Skip to Content

Ne vous mariez qu’après vous être posé les 13 Questions que voici

Ne vous mariez qu’après vous être posé les 13 Questions que voici

Décider de se marier, c’est aussi prendre l’une des décisions les plus importantes de sa vie. C’est décider de passer le reste de ses jours avec une seule personne, de tout partager avec celle-ci et de se donner tout entière à elle.

C’est à la fois terrorisant et excitant. Une sorte de voyage dans l’inconnu, que la plupart d’entre-nous finiront par faire. Le mariage fait partie de la vie et il est aussi un moyen de grandir, d’évoluer et d’avancer.

Mais je ne vais pas m’intéresser aux affres du mariage ou à ses joies. Non, je vais plutôt citer 15 questions qu’il faut vous poser et poser à votre partenaire, avant d’envisager de vous marier.

1. Avons-nous abordé la question des enfants ? Voulons-nous en avoir et sommes-nous d’accord sur ce sujet ?

La question des enfants et primordiale et elle doit absolument être abordée. Il s’agit d’une grande décision, puisque c’est une décision qui nous engage pour la vie.

L’arrivée des enfants peut faire le bonheur d’un couple, comme elle peut être à l’origine d’une rupture. En effet, il est important d’être sur la même longueur d’onde, quant à leur éducation par exemple.

Ne vous mariez pas avant d’avoir abordé ce sujet-là.

2. Savons-nous quels sont les objectifs financiers de l’autre et ses obligations ? Sommes-nous sur la même longueur d’onde quant à la gestion du budget et des économies ?

En France, des études montent que l’argent est l’un des principaux sujets de discorde dans un couple et même l’une des principales causes de rupture. Les différences d’opinion sur cette question-là peuvent provoquer la chute d’un couple. Mais souvent, on ne se rend compte de ces divergences que trop tard.

La gestion des finances est une chose qui se fait à deux, obligatoirement. C’est essentiel à l’épanouissement de chacun et à la bonne entente au sein du couple. Si l’un des partenaires décide de piocher dans les économies du ménage, sans en parler à l’autre, c’est généralement le début de la fin !

Mettez-vous d’accord là-dessus avant d’aller plus loin.

3. Mon partenaire m’offre-t-il l’affection dont j’ai besoin ?

Autre sujet d’importance et autre principale source d’insatisfaction dans un mariage. L’affection et la tendresse doivent être offertes naturellement. Si l’on doit se forcer, ce n’est jamais bon. D’autant plus, que c’est indispensable afin de se sentir aimé et désiré.

Il arrive souvent qu’il y ait un déséquilibre dans un couple et que l’un des partenaires se sente en manque d’affection, parfois pendant des années. C’est alors une véritable source de souffrance.

Assurez-vous, une fois encore d’être sur la même longueur d’onde et de pouvoir satisfaire vos besoins respectifs.

4. Est-ce que l’autre me prend en considération lors de la prise de décisions importantes (et vice-versa) ?

Être marié, c’est partager sa vie avec quelqu’un et partager celle de l’autre. La vie maritale, c’est aussi un flot continu de décisions à prendre, certaines étant plus importantes que d’autres.

Vous allez devoir prendre des décisions à deux et il est essentiel que vous soyez prise en considération lorsque votre partenaire prend une décision majeure. Parce que quand on est marié, les décisions de l’un ont toujours une influence et des conséquences sur l’autre.

Le consentement mutuel et la communication sont la clé de tout mariage (et de toute relation) réussi(e).

5. Est-ce que l’on apprécie et respecte nos amis respectifs ?

Mariage ou pas, chacun dispose de son propre cercle social et de ses propres amis. Et nos proches sont partie intégrante de notre vie. C’est un fait que l’on ne peut pas ignorer.

Bien-sûr, on ne peut pas avoir des affinités avec tout le monde. Mais il est important d’apprécier ou, au minimum d’avoir du respect pour les amis de son époux ou de son épouse. Dans le cas contraire, ce peut être source de problèmes.

Il est aussi important de respecter le jardin secret de l’autre. Même si vous vous aimez passionnément, avoir une vie individuelle est essentiel afin d’être épanoui (soi-même et dans son couple).

6. Est-ce que l’on apprécie et respecte la famille de l’autre (et vice-versa) ?

C’est très simple, l’approbation familiale à essentielle à la réussite d’un mariage.

Les conflits familiaux sont également une des principales causes de divorce. Une belle-mère trop envahissante ou des divergences de confession sont souvent très difficiles à gérer.

Si vous avez un problème avec l’un des membres de la famille de votre partenaire, réglez-le avant d’aller plus loin.

