Skip to Content

Comment remettre son monde à l’endroit après le passage destructeur d’un narcissique

Comment remettre son monde à l’endroit après le passage destructeur d’un narcissique

Pour commencer, il me semble important de signaler qu’avoir vécu avec un narcissique permet de mieux comprendre la problématique et d’être moins dans le jugement.

Cela peut éviter de balancer le fameux “mais pourquoi tu ne le quittes tout simplement pas ?” ou “mais pourquoi tu restes en fait ?”.

Ces mots peuvent être humiliants parce que vous êtes bien placée pour savoir que vous devriez le quitter, mais il n’y a rien de plus difficile que de quitter un narcissique une fois tombée amoureuse de lui.

Malgré les mauvais traitements et votre insatisfaction générale, vous restez mal à l’aise à l’idée de partir.

De multiples raisons peuvent expliquer celà : parce que vous aimez toujours votre partenaire, parce que vous avez de jeunes enfants, parce que vous manquez de ressources ou voulez continuer à profiter d’avantages liés à votre style de vie à deux.

Mais la plupart du temps, vous ignorez tout bonnement la raison. Vous aimeriez le quitter mais vous vous sentez coincée et vous ne comprenez pas vous-même pourquoi.

Mais laissez-moi vous expliquer.

Lorsque nous tombons amoureux, il est naturel de s’attacher et de créer un lien profond avec notre partenaire, d’accord ?

Sauf que l’un des problèmes avec les personnes hautement narcissiques, c’est qu’elles peuvent être extrêmement charmantes, intéressantes et vivifiantes.

Au départ, elles peuvent vous traiter avec gentillesse et chaleur et même vous bombarder d’amour…

Le bombardement amoureux

C’est un comportement très marqué, qu’un narcissique affiche lors de l’initiation d’une relation amoureuse.

Utilisée fréquemment, c’est une méthode employée à mauvais escient et qui servira de base sur laquelle le lien du traumatisme sera construit.

Cela décrit littéralement comment un narcissique “bombarde” sa partenaire par la présence d’une communication excessive, d’élans amoureux et affectueux, de signes de protection et de tout ce qui est positif au début d’une relation.

Il agit de la sorte pour établir et sécuriser le contrôle et le pouvoir sur la vie de l’autre personne.

Car évidemment, aux côtés de quelqu’un comme ça, vous n’avez qu’une seule envie : passer le plus souvent possible de temps avec lui.

C’est ainsi que vous devenez dépendante de son attention.

À ce stade de la relation, le narcissique aura donc une forte tendance à augmenter considérablement sa présence auprès de sa victime, via les réseaux sociaux, les SMS, les e-mails et les appels téléphoniques.

Cette quantité excessive d’attention, de flatterie et de louanges peut être écrasante et parfois même débilitante pour l’autre personne.

Le bombardement d’amour a quoi qu’il en soit un effet des plus importants sur vous car il garantit que vos besoins fondamentaux sont satisfaits : besoin d’approbation, besoin d’amour, d’appartenance, et aussi besoin de se sentir exclusive aux yeux de son partenaire.

Cela crée invariablement une illusion du “partenaire idéal”.

“Il est parfait”

Pour vous, votre partenaire devient la meilleure personne possible sur terre, le compagnon parfait, “celui que vous avez attendu toute votre vie”.

Malheureusement, cette image que vous créez de lui n’est pas basée sur son “vrai lui”, elle est basée sur son “lui masqué”, sur le personnage qu’il a inventé pour vous tromper.

Le narcissique finit par fabriquer chez vous des impressions de perfection à son encontre, dans l’espoir de les récupérer en retour, sous forme de louanges.

Les “bombes d’amour” agissent comme un miroir de vos désirs les plus profonds, ceux d’être acceptée, voulue et d’être vue.

C’est exactement ce que le narcissique vous offrira au début de la relation amoureuse.

Parfait disiez-vous ?

Une fois la phase d’idéalisation terminée, la phase de dévaluation commencera avec effet immédiat.

Maintenant que vous êtes accro et qu’elle se sent en sécurité, cette personne narcissique ne fournira malheureusement plus aucun effort pour continuer à vous séduire.

