BonheurMotivation / Inspiration

Il est temps de prendre le temps pour vous

Il est temps de vous libérer des charges qui ne vous incombent plus, de vous autoriser un peu de solitude.

Vous verrez, prendre enfin soin de vous peut faire toute la différence. Alors allez-y, faites-moi confiance et accordez-vous une pause.

Déposez les armes

Déposez vos fardeaux, toutes ces histoires dans lesquelles vous n’aviez pas votre mot à dire.

Les fardeaux que d’autres vous ont transférés pour alléger une partie de leur propre lourdeur. Ceux que vous n’avez pas choisis, qui vous ont rendue la vie plus difficile parce que vous étiez remplie de culpabilité.

Peut-être que vous vouliez simplement aider ou que vous pensiez bêtement que porter ces fardeaux était en quelque sorte votre responsabilité.

Vous pensiez que porter ces fardeaux, même si cela vous faisait souffrir, était une preuve d’amour.

Mais il est temps de cesser de se sentir coupable de toutes ces choses :  vouloir être heureuse, vouloir être en sécurité et vouloir être libre.

Sachez aussi qu’il n’y a aucun mal à ne pas vouloir vivre sous le contrôle de quelqu’un d’autre, en devant en plus payer le prix de ses erreurs et de ses actes malheureux.

Il est plus que temps de cesser de vous sentir coupable de vouloir quitter l’obscurité de quelqu’un pour trouver la lumière que vous cherchez et qui bien souvent, se trouve en vous.

La solitude voulue est une fête de l’âme

Vous finissez peut-être de vérifier les devoirs, de distribuer les sacs à dos, de trouver les clés de la voiture, de donner des baisers.

La porte se referme une dernière fois et vous voilà enfin seule.

Goûter au plaisir anticipé de voir votre famille se réunir à nouveau sous votre toit dans quelques heures, vous chérissez cette solitude matinale, ce petit nid de temps habité uniquement par vous.

Bientôt, il sera l’heure de partir travailler à votre tour mais pendant ces prochaines minutes sacrées, vous savourerez cette solitude.

Elle est l’occasion d’arrêter de vous soucier des autres et elle pourrait vous surprendre énormément au premier abord.

Lorsque nous avons faim, nous recevons immédiatement le signal et nous prêtons attention. La soif est plus sournoise. Au moment où nos corps nous envoient à la recherche d’eau, nous sommes déjà déshydratés.

Il en va de même de notre soif de solitude. Au moment où nous commençons à avoir envie de vacances seule sur une île déserte, il est probable que notre confort émotionnel soit en fait déjà asséché.

C’est pour cela que j’ai appris à créer de petites îles de solitude dans ma vie quotidienne.

Nous devons avoir des temps d’arrêt

C’est un défi de se laisser ralentir.

Nous semblons avoir un complexe sur l’activité dans notre culture. La plupart d’entre nous ont tout à fait du temps à consacrer à la relaxation mais nous nous convaincons du contraire.

Il semble qu’il y ait toujours quelque chose à faire, toujours quelqu’un qui a besoin de notre attention.

Malheureusement, nous ne recevons pas beaucoup de soutien dans cette culture du “non faire”. Si nous n’accomplissons pas quelque chose, nous avons l’impression que nous perdons notre temps.

Beaucoup d’entre nous se sentent obligés de mesurer leur succès en termes d’acquisition et d’accomplissement.

Mais même les femmes qui ne veulent pas adhérer à une définition aussi étroite du succès peuvent se sentir mal à l’aise avec l’idée de réclamer du temps juste pour elles-mêmes, sans aucun ordre du jour.

Souvent, lorsque nous nous retrouvons avec une heure vide, nous passons ce temps à faire des corvées ou à proposer notre aide auprès de nos proches.

Si personne n’est là, nous allons chercher le téléphone, la télécommande du téléviseur ou même l’aspirateur.

