Skip to Content

À l’homme qui a trop joué avec ma gentillesse, 2021 sera l’année où je te ferai mes adieux

À l’homme qui a trop joué avec ma gentillesse, 2021 sera l’année où je te ferai mes adieux

Lâcher prise est l’une des choses les plus difficiles à appréhender dans la vie : nos émotions obscurcissent généralement notre logique et nos sentiments nous empêchent de nous concentrer.

C’est déroutant et assez agaçant.

Les relations amoureuses ne se déroulent pas toujours comme nous le souhaitons.

Parfois, il a déjà une nana. Parfois, il doit changer de pays. Et parfois, il nous vendait juste du rêve pour abuser de notre gentillesse.

Peu importe le cas qui vous concerne, vous savez une chose : vous devez oublier vos sentiments pour lui.

Qu’on soit bien d’accord, je ne parle pas ici d’un ex mais bien de l’homme dans votre vie.

Cet homme qui a semblé se connecter si parfaitement avec vous pendant un moment passé trop vite. L’homme avec qui vous aviez imaginé votre avenir…

Voici mon histoire, qui est celle de bien d’autres femmes avant moi.

À lire aussi : 15 Caractéristiques que vous devriez posséder si vous êtes réellement quelqu’un de gentil

Lorsque le destin semblait vouloir nous lier

J’avais complètement craqué sur lui, il y a 6 ans d’ici.

C’était l’une de ces connexions instantanées, du genre qu’on ne voit que dans les films. Enfin, c’est ce qu’il me semblait.

Mais cela n’avait pas d’importance car le timing était contre nous : j’allais déménageais dans une ville à l’autre bout du pays et rien ne pouvait empêcher ça, pas même lui.

Il n’avait pas de place dans son cœur pour moi non plus ; du moins pas pour quelque chose de sérieux.

Deux ans plus tard, nos routes se sont à nouveau croisées. Ça a été comme un feu d’artifice.

De longues conversations, un lien physique incroyable, de l’honnêteté.

Nous nous sommes bâtis un espace protecteur, c’était doux et nouveau pour moi.

J’ai découvert que je n’avais plus à jouer à des jeux, que je pouvais être complètement ouverte avec lui.

C’est là que j’ai décidé que, quoi qu’il arrive, je le voulais à mes côtés.

Et j’ai commencé à me raconter des salades

Oh, mon Dieu. Combien de fois ai-je ignoré les signes qui m’indiquaient qu’il profitait simplement du fait que je confondais ses actes avec de l’amour ?

Je suppose que la plupart d’entre nous imaginons la même chose : que nous avons touché le jackpot ; juste pour nous rendre compte plus tard que nous avons fait une énorme erreur en nous donnant trop à quelqu’un qui ne nous apprécie pas plus que ça.

Oui, ces gens existent vraiment, des démons qui nous séduisent avec leurs yeux charmants, qui nous poussent à ne plus nous consacrer qu’à eux.

J’étais complètement aveuglée et à sa merci. Me plier en 4 pour lui était devenu une seconde nature.

Qu’y avait-il de mal à lui paraître nécessaire et à l’aider ? Qu’y avait-il de mal à laisser tomber mes plans pour l’intégrer à mon emploi du temps ?

À lire aussi : Avez-vous des difficultés à définir des limites ? 7 Situations qui le prouvent

Je sentais bien que quelque chose semblait bizarre mais…

Même si je savais, au plus profond de moi, qu’il ne faisait que m’utiliser, je me sentais piégée.

Impuissante, incapable de faire quoi que ce soit pour régler la situation.

Cela me rendait heureuse de le voir me regarder comme si j’étais la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée dans la vie. J’étais heureuse quand il m’appelait au milieu de la journée pour me demander quelque chose : je me sentais utile.

Puis un jour, il a rencontré quelqu’un d’autre.

Soudain, il ne m’a plus appelée autant qu’avant. Il ne m’a plus demandée de l’aider, de faire des courses avec lui, de passer du temps avec lui quand il n’avait rien de mieux à faire.

Des semaines passeront et malgré mes appels, mes messages, je resterai sans réponse.

Je me suis demandée ce que j’avais fait pour mériter d’être traitée comme une parfaite étrangère alors que nous étions si proches juste un instant auparavant.

Cela engendrera beaucoup de stress et de détresse chez moi.

J’essayais de ne pas pleurer et de ne pas m’effondrer. J’essayais de faire de mon mieux pour m’en remettre et passer à autre chose.

Puis il m’a rappelée.

Et j’ai replongé

Son nom illumine l’écran de mon téléphone et je sais que je devrais le laisser sonner dans le vide… mais je répondrai.

Il m’a racontée à quel point il a été occupé. Il me dira aussi qu’il est désolé pour son attitude.

Et même si je savais dans mon cœur qu’il ne le pensait pas, je lui ai pardonné et suis retombée dans le même cycle d’abus.

Il prétendait m’aimer, cela durait quelques mois et ensuite il allait voir ailleurs, pour mieux revenir ensuite.

Il me gardait dans sa poche arrière, car tout comme sa carte de débit, il savait où j’étais et comment m’utiliser lorsqu’il en avait besoin.

Je savais qu’il profitait de ma gentillesse et de mon cœur d’artichaut. Et lui savait quoi me dire pour que je lui pardonne ses écarts.

Mais chaque fois qu’il prenait le large, la blessure devenait un peu plus profonde et je me demandais combien de temps il continuerait à me faire mal.

Cela me faisait douter de mon estime de soi car il me poussait à prétendre que tout allait bien alors que j’avais l’impression de me vider de ma substance un peu plus chaque jour.

À lire aussi : Tu as été blessée ? Voici les 10 Techniques pour reconnaître le vrai amour

Jusqu’à ce que je n’en puisse plus

Dans un moment de lucidité puissant, j’ai compris enfin qu’il ne changerait jamais.

Il n’arrêterait jamais de m’utiliser.

Oh, qu’il est difficile de laisser partir.

Cela semble presque impossible mais ce jour où j’ai réalisé que j’étais épuisée de cette relation à sens unique, est le jour où j’ai commencé à préparer “l’après”.

J’ai commencé à ne plus répondre à tous ses appels et à me concentrer sur moi-même. Il est toujours dans ma vie mais j’ai arrêté de faire passer ses besoins avant les miens.

Lentement mais sûrement, je commence à me retrouver.

Je redécouvre mes passions et mes objectifs. D’ailleurs, je me lance même dans des choses que je n’avais jamais eues l’occasion de faire, trop préoccupée par ses besoins et ses désirs.

Ce que j’espère pour 2021

C’est de m’en détacher complètement.

Puis, quand je serai capable de vivre seule avec moi-même, j’espère rencontrer un homme qui comprendra ma valeur sans jamais, jamais en abuser ou me tenir pour acquise.

Puis qu’un jour, je repenserai à l’époque où j’avais eu le cœur brisé pour un homme dont je n’étais pas la priorité.

Et je me rendrai compte que le problème avec les poches arrières, c’est que parfois, si vous ne faites pas attention, quelque chose d’important risque d’en tomber.

À lire aussi : Devenir une femme dont vous serez fière : le chemin sera pavé d’embûches mais cela en vaudra la peine

7 Trucs un peu idiots qui montrent que vous avez rencontré votre âme soeur
← Previous
Comments are closed.