PsychologieRelationVie

Les enfants du divorce et leur vision différente de l’amour

Contrairement aux idées reçues, nous ne sommes ni fragiles, ni brisés. Non, nous sommes forts, réfléchis et  pleins de sagesse.

Je suis née en 1990 et parmi les enfants de ma génération, nombreux sont ceux dont les parents sont divorcés. Déjà à l’école, les enfants ayant des parents encore mariés se faisaient rares !

Parallèlement, le divorce est pour nous une chose banalisée. Les gens se séparent et leurs enfants doivent apprendre à faire avec. C’est comme ça pour beaucoup d’entre nous !

Mais quand on est issu d’un divorce, notre vision de l’amour en est impactée (sans que ce soit forcément négatif d’ailleurs). On aime différemment.

On a grandi entre deux foyers et forcément, cela a influencé notre rapport aux relations amoureuses et au modèle familial. Aujourd’hui, nous sommes devenus des adultes et nous essayons de composer avec cet héritage, certes un peu particulier mais aussi enrichissant.

Oui, enrichissant parce que l’on a appris à entrevoir l’amour avec davantage de perspicacité que la plupart des autres jeunes adultes. On a dû grandir plus vite et on appris beaucoup au fil de nos expériences.

Mais attention, ne vous méprenez pas, cet héritage dont nous parlons est une richesse et non un handicap !

Nous avons souvent des difficultés à nous engager

Nous sommes devenus prudents. On ne s’ouvre pas au premier venu et on fait attention à ceux que l’on laisse pénétrer notre monde. Notre cœur est un prix rare qu’il s’agit de remporter à force d’efforts !

Mais attention, le divorce de nos parents ne nous a pas empêché de croire en l’amour. Au contraire, nous croyons en le véritable amour, celui qui est difficile à trouver mais qui est plein de merveilles.

Mais nous avons été témoins des chagrins et des douleurs que l’amour peut entraîner. Pour cette raison, on a souvent du mal à s’engager et avons même la fâcheuse tendance de repousser les autres…

Pour passer nos barrières, il vous faudra certainement un peu plus de temps et d’efforts qu’avec quelqu’un dont la vie familiale a été différente. Mais croyez-moi, ça en vaut la peine.

Nous avons les pieds sur terre

Nous sommes réalistes et pragmatiques. Les contes de fées et les fins heureuses, très peu pour nous ! De fait, nous savons que l’amour n’est pas toujours suffisant et qu’entretenir une relation durable nécessite plus que ça.

Nous sommes tous différents, mais la plupart d’entre nous ne sont pas romantiques. Pas besoin de douzaines de roses et de slow langoureux pour nous séduire ! Nous savons qu’une relation va au-delà de cette superficialité. Nous désirons davantage que des promesses vaines. Nous voulons des actes d’amour.

Les deux qualités principales que nous recherchons sont la loyauté et la communication.

Nous avons aussi appris la clairvoyance. Nous savons lire entre les lignes et décrypter les gens. Nous avons aussi tout vu et tout entendu : plus rien ne nous choque ! Alors n’hésitez pas à être honnêtes avec nous, nous n’avons pas peur de la vérité. Nous ne sommes plus des enfants.

Nous ne sommes pas à la recherche de la perfection

Nous le disions, nous sommes réalistes et de fait, nous avons bien compris que la vie été faite de hasards. La vie est imprévisible et pleine de surprises.

Nous connaissons aussi les réalités d’un mariage. Les déménagements, les mutations, les démissions, le chômage, la maladie ou même la mort : tout peut arriver et nous en avons pleinement conscience. Nous y sommes préparés, du moins autant qu’on puisse l’être.

Bref, nous savons que la vie maritale n’est pas un conte de fées et que l’on se marie pour le meilleur, comme pour le pire.

Et puis viennent les enfants. Les jours avec et les jours sans, etc. Nous voulons un partenaire qui saura nous accompagner et nous épauler au fil de toutes nos épreuves et aussi de tous nos bonheurs.

Pour ma part, je ne veux pas d’un homme qui ne se préoccupe que de la tenue que je porte ou du maquillage que je mets. Je veux quelqu’un qui m’accepte telle que je suis dans la vie de tous les jours. Quelqu’un qui ait autant envie de m’emmener en voyage que de passer une journée à mes côtés devant la télé.