Ses traits charmeurs s’estompent ou disparaissent et sont remplacés ou mélangés à divers degrés par de la froideur, des critiques, des exigences et des abus.

Arrivée à ce stade, vous restez néanmoins pleine d’espoir et tentez de vous adapter.

Vous continuez à essayer de regagner son attention, son amour car ce qui vous laisse perplexe, c’est la quantité d ‘expériences positives qu’elle vous a pourtant  fait vivre.

Le piège du narcissique devient des plus désagréables lorsque vous devenez confuse quant aux raisons pour lesquelles cette personne vous traite à présent comme cela.

Elle qui vous a comblée avec le plus grand amour et la plus grande affection, elle qui vous a consacré du temps, a fait des efforts pour vous faire sentir spéciale, vous a félicitée et encouragée… Comment peut-elle s’être soudainement transformée en un individu qui vous critique, se plaint, vous blâme et vous rabaisse ?

Vous voilà à sa merci

Histoire de garder l’ascendant sur vous, le narcissique utilisera diverses techniques de manipulations, vous poussant à croire que vous êtes celle qui a un problème.

Personne ne souhaite être à cette place donc il est naturel de souhaiter désespérément revenir à la phase de lune de miel.

C’est le virage exact où vous sentez lentement que vous perdez de l’adhérence sur vous-même.

Il y a en plus de fortes chances pour que vous ayez l’impression que vos expériences positives dans cette relation compensent la négligence et les mauvais traitements.

Votre seule option maintenant est de vous abaisser plus bas que terre, de mendier, de négocier et de perdre votre estime de soi. Tout ça juste pour retrouver un aperçu de ce “partenaire idéal” des débuts.

Mais sans aucun doute, tous vos efforts en ce sens resteront sans réponse et pendant ce temps, votre estime de soi et votre indépendance seront attaquées quotidiennement.

Votre monde vole en éclats

Vous  voici victime de manipulations et vous commencez à douter de vos propres perceptions, à cause des blâmes et des mensonges.

Lorsque vous vous opposez, vous êtes attaquée, intimidée ou rendue confuse par ces manipulations.

Au fil du temps, vous essayez alors d’éviter les conflits et devenez plus accomodante.

À mesure que le déni et la dissonance cognitive augmentent, vous faites et autorisez des choses que vous n’auriez pas imaginées lors de votre première rencontre. Votre honte augmente à mesure que votre estime de vous diminue.

Vous vous demandez ce qui est arrivé à la personne heureuse, respectueuse et confiante que vous étiez.

Vous n’êtes plus que l’ombre de vous-même

D’après les nombreux témoignages sur le sujet, ce qu’il se passe quand vous prenez enfin conscience du problème, c’est que vous vous sentez perdue, brisée mais surtout complètement méconnaissable.

Vous ne parvenez plus à reconnaître la personne joyeuse et vivante que vous étiez.

C’est parce que le narcissique, au fil du temps, a débusqué chacune de vos fragilités et a provoqué une modification de votre personnalité.

La personne qui avait autrefois confiance en autrui est devenue une personne qui ne peut plus se confier.

Elle devient méfiante face aux intentions des autres, elle devient une personne qui a perdu confiance non seulement en elle mais envers le monde également.

Ne cherchez pas les raisons derrière ce comportement

Un narcissique peut, en quelques mois, bouleverser votre vie, vous laissant finalement seule, à la recherche de réponses.

Et c’est l’erreur que la plupart d’entre nous commettons ici : celle de demander à l’abuseur de nous fournir des explications.

Rappelez-vous, le narcissique n’a jamais été émotionnellement impliquée avec vous en premier lieu…

Tout ce qu’il recherchait, c’était une personne capable de se sacrifier pour lui, altruiste. Une personne qui finirait par répondre à ses besoins innés et à prioriser son besoin de satisfaction.

Et une fois que vous avez fait cela, vous serez réduite à une entité devenue inutile pour lui.

Votre partenaire continuera à vous traiter de manière de plus en plus négligente ou coupera complètement le contact avec vous après avoir réussi à briser votre confiance en vous et à déformer votre image de vous.

