Skip to Content

Votre ex est-il un narcissique ? 20 Signes qui pourraient le laisser supposer !

Votre ex est-il un narcissique ? 20 Signes qui pourraient le laisser supposer !

Les troubles de la personnalité narcissique ne se manifestent pas forcément de manière évidente. D’autant plus que certains individus sont très habiles à les dissimuler. Pour autant, aimer un narcissique (qu’il agisse sous couvert ou non), c’est sombrer dans un cercle vicieux sans fin.

Mais quand on est en couple avec l’un d’entre eux, il peut être difficile de prendre du recul et de voir la réalité telle qu’elle est. Il est difficile de voir quels effets réels les troubles de la personnalité narcissique ont sur nous.

Souvent, on se concentre davantage sur ce que l’on aimerait que soit notre partenaire et non sur ce qu’il est vraiment. On perçoit sa relation telle qu’on la voudrait et non telle qu’elle est réellement. C’est un biais psychologique fréquent quand on est face à un narcissique. Sans ça, personne ne tiendrait aussi longtemps…

Mais c’est aussi parce que les narcissiques savent faire naître une forme d’addiction et de dépendance qu’ils arrivent à piéger leurs victimes aussi longtemps.

Ce qui est certain, c’est que toutes nos bonnes intentions et toute notre énergie ne sont pas suffisantes pour “venir à bout” d’un narcissique. Ce type de relation est épuisant et peut même finir par nous détruire. Souvent, quand on décide de partir il est déjà trop tard : les dégâts sont déjà faits et ils sont, pour certains irrémédiables.

Et si la rupture est un moment très difficile, la guérison qui doit nécessairement lui succéder l’est d’autant plus. La prise de conscience de ce que l’on a enduré (parfois pendant plusieurs années) est dévastatrice et il faut beaucoup de force pour aller de l’avant.

On prend aussi conscience d’une vérité potentiellement destructrice : l’amour ne suffit pas à changer les gens. Et c’est quelque chose qui peut être très difficile à accepter. Rompre avec un narcissique, c’est aussi devoir renoncer à bon nombre de fantasmes au sujet de l’amour. Bref, c’est un dur retour à la réalité.

Mais votre ex souffrait-il vraiment d’un trouble de la personnalité narcissique ou était-il simplement un idiot ? Voici quelques-uns des signes qui pourront vous aider à en décider !

On a publié notre premier livre. On espère qu’il va vous aider.

Votre vie ne tournait qu’autour de lui

Vous l’avez rarement entendu commencer (ou même terminer) une phrase qui ne commençait pas par “je”.  Parce que s’il est une certitude à propos des narcissiques, c’est qu’ils ne se soucient que d’une chose : eux-mêmes.

Vous l’aimez et lui s’aime tout autant. C’est finalement le seul point que vous deviez avoir en commun !

Avec un narcissique, c’est un éternel recommencement : chaque conversation tourne autour de lui. D’ailleurs, dès qu’un sujet qui ne le concerne pas est abordé, c’est comme s’il s’ennuyait. Il cherche instantanément à s’échapper ou à changer de sujet… Pour habilement en revenir à lui !

Il se prenait pour un roi

Vous l’aurez compris, c’est ici la définition même du narcissisme. Les narcissiques se pensent les meilleurs, les plus beaux, les plus forts, les plus intelligents, etc.

Croyez-moi, pas besoin d’être narcissique pour nourrir de telles pensées fantaisistes… Mais quelqu’un de sain aura tendance à les garder pour lui, tandis qu’un narcissique n’hésitera pas à crier sa supériorité sur tous les toits, persuadés de valoir mieux que tous ceux qui l’entourent.

Il était extrêmement préoccupé par sa réputation

Déjà, il se souciait énormément du regard des autres et de ce qu’ils pensaient de lui.

Par extension, il ressentait le besoin de maintenir une forme de contrôle sur eux, en s’assurant de leur renvoyer une image positive. Image qu’il mettait savamment en scène pour ne renvoyer que ce qu’il désirait.

Par exemple, toute anecdote donnant de lui une image peu reluisante était d’office transformée. En d’autres termes, il était prêt à mentir pour apparaître sous son meilleur jour. Le tout, bien-sûr, sans jamais se soucier de l’impact que ses mensonges pouvaient avoir sur les autres.

Tout devait aller dans son sens

Avec un narcissique, les mots “terrain d’entente” et “compromis” n’ont pas lieu d’être. Ses mots ont presque une portée divine et le contredire est totalement impensable.

C’est pathologique : il est persuadé d’avoir toujours raison. Il est persuadé, aussi d’avoir la science infuse.

Cette caractéristique peut d’ailleurs être assez séduisante dans les débuts, puisque les narcissiques tendent à vous donner l’impression d’être tout-puissants. Mais ça devient très vite insupportable, à mesure que l’on réalise que notre parole à nous n’a aucune légitimité.