Nous évitons de nous retrouver avec nous-mêmes parce que nous avons peur de ce que nous pourrions trouver : une personne abandonnée et imparfaite qui ne sait pas profiter de la vie.

Mais la solitude et l’isolement ne vont pas de pair.

Nous pouvons nous retirer du monde pendant un certain temps, sans que cela n’implique d’y renoncer

C’est en regardant ma petite voisine de 3 ans jouer devant sa maison que j’ai eu cette révélation.

J’ai été émerveillée de son contentement et de son autosuffisance. Elle était complètement absorbée par son jeu, alors qu’elle plantait des brindilles dans un pot de fleurs vide tout en bavardant avec sa poupée.

Capable d’apprécier sa propre compagnie, un talent que nous perdons d’une manière ou d’une autre, quelque part en cours de route…

Alors oui, il est temps de vous défendre, d’arrêter d’essayer de satisfaire les désirs des autres lorsqu’ils négligent égoïstement les vôtres.

Il est temps de cesser de plaire à ceux qui vous font toujours du mal, d’arrêter de vous excuser pour votre comportement quand ils défendent obstinément le leur en sachant combien cela vous fait souffrir.

Brisez les règles auxquelles vous ne vous êtes pas inscrite. Désabonnez-vous des problèmes que vous n’avez pas créés.

Rassemblez vos forces

Il est temps de reprendre votre pouvoir auprès de ceux qui ne vous aimaient que lorsque vous étiez silencieuse ou faible ou obéissante. Écrivez vos propres règles car en fin de compte, personne ne comprend autant que vous ce qui vous rend heureuse et ce dont vous avez vraiment besoin.

Personne ne se battra autant pour réaliser vos rêves, excepté vous-même. Et personne n’arrivera jamais à comprendre le poids que votre cœur devait porter avant même qu’il n’ait eu la chance de respirer.

Il est temps de laisser ce cœur respirer, de le laisser redevenir léger et de trouver le bonheur et l’amour loin de ceux qui essaient de le briser, même involontairement.

Oui mais… Comment faire ?

Comment prendre plus de temps pour soi, sans culpabilité ?

Il existe de nombreuses manières et astuces pour reprendre les rênes de votre vie.

Voici sept façons de commencer à prendre plus de temps pour vous-même sans vous sentir coupable, testées et approuvées par moi-même.

1. Explorez la culpabilité

Quand je me sens mal ou coupable de quelque chose, je l’écris. J’écris toutes mes pensées et mes sentiments sur papier pour pouvoir vraiment examiner ce qui se passe, au lieu de laisser mon esprit s’emballer.

Écrivez et posez-vous les questions suivantes :

Pourquoi ce sentiment de culpabilité m’étreint quand je veux prendre soin de moi ?
Pourquoi ne fais-je pas suffisamment confiance aux gens pour leur signaler ce dont j’ai besoin ?
Si un ami avait besoin de temps seul, est-ce que je le blâmerais ou bien est-ce que je le soutiendrais ?

Laissez votre culpabilité sur papier et faites ce que vous devez faire pour prendre soin de vous.

N’oubliez pas que vous ne vous rendez pas seulement service en prenant ce temps, lorsque vous vous réservez des moments pour recharger : vous rendez aussi service à tout ceux qui vous entoure.

En prenant soin de vous d’abord, vous aurez plus d’énergie et d’attention pour les personnes que vous aimez.

2. Dites aux gens ce dont vous avez besoin

“J’ai besoin de temps pour être seule” ne veut pas dire “je ne veux pas passer du temps avec toi”.

Cela signifie : “Je veux prendre soin de moi pour pouvoir profiter du temps que nous passons ensemble ensuite.”

Ne vous excusez pas de demander ce dont vous avez besoin. Faites savoir aux gens si vous avez besoin de temps pour vous ou si vous préférez rester à la maison pendant qu’eux préfèrent sortir.

Demandez-leur aussi ce qui les alimente. Soutenez-vous les uns les autres pour vivre le meilleur de vos vies, même si vous ne comprenez pas toujours leur(s) besoin(s) car ils peuvent être différents des vôtres.