7. Y a-t-il des choses qui t’ennuient dans le comportement de ma famille ?

Cette question est en lien avec la précédente et vous permettra de régler vos problèmes (le cas échéant) avec la famille de votre partenaire.

Poser cette question est un moyen d’initier un dialogue et de trouver un terrain d’entente. Le plus important restant ici de faire preuve d’ouverture d’esprit, de tolérance et de compréhension. Se marier avec quelqu’un, c’est aussi accepter sa famille et ce n’est pas toujours facile.

Il est donc important d’être clair sur ces petites choses qui peuvent parfois être agaçantes avec la famille de l’autre.

8. S’il le fallait, serais-tu prêt à abandonner certaines choses pour le bien de notre mariage ?

Nous ne le répéterons jamais assez, le compromis et les sacrifices font partie de n’importe quel mariage et même, de n’importe quelle relation (amoureuse ou amicale).

Vous devez savoir que l’autre sera prêt à (presque) tout pour vous et vice-versa. C’est essentiel à la confiance et au sentiment de sécurité, eux-mêmes nécessaires à la réussite d’un mariage.

Par exemple, votre compagnon doit être prêt à faire, de temps en temps, l’impasse sur ses soirées foot du samedi soir pour passer un peu de temps avec vous. De même que vous devrez peut-être faire l’impasse sur votre semaine annuelle au spa entre copines, pour profiter d’un séjour de retrouvailles avec votre compagnon.

9. Si, pour une raison ou pour une autre, nous devions déménager, serais-tu prêt à me suivre ?

La vie est pleine d’imprévus et le mariage suppose que l’on apprenne à gérer ces imprévus à deux. Il faut apprendre à y faire face ensemble et à se soutenir mutuellement.

Si vous receviez une opportunité professionnelle qui vous obligeait à déménager à 800 km de chez vous, votre mari serait-il prêt à vous suivre ? Quelle que soit la réponse, c’est une autre des questions sur lesquelles il faut se mettre d’accord, afin d’éviter les mauvaises surprises.

De même, si jamais vous deviez passer une année dans deux villes différentes, seriez-vous capables d’y faire face ?

10. Peut-on aborder des sujets personnels et intimes ensemble ?

Une ouverture complète sur ces sujets-là est primordiale. On doit se sentir libre d’aborder n’importe quel sujet intime qui nous préoccupe avec notre partenaire.

L’intimité, la sexualité et le fait d’être à l’aise avec tout ça est directement lié à la réussite d’un mariage et à sa survie sur le long terme.

Si vous n’arrivez pas à parler de vos envies, de vos problèmes parce que vous n’osez pas ou parce que vous avez honte, c’est problématique. Vous êtes sur le point de vous marier … Il faut pouvoir parler de tout !

11. Nous connaissons-nous vraiment ? Connaissons-nous les parts les plus sombres de notre partenaire ?

C’est ici un sujet délicat, dans la mesure où l’on ne se connaît jamais vraiment soi-même. Connaître son partenaire à 100% relève donc plus de l’utopie que de la réalité.

Mais tout de même, pour qu’un mariage fonctionne, il est important de bien connaître son partenaire : son enfance, son passé, ses faiblesses, ses défauts, ses rêves, ses opinions, ses convictions, etc.

Quand des secrets sont dévoilés après le mariage, c’est souvent déchirant et douloureux. Mieux vaut, là encore, éviter les mauvaises surprises.

Nous avons tous des fantômes dans le placard et il est important de les partager avec celui ou celle qui s’apprête à partager le reste de notre vie.

12. Vous imaginez-vous (vraiment) vieillir côte à côte ?

C’est une question que vous devez vous poser à vous-même et votre partenaire doit faire la même chose.

Vous sentez-vous capable de passer des dizaines d’années avec la même personne, de l’accompagner dans la santé et la maladie, dans la richesse et la pauvreté ?

Vous sentez-vous capable de l’aimer et de le ou la soutenir en tout temps ? On ne se marie pas sur un coup de tête, parce que notre compagnon est beau, jeune et musclé. On se marie pour passer l’éternité à deux.

13. Sommes-nous prêts à tout donner à l’autre ?

Suis-je prête à tout partager avec mon futur époux et est-il prêt à en faire de même ?

Se marier, c’est mettre en commun : que ce soit les biens matériels ou nos idées. Si l’on ne se sent pas capable de faire ça, le mariage n’est peut-être pas une bonne idée.

Parce que l’amour véritable est toujours mu par le désir de donner son cœur, son âme et son esprit à l’autre. C’est d’ailleurs, peut-être la seule et unique définition du mariage : se donner tout entier à l’autre.

6 Signes indiquant qu’il n’a probablement plus envie d’être en couple avec vous
← Previous
J'ai décidé d'être heureuse à nouveau
Next →
Comments are closed.