Tu étais toxique et je suis furieuse que ça m’ait pris si longtemps pour réaliser que tu n’en valais pas la peine

Se réveiller à tes côtés était une partie à pile ou face. Soit tu me rendais extrêmement heureuse, soit tu me terrifiais complètement. Tu es l’incarnation du “des hauts et des bas” et je commence à réaliser que tu étais toxique.

Tu es incroyablement compliqué. Je n’ai jamais compris comment tu pouvais me faire passer une journée inoubliable ou la gâcher complètement et je commence à croire que tu aimais ce contrôle.

Je commence à croire que tu aimais ces jeux d’esprit et que t’aimer commençait à faire de plus en plus mal. J’en ai eu assez de l’effet que tu avais sur moi et je suis furieuse de t’avoir laissé me faire ça pendant si longtemps.

L’amour est aveugle et il s’avère que c’était une leçon qui m’a pris des mois à comprendre, malheureusement.

Je rêvais de me réveiller avec l’odeur du café et des sourires, mais je me suis réveillée en me demandant comment tu allais être ce jour-là. J’avais peur que tu sois fâché à cause de la robe que j’avais achetée avec un grand décolleté, mais que j’adorais. Je me suis réveillée, inquiète, et je me suis demandé si je pourrais un jour te rendre heureux pour toujours.

Les journées qui se sont avérées incroyables n’en valaient plus la peine parce que le stress que tu m’as fait ressentir a surpassé tout l’amour que j’avais pour toi.

Tu es un jeu de hasard auquel j’ai joué trop longtemps. Un match qui ne semblait jamais finir et j’ai finalement l’impression d’avoir atteint la ligne d’arrivée. J’ai enfin l’impression d’avoir gagné et je peux maintenant aller de l’avant et trouver le bonheur que je sais mériter.

Je suis en colère parce que j’étais si inconsciente. Je suis bouleversée d’avoir passé tant d’heures à m’inquiéter pour toi alors que tu ne t’inquiètais que de toi-même.

Tu étais égoïste et je réalise maintenant que tu n’as jamais été à la hauteur de tout l’amour que je t’ai donné. Tu n’as jamais été assez bien pour mes rires, mes câlins et mes baisers et j’espère que toute cette négativité te tient éveillé la nuit parce que je dors bien en pensant à quel point mes journées sont meilleures sans toi.