici une lettre que je nous adresse à tous les deux pour m’excuser d’avoir mis tant de temps à lâcher prise.

J’espère sincèrement qu’un jour tu tomberas amoureux de toi-même puis amoureux de quelqu’un qui t’aimera un peu plus que ça. Tu ne le mérites peut-être pas maintenant, mais un jour tu le mériteras. Merci de m’avoir appris ce que je méritais. Je n’aurais jamais trouvé le bonheur que m’apporte ma relation actuelle, si ce n’avait pas été pour toi.

Je n’aurais jamais trouvé cet amour que j’ai pour moi-même, si ce n’avait pas été pour toi.

Annabelle S.
Née et élevée à Gatineau, femme au foyer et heureuse maman de 2 enfants. Je suis une grande passionnée, en tout et par tout. Mais ma grande obsession, c’est l'écriture. J’ai toujours écrit, tenu des blogs, gribouillé des carnets par dizaines et récité des poèmes. Les lettres, la littérature c’est dans le cœur et on n’y peut rien.