Je veux un partenaire de vie, pas un “pote” avec qui publier des clichés sur Instagram.

Nous savons ce que nous voulons et ce que nous ne voulons pas !

Nous avons appris que dans la vie, on était toujours seul. Nous avons donc aussi appris à penser d’abord à nous. Nous nous concentrons sur notre propre bien-être et sur les manières d’évoluer, de grandir.

De même nos priorités sont souvent similaires : nos études, notre vie professionnelle, nos croyances et notre famille.

Nous sommes des êtres férocement indépendants et autonomes. Nous ne voulons surtout pas dépendre des autres et encore moins de la personne avec qui on partagerait notre vie. Parce que la vérité, c’est qu’on ne sait jamais si cette personne sera là pour toujours…

Encore une fois, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve. 

Comme beaucoup d’autres jeunes gens, nous avons envie de fonder une famille. Mais nous savons l’importance de nous concentrer d’abord sur nos études, puis sur l’évolution de notre carrière professionnelle. Nous voulons être indépendants financièrement avant d’avoir à élever des enfants. Nous voulons pouvoir leur offrir le meilleur.

Nous avons des attentes et des objectifs bien précis et nous ne nous contenterons jamais de moins ou de médiocrité. Notre via familiale a pour la plupart été assez chaotique et nous sommes certains d’une chose : nous voulons que ce soit différent pour nos enfants.

Nous n’aimons pas à moitié

Nous savons qu’une relation amoureuse nécessite des efforts, un travail sur soi et beaucoup de travail à deux ! Pour nous, c’est du sérieux. L’amour est une chose que l’on ne prend pas à la légère.

Nous savons aussi l’importance de ne jamais prendre l’autre pour acquis. Si l’amour naît facilement, il peut mourir tout aussi vite.

Nous sommes exigeants et difficiles, peut-être à cause de ce que nos parents ont vécu. Nous savons les difficultés et avons aussi appris à faire de notre mieux pour les éviter ou les surmonter. Nous savons que les disputes sont inévitables. Nous savons que les secrets sont néfastes et à l’origine de beaucoup de ruptures.

Nous savons que rien n’est parfait, ni nous, ni vous, ni nos relations actuelles ou à venir. Mais le divorce n’est pas une option. Donc nous voulons être sûrs de nous. Nous ne voulons pas démarrer une relation, si ce n’est pas pour qu’elle dure.

Nous n’y pouvons rien mais avoir été témoins de ce qu’ont enduré nos parents nous a rendus plus forts. Leurs erreurs nous ont rendus plus sages. Leur manière de tirer des leçons de leurs erreurs nous ont beaucoup appris.

Nous sommes bien plus matures que nous ne devrions l’être et nous avons réussi à faire de cette histoire qui est la nôtre une véritable force, mise au service de nos propres relations amoureuses.

 

Malgré tout, nous sommes fiers de nos parents

Ne vous méprenez pas, nous ne jetons pas la pierre sur nos parents. Ils ont fait de leur mieux et nous leur en sommes reconnaissants. Nous ne jugeons pas leurs décisions et essayons au contraire de les comprendre.

Nous avons aussi compris que toutes les relations ne sont pas faites pour durer et il c’est une vérité qu’il faut accepter en grandissant.

Pour être complètement honnête, je crois que le divorce de mes parents a été une bénédiction pour chacun d’entre nous. Aujourd’hui, je réalise qu’ils n’étaient certainement pas faits l’un pour l’autre.

Je crois aussi que ça a été une vraie richesse pour ma vie actuelle. 

Grâce à eux, j’ai appris à affronter la vie et à la vivre plus sereinement, en acceptant quoi que ce soit qu’elle mette sur mon chemin. J’ai appris à prendre les choses avec légèreté et surtout, j’ai appris que l’amour était un bien précieux.

Je sais ce que je veux pour moi et ce que je veux pour mes enfants. Je sais ce que j’attends d’une relation et d’un partenaire de vie. Bref, je sais qui je suis et c’est un véritable cadeau à l’heure actuelle.