Laissez tomber les gens qui ne sont pas prêts à vous aimer

C’est la chose la plus difficile que vous n’aurez jamais à faire, mais c’est aussi la plus importante : cesser de donner votre amour à ceux qui ne sont pas prêts à vous aimer.

Cessez d’avoir des discussions animées avec les gens qui ne veulent pas changer. Cessez d’être là pour les gens qui sont indifférents à votre présence. Cessez de donner la priorité à des gens qui font de vous une option. Cessez d’aimer des gens qui ne sont pas prêts à vous aimer.

Je sais que votre instinct vous conduit à essayer de tout faire pour rentrer dans les bonnes grâces des autres, mais c’est aussi une perte de temps, d’énergie et un risque pour votre santé.

Quand on commence à vraiment prendre sa vie en mains, dans la joie et avec de l’implication, nombreux sont ceux qui ne sont pas prêts à nous suivre.

Ça ne veut aucunement dire que vous deviez changer. Ça veut uniquement dire que vous devez cesser d’aimer les gens qui ne sont pas prêts à vous aimer.

Si les gens avec qui vous passez la majorité de votre temps vous abandonnent, vous insultent, vous oublient ou vous méprisent, vous ne vous rendez pas service en continuant à leur donner de votre énergie et en leur consacrant votre vie.

La vérité, c’est que tout le monde n’est pas fait pour vous et vous n’êtes pas faite pour tout le monde. Et c’est ce qui rend les quelques personnes avec qui vous entretiendrez une amitié, un amour ou une relation sincères si spéciales : vous saurez à quel point c’est précieux, parce que vous aurez connu des relations qui ne l’étaient pas.

Mais plus vous passerez de temps à essayer de forcer quelqu’un qui n’est pas capable de vous aimer à vous aimer, plus vous vous priverez de ce lien si unique. Il n’attend que vous. Il y a des milliards de personnes sur notre planète et plein d’entre eux seront à votre hauteur, vous retrouveront spirituellement et seront liés à votre destin.

… Mais plus longtemps vous resterez dans votre minorité, embourbée dans l’habitude des gens qui ne vous utilisent que comme une garantie, une roue de secours, une psychologue ou un palliatif, moins vous aurez de chances de rejoindre le monde qui est le vôtre.

Peut-être que si vous cessez d’être présente, on vous aimera moins.

Peut-être que l’on vous oubliera.

Peut-être que si vous cessez de faire des efforts, vos relations prendront fin.

Peut-être que si vous cessez d’envoyer des messages, votre écran restera noir pendant des jours ou des semaines.

Peut-être que si vous cessez d’aimer, tout amour s’évanouira.

Mais ça ne veut pas dire que vous aurez précipité la fin d’une relation. Ça veut simplement dire que la seule chose qui gardait la relation en question en vie, c’était l’énergie que vous mettiez en elle.

Ce n’est pas de l’amour. C’est de l’attachement.

Votre énergie est la chose la plus précieuse, la plus importante que vous ayez. Ce n’est pas votre temps, qui est limité, mais votre énergie. La quantité d’énergie que vous déployez chaque jour est aussi ce à partir de quoi vous pouvez décupler votre énergie ! Ce pour quoi vous donnez votre temps et ce qui définira votre existence.

Et lorsque vous réaliserez ceci, vous commencerez à comprendre pourquoi vous étiez aussi anxieuse à l’idée de passer du temps avec des gens, dans un travail ou dans des lieux qui ne vous convenaient pas.

Vous commencerez à réaliser que la chose la plus importante que vous puissiez faire pour vous, pour votre vie et pour tous ceux qui vous sont proches, c’est de préserver votre énergie plus que tout autre chose.

Faites de votre vie un refuge, dans lequel seuls les gens tenant à vous, capables de vous écouter et de créer des liens avec vous seront autorisés.

Vous n’avez pas la responsabilité de secourir les autres.

Vous n’avez pas la responsabilité de les convaincre qu’ils doivent être sauvés.

Être là pour les autres, abandonner votre vie pour eux, peu à peu, instant par instant, parce que vous avez de la peine pour eux, parce que vous vous sentez mal, parce que vous « devriez » le faire, parce que vous y êtes obligée et surtout, parce que vous avez peur de ne pas être aimée en retour n’est pas votre boulot.

Par-contre, réaliser que vous êtes maître de votre destin et que vous devez vous ouvrir à l’amour que vous méritez est votre boulot.

Décidez que vous méritez une amitié véritable, une implication sincère et un amour total avec des gens sains et épanouis.

Puis, attendez un peu dans l’ombre …

… Et découvrez à quel point les choses peuvent vite changer.