11 Choses que vous faites en raison de votre anxiété sans que les autres ne le réalisent

L’anxiété peut être excessivement nocive et elle ne doit pas être ignorée. Le principal problème est que beaucoup de personnes ne comprennent pas quels sont les effets induits et jugent les personnes anxieuses comme étant des êtres fainéants, irresponsables et passifs.

Si vous n’êtes pas une personne anxieuse, savoir cela peut vous aider à comprendre un peu mieux l’anxiété. Si vous en êtes une, nous sommes certains que vous vous reconnaîtrez dans les faits suivants.

1. Décliner une invitation même lorsque vous avez envie d’accepter

Vous planifiez certains jours de A et Z mais une fois arrivés, l’anxiété fait irruption. L’anxiété peut être extrêmement démoralisatrice, au point que vous soyez incapable de rassembler assez d’énergie pour sortir.

Vous êtes consciente de ce qui vous arrive et refusez de devenir un fardeau — vous finissez donc simplement par tout annuler.

2. Être obsédée par des choses auxquelles les autres n’accordent aucune importance

Un simple mot ou un simple regard involontaire suffisent pour que votre tête se mette en marche et rembobine la situation pendant plusieurs jours ! En vérité, tout vous obsède, que ça se soit passé récemment, il y a une semaine ou bien avant.

Une conversation que vous avez eue ou le fait que quelqu’un n’ait pas répondu à votre message (envoyé il y a 12 heures) peut vous obséder. Vous pouvez aussi être obsédée par ce regard étrange, comme s’il vous connaissait que vous a lancé un inconnu.

Quoi qu’il en soit, beaucoup de gens auraient du mal à comprendre que vous puissiez être troublée par des choses qu’ils n’auraient même pas remarquées.

3. Vous coucher tard et vous réveiller tôt

Le sommeil est certainement l’un de vos plus grands problèmes. Après toutes vos réflexions de la journée, il vous est difficile d’aller au lit « à l’heure ».

Quand arrive le petit matin, votre horloge anxieuse se met en route puis se met à sonner, vous indiquant que les choses continuent —- même si vous êtes épuisée. Quand votre anxiété se réveille, il n’y a rien que vous ne puissiez faire pour la mettre en veille, de fait vous ne repartez pas vous coucher.

4. Vous redoutez le pire des scénarios dans chaque situation.

Au lieu de profiter de l’instant présent, vous imaginez le pire des scénarios et tentez de vous convaincre qu’il se produira inévitablement. Dans le cas d’un premier rendez-vous, vous êtes convaincue que quelque chose va très mal se passer.

Lorsque vous êtes malade, vous vous débrouillez toujours pour faire correspondre vos symptômes aux pires maladies possibles. C’est comme si votre esprit était voué à croire que rien ne peut se passer bien.

5. Vous revivez sans cesse vos conversations dans votre tête

Peu importe à quel point une conversation s’est bien déroulée, vous ne cessez de la revivre dans votre tête en craignant d’avoir dit quelque chose de mal. C’est la raison pour laquelle vous essayez d’éviter les confrontations à tout prix.

C’est comme si ce rembobinage constant vous hantait, jusqu’à vous ronger de l’intérieur. Vous devez continuellement vous rappeler que ce n’est que votre anxiété qui parle et qu’il n’y avait de toutes façons rien de mal dans ce que vous avez dit.

6. Quand les autres s’inquiètent pour vous, vous vous inquiétez d’autant plus

Si quelqu’un se rend compte que vous n’allez pas bien et vous témoigne son inquiétude, votre anxiété s’en trouve exacerbée. Le fait que quelqu’un vous demande si vous allez bien renforce votre peur pour vous-même.

Si cela se remarque, vous pensez que c’est plus grave que ça n’en a l’air. Cela vous fait vous sentir encore plus mal.

7. Vous pensez que c’est votre faute lorsque quelqu’un ne vous répond pas de suite.

Qu’il s’agisse de votre partenaire, d’un ami ou d’un membre de votre famille, le fait que l’on ne vous réponde pas immédiatement, vous pousse à vous demander ce que vous avez dit ou fait de mal.

Vous devriez pourtant simplement penser qu’ils doivent être occupés ou qu’ils sont juste peu doués pour communiquer.

8. Vous devenez dépressive dès que l’on parle de l’avenir.

Alors que la plupart des gens sont impatients d’avancer et de faire des projets pour le futur, l’idée même de l’avenir vous intimide et vous frustre.

Vivre un présent aussi difficile vous pousse à visualiser le futur comme un moment d’autant plus effrayant et intimidant. Ces sensations vous poussent à ignorer et repousser la seule pensée de l’avenir.

9. Vous comparez toujours vos réussites à celles des autres personnes ayant votre âge.

Bien que vous ne vouliez pas vous comparer aux autres, votre anxiété vous pousse à parcourir Facebook afin de vous tenir au courant de tous les succès remportés par vos pairs.

Vos inquiétudes ne concernent pas le fait qu’ils aient réussi mais vos capacités à réussir aussi bien votre vie.

10. Chacune de vos erreurs vous obsède et vous ne cessez de vous culpabiliser.

Le pire scénario serait de faire une erreur au travail. Les pensées qui vous consumeraient par la suite seraient extrêmement difficiles à gérer.

Bien que vous vous efforciez de faire au mieux, il est tout à fait naturel de faire des erreurs. Malheureusement, votre anxiété n’a pas conscience de cela et dans certains cas, elle devient votre pire ennemie.

11. Parfois, vous êtes trop épuisée physiquement et moralement pour sortir de votre lit

L’anxiété consume la plupart de votre énergie, à la fois psychique et physique. Ainsi, il arrive que vous soyez incapable de faire quoi que ce soit correctement et souhaitiez uniquement rester au lit et vous noyer dans vos draps. Cette paralysie résulte d’expériences accablantes dues à votre anxiété.