Skip to Content

À tous les parents absents qui bousillent la vie de leurs enfants : quelle est votre excuse ?

À tous les parents absents qui bousillent la vie de leurs enfants : quelle est votre excuse ?

Mais qu’est-ce que vous faites ?

Honnêtement, je suis vraiment curieuse de savoir quelle est votre excuse ? Comment justifiez-vous le fait d’avoir donné naissance à des enfants puis de les avoir abandonnés ?

Aucun enfant ne mérite d’avoir le cœur brisé par un parent physiquement ou émotionnellement absent. Je ne comprends pas. Je ne comprends pas comment vous pouvez vous regarder dans le miroir.

Comment diable pouvez-vous vous réveiller le matin et vaquer à vos occupations en sachant que la moitié de vous-même court dans le monde sans que vous soyez là pour l’embrasser ?

Comment diable pouvez-vous sourire en sachant que vous êtes en fait l’un des humains les plus dégoûtants de la planète ?

Vous avez aidé à créer une vie, une seule vie humaine qui est unique et différente de toutes les autres. Le plus malsain dans tout ça, c’est que vous vous en fichez.

Vous n’avez aucun intérêt pour l’amour de votre enfant. Mais pourtant, vous souriez comme si de rien n’était.

Vous souriez d’une oreille à l’autre en sachant que vous avez échappé au travail le plus difficile qu’un être humain puisse faire sur cette planète.

Effacez ce sourire de votre visage parce que vous êtes une ordure. Seules les ordures laissent les autres élever leurs enfants.

J’espère que le jour où vous serez enfin prêt(e) à passer du temps avec vos enfants, ils s’éloigneront de vous comme vous vous êtes éloigné(e) d’eux.

Aucun enfant ne mérite d’être abandonné. Aucun enfant ne mérite de vivre dans la confusion de la solitude. Vous avez gâché la vie de quelqu’un que vous n’avez même pas pris le temps d’aimer.

Vous ne méritez pas d’être un parent. Vous ne méritez même pas le privilège de regarder les photos des vies que vous avez créées. En fait, vous n’avez pas le droit de vous octroyer le titre de parent.

Après tout, vous êtes complètement absent(e) de la vie de vos enfants, alors pourquoi auriez-vous le droit de vous vanter d’en avoir ?

Il existe plusieurs façons de décevoir un enfant.

Une chose doit être claire : ce n’est pas parce que vous vivez avec votre enfant que vous avez le droit de vous considérer comme un bon parent. Oui, les pères et les mères qui abandonnent littéralement leurs enfants sont les pires.

Ceux et celles qui tournent le dos à leur progéniture pour vivre une vie de célibataire ostentatoire sont des gens égoïstes et toxiques. Et si vous faites partie de ces personnes, je vous plains sincèrement.

Attention ! Je ne parle pas des parents qui ont été forcés d’abandonner leurs enfants à cause de problèmes financiers ou médicaux. Bien entendu, dans certaines situations, la meilleure chose à faire pour le bien d’un enfant, c’est de lui permettre de vivre une vie meilleure avec quelqu’un d’autre.

Non, ici je parle des parents qui tournent volontairement le dos à leurs enfants pour faire la fête, échapper à leurs obligations et ne pas avoir à prendre soin d’eux.

Mais les parents qui abandonnent physiquement leurs enfants ne sont pas les seuls lâches. Ceux qui les abandonnent émotionnellement ne sont pas meilleurs.

Vous vivez avec vos enfants, mais est-ce que vous en prenez soin ?

Le fait d’être sous le même toit que vos enfants ne fait pas de vous un bon parent. Combien de fois ai-je vu des papas rentrer du travail pour s’affaler sur le canapé et regarder la télévision ?!

Leurs enfants jouent autour d’eux, les appellent et réclament leur attention, mais rien… Ils n’obtiennent même pas un mot gentil. Les parents émotionnellement absents négligent le bien-être psychologique de leurs enfants.

Ils ne les soutiennent pas, ne leur donnent aucune preuve d’amour et ne les encouragent pas à apprendre, grandir et prendre leurs propres décisions.

Et je n’ose même pas évoquer les abus qui sont malheureusement beaucoup trop présents dans notre société. La violence physique et psychologique sur les enfants est le fléau de notre société.

Et si la pandémie actuelle nous a bien prouvé une chose, c’est que les abus sont beaucoup plus nombreux qu’on le pense. En effet, le fait d’être confinés a exacerbé les pires traits de caractère de chacun.

Vos enfants ont simplement besoin de votre amour.

Les mamans émotionnellement absentes ou abusives existent aussi. Oh oui… Croyez-moi sur parole. L’autre jour, au parc, j’ai regardé une femme donner une fessée monumentale à son fils. Pourquoi ?

Parce qu’il avait sali son pantalon en jouant dans l’herbe. J’ai été choquée par la violence de son comportement et par son regard furieux. Le pire dans tout ça, c’est que cet enfant n’avait littéralement rien fait.

Il n’avait pas joué, il avait simplement marché dans l’herbe et son pantalon était devenu un peu vert. La peur dans ses yeux était terrifiante.

En tant que maman, vous devez prendre vos enfants dans vos bras et leur assurer que vous êtes là pour les protéger. Ils doivent se sentir en sécurité avec vous. Et ils doivent savoir que vous les soutenez quoi qu’il arrive.

Hier, ma voisine est venue me rendre visite avec son fils. Quand j’ai demandé au petit garçon de 10 ans, ce qu’il voulait faire plus tard, il m’a répondu : “pilote”.

Sa mère a éclaté de rire et lui a dit : “tu es aussi stupide que ton père, donc tu ne pourras jamais être pilote”. Vraiment ? Sans honte ni gêne, elle lui a balancé ces mots.

Les parents détruisent consciemment leurs enfants.

Votre absence physiquement ou émotionnelle, vos abus et votre indifférence sont les pierres fondatrices de la vie de vos enfants. En vous comportant ainsi, vous vous assurez de créer des adultes toxiques ou émotionnellement instables.

Et vous pouvez vivre avec ça ? Je ne comprends pas qu’un parent puisse consciemment faire du mal à son enfant. Pourquoi avoir des enfants si vous n’avez pas l’intention de les chérir et de les aimer ?

Peut-être que vous avez vous-même eu une enfance difficile, mais cela ne justifie rien. Au contraire, vous auriez dû apprendre des erreurs de vos parents pour ne pas les reproduire.

Cet être innocent n’a pas demandé à naître. Vous avez fait le choix d’avoir des enfants, prenez-en donc soin. Si vous avez l’impression que vous êtes dépassé(e) par la situation, demandez de l’aide par pitié.

Il n’est jamais trop tard pour rectifier le tir. Vous pouvez changer et offrir un foyer chaleureux et aimant à votre enfant. Demandez donc de l’aide à des amis ou à un professionnel.

Pour votre bien, mais surtout pour le bien de vos enfants.

Et si vous ne souhaitez pas changer et si vous pensez que votre mode d’éducation est le meilleur, car vos enfants seront des “guerriers” qui pourront s’en sortir quoi qu’il arrive, vous êtes une cause perdue.

J’espère que vos enfants partiront de chez vous le plus vite possible, sans se retourner et sans s’inquiéter pour vous. Avec un peu de chance, ils réussiront à construire une vie saine.

Dans ce cas-là, j’espère que le monde finira par vous bousiller comme vous avez bousillé la vie de vos propres enfants.

À lire aussi : Voici comment reconnaître un parent toxique et se reconstruire après ses abus