Skip to Content

Méthode Poyet : la somatopathie au service de votre bien-être

Méthode Poyet : la somatopathie au service de votre bien-être

En quoi consiste la méthode Poyet ?

Quelle est la définition de la somatopathie ?

Que soigne la somatopathie ?

Le corps a une mémoire.

Elle englobe nos souffrances, nos conflits, nos joies et nos peurs, qui peuvent affecter notre santé.

La somatopathie met l’accent sur le lien entre le corps et l’esprit.

Au 19e siècle, le psychiatre français Richard Meyer a inventé la somatopathie et a fondé l’École européenne de psychothérapie socio-somato-analytique.

Le terme « somatopathie » vient de soins corporels « somato » et soins « thérapeutiques », qui signifie soins corporels.

C’est ce qu’on appelle la pratique psycho-physique, construire une relation d’aide par le toucher.

Cette approche, qui prend en compte la personne dans sa globalité, permet de combiner de nombreuses méthodes de thérapie psycho-corporelle afin de permettre au patient de se libérer de ses blocages, d’harmoniser le corps et l’esprit.

On peut faire de la somatopathie quand une difficulté de vie persiste, en cas de deuil ou de rupture amoureuse, quand on est déprimé, anxieux, mais aussi quand un malaise s’installe.

La somatopathie repose sur l’idée que l’esprit et le corps sont liés.

Pour comprendre la méthode Poyet, il faut comprendre la somatopathie.

Depuis toujours, on essaie de comprendre la connexion entre l’esprit et le corps.

Comment le corps et l’esprit peuvent-ils s’influencer mutuellement ?

Des anciens philosophes et religions à la science moderne, les points de vue ont varié.

Platon évoquait « l’âme du corps ».

Descartes, quant à lui, mettait l’accent sur la primauté de l’esprit sur le corps.

Au 19ᵉ siècle, la médecine, la psychologie et les neurosciences ont étudié le concept de « l’intelligence du corps ».

Selon Antonio Damasio, professeur de neurologie à l’Université de l’Iowa (États-Unis), la séparation arbitraire entre le corps et l’esprit sur laquelle repose toute la médecine occidentale est révolue.

Il a montré que les personnes qui perdent la perception des informations corporelles en raison d’une blessure ou d’une maladie ont un fonctionnement intellectuel altéré, même lorsque le cortex cérébral est intact.

En conséquence, nous savons maintenant que le corps et l’esprit ne sont ni la même chose, ni deux choses complètement séparées : ce sont deux entités différentes, mais très étroitement liées.

Une équipe de l’Université de Pittsburgh (États-Unis), dans une étude publiée, affirme que grâce à une nouvelle méthode de suivi, ils ont découvert plusieurs zones corticales qui sont anatomiquement connectées aux glandes surrénales.

Certaines de nos actions envers nous-mêmes ou envers les autres peuvent renforcer notre équilibre physiologique ou au contraire le détériorer.

Cela met en lumière la façon dont les états mentaux peuvent altérer le fonctionnement des organes, une base pour les maladies psychosomatiques.

La méthode Poyet arrive en amont de la somatopathie

La méthode Poyet a été mise en place par Maurice-Raymond Poyet.

Elle consiste en des touchers ou des caresses qui sont extrêmement légers.

Bref, c’est une forme de thérapie manuelle qui se base sur l’ostéopathie.

Les mouvements sont précis, mais doux.

En fait, la méthode Poyet vise à rééquilibrer la respiration.

Pour comprendre, il faut savoir que le corps avec tous ses organes respirent ensemble en harmonie.

Quand quelque chose va mal, cette respiration est alternée et il faut donc calmer les flux et les reflux.

La méthode Poyet stimule donc l’auto-guérison.

Cette respiration peut être simplement un peu déconnectée ou discontinue, mais un seul défaut pour déséquilibrer le corps et l’esprit.

Cette forme de somatopathie n’implique pas de manipulations corporelles.

La méthode Poyet n’est donc pas invasive ou agressive.

Et ses effets secondaires sont inexistants.

En fait, le travail d’énergie ostéopathique permet simplement aux capteurs du corps de se reconnecter.

Il sert d’assistance digitale dans la sphère crânienne.

Ainsi, la méthode Poyet stipule que le moindre défaut dans le fonctionnement de la respiration du corps entraîne de nombreux changements.

Aucun problème n’est isolé.

Et chaque problème peut entraîner des conséquences néfastes sur le corps et l’esprit.

Ainsi, avec la méthode Poyet, ce qui compte, ce n’est pas la force utilisée pendant la séance de somatopathie, mais le message véhiculé.

Les changements ne sont donc possibles que si le patient et le somatopathe se comprennent et communiquent.

Finalement, la méthode Poyet agit à plusieurs niveaux :

  • Orthopédique
  • Neurologique
  • Cardio-Vasculaire
  • Génito-Urinaire
  • Digestif
  • ORL et Céphalé
  • Neurovégétatif
  • Séquelles de traumatismes

Quels sont les bienfaits de la méthode Poyet ?

Tout le monde peut faire appel à une séance de somatopathie.