Recoller les morceaux… avec vous-même, pas avec lui

Si vous êtes dans le processur de guérison après un abus narcissique, attendez-vous à enfin trouver des réponses à vos questions. Mais pas avec le narcissique, avec vous-même.

Reprenez complètement le contrôle de vous-même et saluez votre force, car cela ne sera pas facile.

Les souvenirs du narcissique sont tellement ancrés en vous qu’il vous est presque impossible de fonctionner de manière indépendante, sans cette personne.

Il est de fait naturel de revenir sans cesse à ces souvenirs ou de vous retrouver à penser à lui. Rien de plus logique après tout ce temps que vous avez investi émotionnellement, psychologiquement et physiquement.

Même si, avouons-le, vous et moi savons qu’il est souvent émotionnellement destructeur de continuer à désirer de temps en temps la personne qui nous a complètement démolies.

Néanmoins, il s’agit en fait d’une des phases incontournables du processus de guérison après un abus émotionnel.

Un syndrome de Stockhomm persistant

Des études ont confirmé qu’il est fréquent que les victimes d’abus s’attachent à leur agresseur, en particulier lorsqu’il y a eu un renforcement positif occasionnel.

Vous pouvez vous retrouver liée à un traumatisme, ce qui signifie qu’après avoir été soumise à une dépréciation et à un contrôle prolongés, vous êtes devenue telle un enfant, accro et en attente de tout signe d’approbation de votre agresseur.

C’est ce qu’on appelle le syndrome de Stockholm.

Vous y serez particulièrement sensible si la dynamique de cette relation reprend un schéma que vous avez déjà vécu avec un parent distant, violent, absent ou réticent.

Le lien créé par le traumatisme avec votre partenaire l’emporte sur les aspects négatifs de la relation.

Des études montrent d’ailleurs que les victimes de violences physiques ne partent en moyenne qu’après le septième incident.

Elles craignent non seulement des représailles mais aussi la perte de la connexion émotionnelle avec leur partenaire, ce qui peut être pire que la maltraitance selon elles.

De plus, les personnes codépendantes, qui sont généralement la proie préférée des narcissiques et des abuseurs, se sentent souvent prises au piège et ont du mal à quitter toute relation.

Quand c’est vous qui partez

Les narcissiques sont fondamentalement codépendants.

Ils ne veulent pas être abandonnés et si vous vous éloignez d’eux, ils feront ce qu’il faut pour vous ramener car ils veulent vous garder intéressée. Vous devez continuer à nourrir leur ego et à subvenir à leurs besoins, n’est-ce pas ?

Ainsi, quand vous les quittez, c’est une humiliation majeure et un coup porté à leur fragilité.

Ils essaieront de vous arrêter en reprenant toutes leurs précédentes tactiques : avec gentillesse et charme, des reproches et de la culpabilité, des menaces et des punitions, des promesses ; bref, tout ce qu’il faut pour reprendre le contrôle sur vous.

Et même si vous réussissez à partir, ils continuent généralement leurs jeux pour exercer un pouvoir sur vous, afin de compenser leurs insécurités cachées.

Ils essayeront de vous reconquérir par tous les moyens

Par exemple, ils peuvent discuter et mentir à votre sujet auprès de votre famille et de vos amis, se manifester sur vos réseaux sociaux, essayer de vous rendre jaloux avec des photos d’eux s’amusant avec quelqu’un d’autre.

Ils pourraient aussi vous envoyer une multitude de SMS ou vous appeler, promettant de changer, exprimant leur culpabilité et leur amour.

Certains pourraient demander de l’aide ou apparaître “accidentellement” dans votre quartier ou dans vos endroits habituels.

Une chose est sûre : ils ne veulent pas être oubliés et ils ne veulent pas que vous soyez avec quelqu’un d’autre, même s’ils ne veulent pas vraiment être avec vous.

Ne vous laissez pas duper

N’oubliez pas qu’ils sont incapables de vous donner ce dont vous avez besoin.

Vous pourriez vous sentir coupable ou vous dire que votre ex vous aime vraiment toujours et que vous êtes spéciale pour lui. Qui ne voudrait pas penser ça ?

