BonheurMotivation / Inspiration

Pour vivre pleinement, cessons d’être obsédé(e)s par la recherche du bonheur

Parfois, le bonheur se trouve en perdant des choses au lieu de les avoir.

Nous sommes beaucoup à penser à tort que le bonheur est lié à l’obtention de choses : obtenir l’emploi que nous voulons, la voiture que nous voulons, les chaussures que nous voulons ou la personne que nous aimons.

Nous pensons que nous ne serons heureux qu’une fois que nous aurons atteints ces objectifs. Et nous voulons les atteindre tout de suite ou en tout cas, le plus vite possible.

“J’espère que j’aurai une journée horrible aujourd’hui”

Avez-vous déjà eu cette pensée, le matin en vous réveillant ? Probablement pas. Personne d’ailleurs.

Pourquoi ? Parce que nous voulons tous être heureux. Nous voulons tous passer de belles journées. Nous vivons dans un monde où le bonheur est le but ultime de la vie de presque toutes les personnes qui le composent.

Tout le monde veut-être heureux, tout le monde cherche, espère et aspire à trouver cette “seule chose” qui les rendra définitivement heureux. Malheureusement, très peu de gens trouvent un bonheur durable et permanent.

Pensez aux nombreuses célébrités, qui semblent tout avoir mais qui rebondissent de relation en relation, de manoir en manoir, de voiture en voiture… Elles espèrent que “la prochaine chose” sera “LA chose”, celle qui leur apportera enfin un bonheur permanent… Mais ça ne fonctionne pas comme ça.

Elles ne trouvent jamais de bonheur permanent parce qu’elles ont cherché aux mauvais endroits.

Les erreurs classiques

Les gens heureux savent en fait que le bonheur est un choix.

Ils savent que ce n’est pas une réaction aux circonstances. Au lieu de cela, être heureux est pour eux naturel et spontané : ils ont supprimé la pensée néfaste qui attend que tout soit parfait avant de ressentir la joie de vivre.

De l’autre côté, les malheureux sont toujours à la recherche du bonheur et c’est cette recherche qui les empêche de vraiment y accéder, paradoxalement.

Voici une liste de quelques endroits où nous pensons à tort pouvoir trouver le bonheur :

1. Dans votre prochain achat

Pour un trop grand nombre, c’est ancré dans les pensées que la bonne façon d’atteindre le bonheur est de le trouver dans leur prochain achat. Ainsi, la joie est recherchée dans les grandes maisons, les belles voitures, la dernière technologie ou les vêtements les plus à la mode.

Mais la plupart de ces biens ne sont jamais suffisamment satisfaisants. En fait, la joie qu’ils apportent est complètement éphémère.

Ceux qui recherchent le bonheur à cet endroit se condamnent à vivre dans le cercle infernal de la consommation… un achat et encore un autre et encore un autre et ainsi de suite.

2. Dans votre prochain chèque de paie

Zig Ziglar l’a exprimé ainsi : “L’argent ne vous rendra pas heureux, mais tout le monde veut le découvrir par lui-même.”

Je connais des gens heureux qui possèdent moins que moi et je connais des gens malheureux qui possèdent beaucoup plus.

L’argent n’est pas le secret du bonheur. Cela ne l’a jamais été et ne le sera jamais.

Tout au mieux peut-il rendre la vie un peu plus agréable mais sachez aussi que plus vous en aurez, plus vous en voudrez.

Le plus tôt nous réalisons cette vérité, le plus tôt nous pourrons découvrir la liberté qui accompagne une vie où ce désir de richesse n’est plus présent.

3. Dans votre prochaine relation

Nous avons été conçus pour vivre en communauté et nous en tirons généralement une grande joie.

Mais les relations, par leur nature même, requièrent humilité et altruisme.

Croire qu’il y a une autre personne qui peut nous apporter un bonheur complet dans notre vie, c’est entreprendre un voyage sans destination… et souvent avec des résultats désastreux.

