Please assign a menu to the primary menu location under menu

Aller de l'avantBonheurMotivation / InspirationVie

Croire en Dieu nous permet-il vraiment d’être plus heureux ?

Parler de religion et de croyances sur la toile est relativement compliqué. Il faut faire attention à ce que l’on dit. Attention à ceux auxquels on s’adresse… Il faut faire attention à tout !

C’est un sujet extrêmement sensible et pour cette raison, je souhaite commencer ce article en vous disant que je ne juge personne, que je ne stigmatise personne et que d’ailleurs, ici, il ne sera pas vraiment question de religion. Mais plutôt de croyance(s). De Dieu, quel qu’il soit pour chacun d’entre nous.

J’aimerais que l’on se questionne sur cela : croire en Dieu peut-il vraiment nous rendre plus heureux ?

Ceux qui croient…

Pour être honnête, j’envie tous ceux qui croient en Dieu. Quelle que soit leur religion, d’ailleurs. J’envie leur foi. J’envie leur force et le courage qu’ils tirent de leurs croyances indomptées. J’envie leur optimisme. J’envie cette idée qu’ils se font d’un monde éternel et infaillible.

Dans la majorité des religions, la miséricorde et le pardon sont des valeurs fondamentales. Et je crois que c’est ce que j’envie le plus : la capacité à faire fi du passé et à pardonner ceux qui nous ont fait du mal. J’envie leur capacité à réparer leur cœur brisé.

J’envie leur capacité à accepter leur destinée et surtout à accepter que certaines choses ne sont pas faites pour exister ou pour se produire.

J’envie cette paix qu’ils ont tous réussi à trouver où qu’ils pensent trouver un jour. J’envie leur capacité à avancer, à progresser et à toujours faire un pas en avant. Leur capacité à renoncer à ce qu’ils ne peuvent pas gérer ou contrôler.

Mais surtout, j’envie leur tranquillité d’esprit. Parce que la croyance religieuse permet de toujours trouver la paix, en Dieu. Chacun peut se dire que tout ira bien, parce que Dieu veille sur eux. Chacun se réfère à cette entité qui les domine et les libère aussi. Bref, croire en Dieu, c’est croire en des jours meilleurs.

Croire en Dieu, c’est être plein d’espérances.

Croire en Dieu, c’est croire en l’amour. L’amour divin n’est-il pas la preuve de l’existence toute simple de l’amour sur cette terre ? Quelle merveille. Savoir que quoi qu’il arrive, quelqu’un nous aimera toujours…

J’envie les gens qui arrivent à se remettre de leurs douleurs en se disant que l’amour de Dieu leur suffit. Qu’ils n’ont besoin de rien d’autre et que grâce à cela ils pourront toujours survivre et trouver la force de se battre. Quelle chance !

Les gens croyants ont appris à se détacher des plaisirs vains et futiles, au moins un peu. Et c’est merveilleux, particulièrement à la lumière du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Se satisfaire de Dieu, plutôt que de se laisser tomber dans la superficialité de notre société actuelle est, selon moi l’une des meilleures manière d’accéder au bonheur.

Leurs croyances leur permettent donc d’accepter les pertes et les départs. D’accepter que celui-ci ou celle-la n’était pas fait pour entrer dans notre vie. Accepter aussi ceux qui ne les aiment plus et réussir à s’en remettre.

Parce que les gens croyants ont appris que leur bonheur ne dépendait pas des autres et ne devait jamais en dépendre. Ils ont compris que les gens finissent toujours (ou plutôt dans la plupart des cas) par être une déception et que la satisfaction ne peut être trouvée qu’en soi-même.

Toutes ces croyances leur offrent des matins heureux. Ils se réveillent en remerciant le ciel d’être en vie. Ils sont reconnaissants et heureux de vivre, malgré les difficultés et malgré les douleurs que la vie a pu leur imposer.

Croire en un Dieu, c’est croire en la possibilité d’être heureux

Les croyances semblent donc être une ouverture vers l’acceptation de soi, des autres et du monde qui nous accueille. Ce qui n’est rien d’autre que le début du bonheur ! Comprendre Dieu, c’est aussi se comprendre.

Je ne sais comment on parvient à une telle prise de conscience, ni comment ces gens font pour que leur bonheur devienne étroitement dépendant de leurs croyances. Mais je sais par contre que ceci est une réalité. Je sais que les gens croyants semblent bien plus heureux que les autres.

Attention, je ne fais aucunement du prosélytisme. Je dis simplement qu’il y a là une leçon que nous devrions tous apprendre. Que la religion est malgré tout riche d’enseignement et que l’on devrait, nous aussi, nous en servir afin d’espérer atteindre le bonheur.

Parce que c’est certain, la religion est un allié précieux lorsque l’on doit faire face à de sérieuses difficultés. Les croyances permettent la guérison parce qu’elles permettent le pardon, la bienveillance et l’acceptation de ce et ceux qui nous entourent.

Finalement, croire en Dieu, c’est aussi croire en soi-même. C’est arriver à se penser suffisant et se rendre capable d’affronter le monde. Ces choses en main, comment pourrait-on ne pas survivre à tout ? Quelle force ! Réussir à ne plus douter de soi. Se sentir complet et croire en ses propres capacités, voilà la clé du bonheur !

Je ne dis pas que la religion est seule à permettre un tel travail sur soi. J’espère que ce n’est pas le cas ! Mais ce qui est certain, encore une fois, c’est que le rapport des gens à Dieu devrait tous nous inspirer et nous questionner sur notre manière d’être au monde.

Apprendre à se recentrer sur soi

Parce que c’est bel et bien, ce que permet la croyance en un Dieu, en un pouvoir divin ou en tous cas en un pouvoir supérieur.

Nous devrions tous trouver un moyen de nous adresser à cette puissance supérieure, quelle qu’elle soit pour chacun d’entre nous. Un moyen d’accepter que quelque chose de plus grand que les Hommes est à l’œuvre et nous guide.

Nous sommes tous malheureux, perdus et confus. Et nombreux sont ceux qui ont du mal à trouver l’origine de ce mal être. Je crois pour ma part qu’il est la cause de notre incapacité à croire à nous. Je crois que c’est dû à notre tendance à nous entourer de personnes qui ne nous satisfont pas et surtout, ne nous correspondent pas.

Accepter que certaines choses ne nous sont pas destinées et que ce n’est pas grave est essentiel à notre bonheur. Essentiel à notre développement personnel et à notre ascension vers de meilleurs jours.

Faire confiance au monde, à cette puissance supérieure qui existe peut-être permet sans aucun doute d’être plus heureux. Parce que cela permet d’avoir la foi. Et la foi, permet de croire en un avenir plus lumineux.