3. Simplifiez

L’encombrement de l’extérieur peut ressembler à l’encombrement de l’intérieur.

Lorsque vous avez trop de choses à faire à la maison ou dans votre agenda, vous pourriez vous sentir dépassée, distraite ou anxieuse.

En choisissant de moins remplir votre extérieur, vous pourrez ressentir plus de paix à l’intérieur et avoir plus de temps pour vous.

La simplicité apaise le cœur de bien des manières et elle est accessible à tous !

Créez du temps pour de longues promenades en solitaire ; donnez-vous la permission de créer des limites ; atteignez la clarté, ce qui entraînera moins de distraction.

La simplicité vous invite à faire attention à ce qui compte le plus et à laisser le reste loin. Elle contribue à une bonne nuit de sommeil, vous permet d’être dans le moment présent et de vous connecter plus intimement avec vos proches.

Elle peut vous donner plus de liberté pour rechercher le travail qui vous convient. Peut-être même qu’elle peut éveiller votre conscience, vous “forçant” à écouter ce dont votre corps, votre cœur et votre âme ont besoin pour prospérer.

La simplicité vous rappelle que vous n’avez plus besoin de prouver quoi que ce soit, que vous vous suffisez à vous-même.
Elle est le chemin du retour à l’amour.

En simplifiant votre vie et en éliminant les choses sans importance, vous retrouverez votre chemin vers les personnes que vous aimez, une vie que vous aimez et le travail que vous aimez.

4. Soyez seule, tout en restant ensemble

Même si mon compagnon est un extraverti, quand nous marchons ensemble, j’ai de l’espace pour réfléchir.

Nous pouvons être “seuls” ensemble. Et vous aussi.

Vous pouvez passer du temps avec quelqu’un que vous aimez, lire, ou faire d’autres choses seuls mais ensemble.

Si vous avez de jeunes enfants, pensez à des activités qui les garderont occupés pendant que vous prenez un peu de temps pour vous-même si vous êtes tous dans la même pièce.

5. Identifiez vos sanctuaires

Choisissez quelques endroits où vous aimez être seule pour recharger vos batteries.

Identifiez également quelques lieux d’évasion d’urgence.

Par exemple, vous aimerez peut-être vous asseoir sur un banc dans un parc et lire une heure l’après-midi mais si vous ne disposez que de quelques minutes, un placard ou une salle de bain peuvent être l’endroit idéal pour quelques respirations profondes.

Votre sanctuaire peut ne pas être un lieu mais plutôt une activité comme le tricot, l’écriture ou la randonnée. Ce sont des endroits sacrés où aller et remplir votre cœur de quiétude.

6. Apprenez à dire non

Si vous avez du mal à protéger votre temps en solitaire, utilisez des moyens simples pour apprendre à dire non.

Ma stratégie préférée est de garder mon “non” court et doux.

“Non” est une phrase complète.

Vous pouvez développer quand vous en avez besoin mais essayez de faire court. Vous n’avez pas de comptes à rendre.

En quelques phrases, vous pouvez refuser avec bienveillance : “Non, merci. J’apprécie que vous pensiez à moi mais j’ai un autre engagement” vaut mieux qu’une longue explication sur le fait que vous êtes occupée et désolée.

7. Entretenez votre lieu de paix, jour après jour

N’attendez pas d’être complètement vidée pour prendre le temps de faire le plein.

Prenez un peu de temps chaque jour pour marcher seule, écrire, lire ou faire tout ce dont vous avez besoin pour construire une réserve de calme et de confort.

Ensuite, vous serez au meilleur de votre forme pour les personnes que vous aimez.

Il n’y a vraiment aucune raison de se sentir coupable de qui nous sommes et de ce dont nous avons besoin, surtout quand il s’agit de se donner la chance d’aimer nos proches de la plus saine des manières possibles.

Moins de temps consacré à la culpabilité permettra plus de temps consacré à l’amour !