Les enfants, les bébés, les adultes et même les femmes enceintes qui présentent les symptômes suivants peuvent bénéficier de la méthode Poyet :

  • Douleur des os, des muscles, d’estomac ou de la mâchoire
  • Déséquilibre des hormones
  • Problème comportemental (anorexie, boulimie, agressivité, insomnie, phobie, etc)
  • Problème à l’école (concentration, acouphène, dyslexie, etc)
  • Accouchement à risque
  • Choc émotionnel 
  • Dépression après séance d’ostéopathie

Comme vous l’avez compris, la méthode Poyet consiste à questionner la tête pour savoir ce qui ne va pas.

Le cerveau envoie alors un signal que le praticien interprète et redirige.

Ce genre de séance est douce.

Il n’y a donc aucune douleur liée à cette thérapie.

Aucun traumatisme ne survient.

Ainsi, la méthode Poyet présente plusieurs avantages :

  • Sûreté

Quand des traumatismes sont trop grands, le corps se bloque.

Ainsi, il appartient au praticien de détecter si le patient est prêt pour le soin ou s’il doit d’abord faire une thérapie anti-stress ou de la méditation.

  • Précision

Les mouvements et les corrections se font sur des points particuliers.

Ces points sont les stimulants de l’auto-guérison et du bien-être.

  • Douceur

La méthode Poyet utilise l’énergie corrective non manipulatrice.

Le praticien ne fait que stimuler le travail du cerveau pour activer l’auto-guérison.

  • Traitement global

Le somatopathe pose des questions au patient.

Il analyse ses antécédents et cherche à comprendre son mode de vie.

Comment se déroule une séance de somatopathie ?

Une séance de somatopathie débute par une partie verbale : le praticien, par une participation active, doit écouter attentivement le patient, lui poser des questions sur ses symptômes pour identifier les problèmes qu’il rencontre, entendre son historique.

L’écoute, qui peut s’étendre sur plusieurs séances, permet déjà à la personne de se libérer des blocages.

Lorsque le problème est identifié, le travail proposé est adapté au patient pour répondre à ses propres besoins.

Le choix des méthodes corporelles est fait par le somatopathie selon sa spécialité :

  • massage
  • conscience du schéma corporel dans l’espace
  • mouvement 
  • danse
  • respiration
  • hypnose
  • art-thérapie

À la fin de la séance, elle peut durer de 1 h 30 à 2 h, le praticien laisse la personne se reposer une dizaine de minutes.

Selon les besoins et les objectifs de chacun, la somatopathie peut être une thérapie courte de quelques séances, ou elle peut devenir une thérapie plus longue pouvant aller jusqu’à deux ans.

Comment se déroule une séance de la méthode Poyet ?

Le déroulement d’une séance de la méthode Poyet est assez similaire à celui d’une séance de somatopathie.

D’abord, il y a un entretien.

Le but est de comprendre le passé et les traumatismes du patient.

Le somatopathe élimine les diagnostics un à un et vérifie s’il n’y a pas une maladie sous-jacente qui pourrait expliquer les symptômes du patient.

Une relation de confiance doit s’installer ici.

Ensuite, le praticien pratique l’écoute crânienne.

Le somatopathe pose légèrement ses mains sur le patient afin d’ausculter le corps et la tête.

Il lit les énergies.

Ensuite, il appuie doucement sur certains points du corps afin de régler les énergies bloquées et libérer les énergies négatives.

Les traumatismes physiques et émotionnels sont détectés et assainis.

Dès la première séance, vous ressentez les bienfaits.

En effet, l’auto-guérison commence tout de suite.

Le corps enregistre les informations reçues pendant la séance de la méthode Poyet.

La séance dure environ 60 minutes, mais le nombre de séances dépend de l’état du patient.

Quel rôle joue le corps dans la somatopathie et la méthode Poyet ?

L’esprit a besoin du corps pour se réguler, alors le travail sur le physique complète celui de la parole.

Le massage détend et invite à lâcher prise progressivement.

Les techniques utilisées permettent d’accéder à nos propres pouvoirs d’auto-guérison, libérant les tensions, les peurs, les angoisses à la source de notre malaise et de notre manque de confiance en soi.

Par exemple, le stress est mieux calmé par la respiration et la relaxation musculaire que par la pensée.

Un apprentissage qui se transforme peu à peu en réflexes grâce à la plasticité cérébrale.

Quel est le rôle des émotions dans la somatopathie et la méthode Poyet ?

La libération de la mémoire physique nous met en contact avec les émotions qui lui sont associées, comme la colère, la peur, la tristesse, la joie, le bien-être.

La somatopathie est là pour permettre à la personne d’explorer ses problématiques qui nécessitent une prise de conscience d’informations émotionnelles, sensorielles et symboliques ; se souvenir et faire revivre les souvenirs.

Puissant outil de développement personnel et d’introspection, la somatopathie aide à prendre conscience des conflits, des situations passées et de leur impact sur la vie quotidienne, sociale, familiale et professionnelle, et à se libérer des fausses croyances sur soi. 

À lire aussi : Pourquoi la nature est-elle si bonne pour votre santé mentale ?