Nos relations deviennent beaucoup plus fortes et plus épanouissantes lorsque nous cessons de chercher quelqu’un pour répondre à nos besoins. Elles prennent tout leur sens quand nous offrons, au lieu d’attendre de recevoir.

4. Dans votre prochaine amélioration corporelle

Un corps sain et une alimentation saine sont importants, là n’est pas le problème.

Les deux ensemble nous permettent de vivre nos journées à 100% et de rester efficaces.

Mais ceux qui recherchent le bonheur dans des fesses plus fermes, des tailles plus minces et des biceps plus gros recherchent l’accomplissement dans des corps physiques qui n’ont jamais été conçus pour apporter de tels résultats.

Les gens heureux comprennent l’importance de la discipline physique mais ils ne fondent pas leur bonheur sur leur apparence physique.

5. Dans votre prochaine compétition

Bien qu’il n’y ait rien de mal à être ambitieux, l’envie ne fera que vous rendre malheureux.

Se comparer aux autres doit avoir ses limites car il est facile de perdre la notion de soi lorsque l’on s’engage dans ce genre de comportement toxique.

Dites-vous bien que les circonstances de chacun diffèrent. N’oubliez pas que la vie peut sembler parfaite de l’extérieur mais qu’il y a souvent une histoire cachée que nous ignorons.

Ce qui est sûr, c’est que si vous vous comparez et affrontez sans cesse les autres, cela vous conduira vers le vide et la misère : être trop compétitifs peut ruiner votre tranquillité d’esprit.

Concentrez-vous sur vos rêves et vos objectifs et profitez de vos propres réussites et succès. Savourez-les au lieu de vouloir encore plus…

En réalité, le moyen le plus rapide de trouver le bonheur dans votre vie est d’aider quelqu’un d’autre à le trouver dans la leur ; pas de le leur voler.

6. Dans votre prochain emploi

Avoir un travail que vous aimez, dans une profession qui contribue au bien de la société ou du monde qui vous entoure, c’est parfait.

Ce type de travail apporte épanouissement et promesse dans nos vies.

Malheureusement, je crains que trop de gens de nos jours ne cherchent ce travail “parfait”, avec un salaire élevé, quelques heures à y consacrer et aucun stress.

Mais le travail parfait n’existe pas. Le travail nécessite toujours du sang, de la sueur et des larmes et c’est ce qui fait qu’il fonctionne.

Encore une fois, ceux qui éprouvent continuellement de l’insatisfaction dans leur carrière actuelle parce qu’ils pensent que le prochain boulot sera parfait, chassent le bonheur au mauvais endroit.

Bien qu’il puisse y avoir un temps pour décider de changer d’emploi s’il ne vous apporte aucune satisfaction, il peut aussi y avoir un temps pour un changement de votre approche sur le sujet. Après quoi courez-vous exactement ?

7. Dans votre prochaine distraction

Les gens malheureux cherchent à s’échapper.

Ils croient que la distraction et la fuite sont un raccourci vers le bonheur. Ils se tournent souvent vers la télévision, la toxicomanie ou les escapades de fin de semaine pour engourdir la douleur.

Mais le divertissement se termine toujours, le matin vient toujours et les vacances se terminent toujours.

Entre-temps, les circonstances du moment n’ont pas changé : elles n’ont été que compliquées.

Les gens heureux reconnaissent leur situation et n’ont pas besoin de s’en échapper. Au lieu de cela, ils choisissent de pratiquer la paix intérieure. Et quand ils partent en vacances, c’est en sachant qu’elles seront éphémères et en en profitant au maximum.

Les leçons que j’ai apprises bien malgré moi

Un jour, je me suis rendue compte que plus les choses ne fonctionnaient pas pour moi, plus le bonheur me semblait accessible.

J’ai réalisé que ce bonheur pouvait être trouvé dans la perte des choses plutôt quand leur acquisition.

