Skip to Content

Comment est-ce que je n’ai pas su voir que tu n’étais pas l’homme que tu prétendais être

Comment est-ce que je n’ai pas su voir que tu n’étais pas l’homme que tu prétendais être

Lorsqu’une relation se termine, nous avons tendance à y repenser BEAUCOUP. On a de nombreuses questions, mais pas beaucoup de réponses.

Nous nous demandons souvent ce que nous avons fait de mal ou si nous aurions pu changer la fin. Nous nous demandons pourquoi nous ne valions pas l’amour que nous étions prêts à donner à l’autre personne.

Et nous voyons si clairement toutes les erreurs que nous avons commises, mais nous ne voyons pas toujours la relation pour ce qu’elle était réellement.

Et c’est exactement ce qui s’est passé dans notre relation amoureuse. J’ai fermé les yeux ! Je ne voulais pas voir tous les drapeaux rouges qui flottaient pourtant devant mes yeux.

Je trouvais toujours des excuses et des justifications à tes comportements toxiques, violents et malsains. En effet, je ne voulais pas admettre l’évidence : tes erreurs étaient impardonnables.

Pourtant, j’ai tout pardonné ! J’ai tourné la page et fait comme si rien ne s’était passé. Encore et encore, j’ai ignoré mon instinct et les signaux alarmants.

Je ne voulais pas créer de tensions en me défendant, alors j’ai accepté l’idée que tout était de ma faute. 

Tu m’as trompée, mais c’est parce que je ne suis pas assez jolie. 

Tu annules constamment nos RDV à la dernière minute, mais c’est parce que je suis ch*ante à mourir.

Quand on est ensemble, tu passes ton temps à tapoter sur ton téléphone, mais c’est parce que je n’ai rien d’intéressant à dire.

Bref, comme tu le vois, j’ai passé beaucoup de temps à endosser la responsabilité de tes erreurs. Et en faisant cela, je t’ai mis sur un piédestal.

Je me suis dit que tu avais besoin d’être sauvé et que j’étais la fille parfaite pour cette tâche monumentale. Je me suis dit que les moments difficiles en vaudraient la peine quand tu deviendrais l’homme de mes rêves.

Mais, tu n’as jamais voulu changer. En effet, tu n’avais pas du tout l’intention de devenir l’homme de mes rêves. Les choses chez toi que j’ai essayé d’expliquer étaient en fait l’essentiel de ta personnalité.

Les signaux d’alarme que j’ai essayé d’ignorer étaient le noyau indéniable de ton être.

Tu me manquais, mais pas pour la personne que tu étais.

Tu me manquais pour la version de toi que j’avais créée dans mon esprit. Les possibilités de ce qui aurait pu être me manquaient.

Le potentiel que je pensais avoir vu en toi me manquait. Rien d’autre ! Et cette illusion m’a poussée à faire des efforts monstres, sans pour autant obtenir quoi que ce soit en retour.

Tu me manquais pour les aperçus que je pensais avoir de notre avenir et pour les espoirs que j’avais de pouvoir être une fille pour laquelle il valait la peine de changer.

Mais, tu ne me manques pas. La façon dont tu m’as traitée ne me manque pas.

L’impuissance que j’ai ressentie maintes et maintes fois lorsque mes efforts n’ont servi à rien ne me manque pas. La réalité de notre romance ne me manque pas.

Et même si parfois, mon esprit me joue encore des tours et me fait croire que j’ai besoin de toi, je sais que cela fait partie de l’évolution et de l’abandon des choses que je pensais avoir.

Je regrette les choses que tu ne pourras jamais être pour moi. Mais je dois faire le deuil de cette version de toi que tu ne seras jamais.

Je suis en train d’accepter ce que nous étions réellement en tant que couple. Tu es un partenaire toxique pour moi et tu ne vois pas la valeur qui se cache en moi.

Mais, alors que tu ne pourras jamais être l’homme dont j’ai besoin, je sais que quelqu’un d’autre le sera.

L’homme que j’imagine existe, mais ce n’est pas toi. Si, pendant longtemps, j’ai été persuadée que tu pouvais être mon homme idéal, je dois maintenant me rendre à l’évidence.

Tu n’es qu’une personne de plus qui m’a déçue et trahie. Tu ne mérites pas mon pardon et encore moins mon amour. Et je ne dois plus te donner le pouvoir de ma vie, de notre relation.

Aujourd’hui, je reprends les rênes. Je reprends le contrôle et je décide que j’ai assez donné. Je me suis beaucoup trop investie dans cette relation amoureuse, alors que tu n’en vaux pas la peine.

Et qui est fautif ? Moi, bien sûr. Oui, parce que si j’avais pu ouvrir les yeux à temps, j’aurais compris qui tu es réellement. J’aurais su que tu ne faisais que profiter de moi.

Donc oui, je suis coupable de la foi que j’ai investi en toi. Pourtant, tu as ouvertement été émotionnellement abusif et détaché. Tu n’as même pas essayé de cacher ta véritable nature.

Il est donc temps pour moi de regarder la vérité en face et d’aller de l’avant. Je refuse de continuer à perdre mon temps avec un homme qui n’a rien du partenaire que je recherche.

Tu ne me mérites pas, mais je sais qu’un jour je trouverai la personne idéale. Je trouverai quelqu’un capable de s’investir autant que moi.

Je mérite d’être avec un homme qui va m’aimer et me respecter autant que je le fais. Et je suis prête à attendre… Je n’ai pas peur d’être seule jusqu’à la fin de ma vie, s’il le faut.

Mais une chose est sûre, je n’accepterai plus jamais d’être en couple avec un homme toxique. Je ne veux plus de relation amoureuse désastreuse, simplement pour dire que je suis en couple.

Je suis une femme forte et je n’ai plus l’intention de me laisser faire.

À lire aussi : Aujourd’hui, je suis une épave à cause de tes abus

Voici mes derniers adieux à l'homme dont je n'arrivais pas à me séparer
← Previous
J'apprends encore à aimer, mais je te promets que ça en vaudra la peine
Next →
Comments are closed.