Relation

Si tu veux être avec moi, tu dois faire un effort

Je sais que tu pensais que je serais toujours là. Chaque fois que tu m’as mise de côté comme si je ne valais même pas ton temps ou tes efforts, tu as supposé que je n’avais rien de mieux à faire avec ma vie que de rester assise à attendre que tu reviennes. Tu es un crétin de penser ça, et tu as aussi complètement tort. Je veux que tu te battes pour moi, et c’est exactement ce que je mérite. Je refuse d’être ton plan B, donc tu as deux choix : faire un effort ou casse-toi.

1. TU SAVAIS QUE JE TENAIS À TOI ET TU AS UTILISÉ MES SENTIMENTS CONTRE MOI.

Ce doit être quelque chose que tu fais souvent, parce que tu as su jouer de moi comme un violon…. temporairement. Je pensais que tu tenais à moi aussi, mais j’ai remarqué que les choses ne collaient pas ; j’ai couru quand tu as dit que tu avais besoin de moi, mais tu étais “trop occupé” pour être là quand j’avais besoin de toi. Tu vas découvrir par toi-même à quel point c’est merdique, parce que je suis trop occupée pour continuer à donner la priorité à quelqu’un qui ne me respecte pas autant.

2. NE M’APPELLE PAS LA PROCHAINE FOIS QUE TU ES A SEC ET QUE TU AS BESOIN DE QUELQU’UN.

Mon temps est réservé aux gens qui se soucient vraiment de moi, pas aux perdants égoïstes qui veulent juste m’utiliser. Aussi, s’il te plaît, ne m’appelle pas quand tu as besoin de quelque chose, parce que je suis une personne vraiment gentille et j’aurai toujours envie de t’aider, même si tu ne mérites pas ma gentillesse.

3. NE ME DIS PAS QUE TU TIENS À MOI, MONTRE-LE-MOI.

Tu aimes utiliser tes conneries pour essayer de me convaincre que tu tiens à moi, mais tes mots ne valent pas grand-chose pour moi parce qu’ils ne sont appuyés par aucune action. Les actions parlent plus fort que les mots. Si tu tiens vraiment à moi, ferme-la et fais quelque chose pour me le montrer. Si tu ne peux pas gérer un vrai effort, va te faire voir pour que je puisse rencontrer quelqu’un qui le fera.

4. JE MÉRITE QUELQU’UN QUI ESSAIE, ET TU LE SAIS.

Tu essaies tellement de me faire passer pour la folle, mais tu sais très bien que je mérite le respect d’être une priorité. C’est bon d’être respecté, n’est-ce pas ? Eh bien, le respect est une rue à double sens ; il faut le donner pour le recevoir.

5. JE NE VAIS PAS ATTENDRE QUE TU COMPRENNES.

Le temps que tu réalises ce que tu as fait de mal, je serai partie parce que je ne vais pas mettre ma vie en attente en t’attendant. Quelqu’un pensera qu’il est l’homme le plus chanceux d’avoir une chance avec moi, et j’ai l’intention de le trouver, mais ce ne sera pas possible tant que je perds mon temps avec toi.

6. NE DEMANDE PAS UNE DEUXIÈME CHANCE ; TU EN AS DÉJÀ EU UNE.

D’ailleurs, tu as eu une troisième, une quatrième et une cinquième chance. Mais tu as continué à me traiter de la même façon, comme si je n’en valais pas la peine. La définition de la folie est de faire la même chose encore et encore tout en s’attendant à des résultats différents, alors je fais un changement et ce changement, c’est toi.

7. J’ESPÈRE QU’UN JOUR TU TROUVERAS UN CŒUR ET QUE TU APPRENDRAS À PRENDRE SOIN DE QUELQU’UN D’AUTRE QUE TOI-MÊME.

Ça doit être difficile de traverser la vie en sachant que tu es une horrible personne mais que tu manques de l’émotion humaine nécessaire pour devenir une meilleure personne. Tu as dit clairement que tu n’es pas seulement le centre de ton monde, mais aussi la seule personne qui compte, et c’est vraiment triste. J’espère qu’un jour tu te rendras compte de ton égoïsme et que tu apprendras à t’intéresser aux autres.

8. PASSE UNE BELLE VIE.

Je dois y aller maintenant ; amuse-toi à gérer ta prochaine crise par toi-même. Quand je te manque, souviens-toi que c’est ta faute si je suis partie et sois assuré que, où que je sois, je suis beaucoup mieux sans toi.

Annabelle S.
Née et élevée à Gatineau, femme au foyer et heureuse maman de 2 enfants. Je suis une grande passionnée, en tout et par tout. Mais ma grande obsession, c’est l'écriture. J’ai toujours écrit, tenu des blogs, gribouillé des carnets par dizaines et récité des poèmes. Les lettres, la littérature c’est dans le cœur et on n’y peut rien.