Ce que font les gens quand ils ne vous aiment pas vraiment

J’essaie d’être optimiste parce qu’il y a un principe qui m’a toujours guidée dans la vie ; c’est que les pires choses qui nous arrivent précèdent toujours les meilleures. Je pense qu’à un moment ou à un autre, nous devrons tous faire face au choix suivant : soit on avance malgré ce que l’univers nous donne et nous enlève, soit nous nous accrochons à nos douleurs et nous étouffons sous le poids de nos malheurs.

Mais je ne fais pas de prosélytisme, parce que j’ai vécu des moments très sombres et je sais ce que c’est. Je sais aussi qu’il est certains problèmes, capables de nous détruire encore plus vite qu’un chagrin d’amour.

Mais je dois vous dire qu’alors que j’apprenais à surmonter la tristesse et les malheurs de l’amour, j’ai compris quelque chose … Quelque chose qui est plus réaliste qu’optimiste et qui se révèle tellement vrai, que ça mérite que l’on y réfléchisse.

Quand quelqu’un nous aime, on le sait. Quand quelqu’un tient à nous, il trouve toujours un moyen d’être avec nous. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il essaie de se trouver des excuses. Parfois, les gens ne savent même pas s’ils vous aiment ou non et on est donc forcé d’être témoin de leurs tentatives de le découvrir.

L’amour ne nécessite pas de réflexions. Ce n’est ni une énigme qui doit être résolue, si un mystère qui doit être mis au jour. L’amour est là, on doit juste le laisser s’exprimer ou non, naturellement.

Je pense que les gens sont tous différents et que deux situations ne sont jamais similaires en tous points. Il est donc difficile de généraliser en matière d’amour, mais je ferai ici une exception. Je sais que vous devez être nombreux à lire ceci et à essayer de rationaliser, vous disant qu’il ou elle vous aime, mais ne peut pas être avec vous pour telle ou telle raison.

Vous devez aussi vous dire que ladite raison est plus que valable et que je ne sais pas de quoi je parle. Mais la vérité, c’est que vous vous accrochez à quelqu’un qui ne vous aime pas assez pour faire de vous sa priorité et faire des efforts. Et s’il y a bien une chose en laquelle je crois, c’est que nous méritons tous quelqu’un qui ait envie d’être avec nous.

Nous devons donc accepter que parfois, l’amour ne nous est pas rendu. Réaliser que parfois, même si on met quelqu’un sur un piédestal, son jugement n’a pas à nous définir. C’est simplement un état d’esprit, que l’on peut transformer quand on le souhaite. Oui, il est possible que les gens vous aiment juste un peu ; qu’ils vous aiment, mais pas assez pour que ça fonctionne.

Rien n’est jamais tout blanc ou tout noir. Nous devons cesser de nous dire cela et cesser de penser que si tout ne va pas dans notre sens, c’est que nous ne sommes pas dignes d’être aimés. Parce que pour combattre cette idée, nous nous accrochons autant que possible à tout signe prouvant que l’on est aimé, jusqu’à que l’on décide enfin de nous en aller.

Mais d’une manière ou d’une autre, nous finissons tous par nous en sortir. Nous prenons des chemins différents, mais qui mènent tous au même point. Vous n’avez pas besoin de l’amour de quelqu’un d’autre pour être complet. Vous n’avez pas besoin de leur permission pour continuer à vivre. Ce dont vous avez besoin, c’est de vous aimer vous. Vous devez vous autoriser à continuer.

L’amour des autres ne doit pas être un frein, parce que cet amour n’existe pas. C’est vous qui vous accrochez à ce qui selon vous, devrait être. Et tôt ou tard, vous réaliserez que toute votre vie est définie par ce que vous estimez devoir être ou ne pas être. Libérez-vous de la prison dans laquelle vous vous enfermez vous-même. C’est vous qui détenez la clé de votre propre liberté.