Souvent, le bonheur se trouve en laissant les choses suivre leur cours : quand vous ne vous battez pas trop fort, quand vous n’êtes pas obsédé(e)s par ce que vous ne pouvez pas contrôler, quand vous n’essayez pas de changer quelque chose qui est défini ou quelque chose qui ne correspond pas à votre cahier des charges.

Je me suis rendue compte que le bonheur peut se trouver dans la perte de personnes que vous pensiez aimer.

Vous n’avez plus à prétendre que vous vous souciez encore de la suite, ou vous souciez de si vous êtes celle qui s’investit le plus, celle qui continue de se plier en 4 pour faire en sorte que les choses continuent…

Parfois, le bonheur vient de la perte

Il réside dans l’inévitable, dans toutes ces choses que vous essayez désespérément d’éviter.

Vous apprendrez que vous pouvez survivre et vous apprendrez à combattre vos peurs et à vaincre vos doutes.

Parfois, vous obtiendrez l’opposé de ce pour quoi vous aviez prié et c’est juste l’Univers qui vous aide, afin que vous puissiez changer de direction, changer votre chemin et changer votre vie.

Le bonheur, parfois, se trouve dans la tourmente, lorsque vous essayez d’être reconnaissant pour les quelques choses qui vont bien, lorsque vous essayez de rire au milieu de l’ironie de tout cela et lorsque vous apprenez à profiter des moments simples que vous preniez pour acquis lorsque tout allait bien.

Il vient quand nous perdons tout espoir et que nous nous libérons des règles que nous nous étions infligées tout ce temps, de tous ces plans que nous avions faits.

Quoi qu’il en soit, il se trouve assurément là où vous ne le cherchez pas

Le bonheur a tendance à se trouver lorsque vous cessez de le chercher.

Lorsque vous cessez d’essayer de forcer les choses, lorsque vous cessez de courir après ceux qui n’ont pas pu vous aimer, lorsque vous cessez de mettre trop de pression sur le contrôle de votre destin, …

Il se présente lorsque vous cessez de vous attendre à ce qu’il se manifeste exactement comme vous le souhaitez.

Et lorsque vous développerez une perspective des choses plus positive, vous le verrez poindre son nez plus souvent.

Sans une perspective positive, il y a peu de chance de voir le bonheur circuler dans nos vies. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire mais essayez de développer une attitude plus optimiste.

Cela demande du travail et une attention fréquente mais la récompense en vaut la peine.

Comme je l’ai vu tout au long de ma vie, la majeure partie des événements que nous expérimentons se passe pour notre plus grand bien, même si nous n’en sommes pas conscient(e)s sur le moment.

Avez-vous récemment été licencié(e) d’un emploi ? Peut-être qu’une autre carrière plus passionnante vous attend ? Ajoutez une touche de positivité à ce qui se passe et votre vie changera pour le mieux.

La plupart d’entre nous ne veulent pas être dérangés. Nous ne voulons pas que notre recherche du bonheur soit faite de difficultés. Ce que nous voulons vraiment, c’est le bonheur, servi sur un plateau.

Mais pour trouver ce qu’est le vrai bonheur, nous devons en fait être prêts à être dérangés, surpris, mis à mal dans nos conceptions de la vie. Jetés dans un puits profond d’ignorance.

La ligne d’arrivée viendra un jour pour nous tous

Apprendre à vivre vraiment signifie que nous atteindrons cette ligne d’arrivée avec le sourire dans le cœur et le contentement dans notre être.

C’est la victoire ultime qui ne nécessite rien de l’extérieur et tout de l’intérieur. Il n’y a nulle part où aller, rien à réaliser, rien à prouver et rien à faire.

Il suffit d’arrêter et de recentrer les priorités; cultiver la conscience en ralentissant la course de l’esprit.

Créer un espace pour simplement être et nous valoriser comme suffisants, ici et maintenant. Cela nécessite un engagement intérieur et un débranchement.

Le contentement est actuellement disponible en abondance : nous devons juste nous arrêter assez longtemps pour être capable de le voir et le ressentir.

Et si on commençait maintenant ?