Mais là, à ce moment précis, vous êtes vulnérable, prête à oublier toute la douleur que vous avez ressentie et pourquoi vous êtes partie. Luttez.

Si vous résistez à leur attention, cela alimentera leur ambition, c’est vrai.

Mais n’oubliez pas qu’une fois que vous tomberez dans leur piège et qu’ils se sentiront en contrôle à nouveau, ils reprendront leurs anciennes habitudes froides et abusives.

Alors la seule solution, c’est de poser des limites cohérentes et fermes qui vous protégeront et finiront par les dissuader.

Comment partir

Tant que vous êtes sous son charme, un agresseur a le contrôle sur vous.

Pour redevenir autonome, vous devez garder l’esprit ouvert.

Sortez du déni pour voir la réalité telle qu’elle est car l’information, c’est le pouvoir.

Renseignez-vous sur le narcissisme et les abus. Quelle que soit votre décision, il est important que votre propre santé mentale vous permette de rester autonome et vous permette de garder votre estime de soi.

Quelques idées

Trouvez un groupe de soutien, un thérapeute ou des amis bienveillants (pas ceux qui dénigrent votre conjoint ou vous jugent pour votre attitude).

Devenez plus autonome. Créez une vie en dehors de votre relation qui comprendra des amis, des passe-temps, du travail et d’autres intérêts.

Que vous restiez ou partiez, vous avez besoin d’une vie épanouissante.

Construisez votre estime de soi.

Apprenez à vous valoriser et à honorer vos besoins et vos sentiments. Développez la confiance dans vos perceptions et surmontez le doute et la culpabilité.

Apprenez à vous affirmer et à définir des limites.

Identifiez les défenses de l’agresseur et vos déclencheurs. Détachez-vous des deux.

Ne faites pas de menaces dans le vide. Lorsque vous décidez de partir, assurez-vous d’être réellement prête à mettre fin à la relation et à ne pas être attirée à nouveau dans ses filets.

Maintenir un contact impersonnel strict ou seulement réduit au minimum nécessaire si vous êtes forcée de garder un lien avec lui (si vous avez eu un ou des enfants ensemble par exemple).

Une fois la relation terminée, un deuil doit avoir lieu

La guérison des blessures infligées par le narcissique sera naturellement difficile.

C’est compliqué pour tout le monde d’effacer les “bons souvenirs” d’un coup, que l’on ait été en couple avec un narcissique ou non.

Mais tâchez de garder en tête que les choses qui vous manquent n’étaient pas réelles. Ce n’était pas la vraie personne que vous avez perdue, c’est la façade qu’elle s’était créée. C’étaient les histoires qu’elle vous avait racontées et les sentiments qu’elle vous avait fait vivre.

Mais cela ne rendra pas votre douleur moins forte, je sais.

Répétez après moi : “Je suis belle, forte et je n’ai pas besoin d’une personne comme lui dans ma vie”

Donnez-vous l’opportunité de savoir que vous valez quelque chose, au-delà d’un simple lien romantique.

Vous êtes digne et vous avez la chance de commencer une nouvelle vie.

Tout comme les bons souvenirs avec votre ex partenaire vous rappellent à lui, les moments de profonde douleur qu’il vous a fait traverser peuvent vous aider à motiver votre besoin de vous reprendre en main.

Rappelez-vous tous les mots empoisonnés qu’il vous a crachés, les fois où il vous a manqué de respect, vous a isolée, vous a trahie, mentie, critiquée et blâmée pour des choses que vous n’aviez jamais faites.

Avec le temps, vous verrez lentement comment vos expériences négatives avec eux éclipseront le positif.

Si vous pleurez aujourd’hui parce qu’ils sont partis, n’oubliez pas que demain vous pleurerez un peu moins, pour la même raison.

À mesure que vous deviendrez plus consciente de vous-même, vous comprendrez la vraie valeur et nature des choses. À tel point que le narcissique deviendra finalement insignifiant dans votre vie.

Bon débarras !

Selon ton signe du zodiaque, comment savoir si tu as trouvé le "bon" ?
← Previous
As-tu enfin oublié ton ex ? Voici les 5 Signes qui prouvent que oui !
Next →
Comments are closed.