Tout devait être parfait

Il n’aspirait qu’à une chose : la perfection. Mais en contre-partie, il était incapable de faire face à l’échec. De fait, vous qui partagiez sa vie aviez toujours l’impression de ne pas être à la hauteur.

Si le perfectionnisme peut être une qualité, il devient nocif dès qu’il suppose une incapacité à accepter l’échec et à y faire face.

Les erreurs font partie de la vie et peuvent être transformées en réussites. Quand on est (absolument)  incapable d’apprendre de ses erreurs et d’en tirer une force, ça devient pathologique.

Il semblait au-dessus des lois

Il semblait au-dessus des règles, au-dessus des lois, au-dessus des gens… Au-dessus de tout en fait !

Il vous a fallu du temps pour le comprendre, mais c’est comme s’il avait eu la sensation de pouvoir toujours s’en sortir, quoi qu’il ait fait. Les narcissiques ont aussi l’impression que tout leur est dû. Ils sont pompeux, un peu à la manière d’un monarque de droit divin…

Et cela est lié à ce sentiment de toute-puissance que nourrissent les narcissiques. Ils se sentent intouchables parce qu’ils se pensent extraordinaires et à part.

Il était manipulateur

C’est quelque chose que l’on remarque difficilement quand on le vit. Souvent, ce n’est que bien plus tard que l’on se rend compte que l’on a été manipulé.

Et c’est votre cas. Avec le recul, vous réalisez qu’il avait le don de toujours savoir quoi dire et quand le dire. C’était comme s’il arrivait à pénétrer votre esprit pour mieux le contrôler. Il était capable de prédire toutes vos réactions.

Bref, vous réalisez aujourd’hui que vous n’étiez rien de plus qu’une marionnette entre ses mains.

Il jouait les M. Jeckyll et M. Hyde

Les narcissiques semblent souvent souffrir d’un dédoublement de personnalité.

En public, ils sont charmants et charismatiques. Ils sont dans une forme de promotion d’eux-mêmes et savent se vendre comme personne d’autre. Mais en privé, ils se transforment complètement et redeviennent les êtres néfastes qu’ils sont vraiment.

Il semblait se nourrir de votre malheur et de celui des autres

Posez-vous la question suivante : à quoi ressemblaient vos conversations ? Tournaient-elles uniquement autour de lui ?

Que la réponse soit positive ou négative, si toutes vos conversations avaient un effet dévastateur sur vous, c’est probablement parce qu’il était atteint d’un trouble de la personnalité narcissique. Les mots d’un narcissique ont un peu l’effet d’une piqûre venue des ténèbres : ils vous vident et vous privent de toute énergie.

Avec lui, tout tournait au mélodrame

Non seulement, il semblait se nourrir du malheur des autres et aspirer leur énergie comme un vampire, mais en plus, il semblait toujours entouré d’un nuage de négativité.

Avec lui, rien n’était jamais simple ou naturel. Il y avait toujours des complications, des drames, des mensonges et des disputes.

Rien ne se passait jamais bien ou comme prévu. Et quand c’est un schéma récurrent, ça peut être lié à un trouble de la personnalité narcissique.

Il vous tenait pour responsable de tout

C’est ici que la pathologie fait véritablement son entrée. C’est aussi ici un des signes permettant de distinguer un véritable trouble de la personnalité narcissique. En effet, un narcissique ne se sent jamais coupable ou fautif de rien.

S’il a un problème personnel, c’est toujours la faute des autres. S’il a un problème au travail, c’est aussi la faute des autres, etc. S’il a agi comme il l’a fait, c’est à cause de vous. S’il a dit ce qu’il a dit, c’est parce que vous aviez dit x chose en premier lieu et ainsi de suite.

Quand quelqu’un semble dans l’incapacité totale de reconnaître ses torts, c’est qu’il y a un problème…

Il n’oubliait jamais rien

Les narcissiques ont la fâcheuse tendance de ne rien oublier et de toujours se référer au passé. Par exemple, dès que vous leur faites un reproche, ils y répondent en mentionnant une vieille histoire ou en se référant à des erreurs que vous avez pu faire dans le passé.

Ils sont incapables de pardonner. Ils gardent tout en mémoire, dans l’objectif de se servir ultérieurement de vos fautes.

Il avait toujours une bonne excuse

Quoi qu’il ait fait, il avait toujours un bon prétexte à donner.

Et il excellait dans cet exercice. Il était capable de discourir des heures sur le pourquoi du comment, tout en parvenant à se dédouaner à chaque fois.

Et si, parallèlement, il exigeait que vous fassiez tout ce qu’il commande, vous demandant d’abandonner vos occupations et de vous consacrer à lui immédiatement, c’est l’indicateur d’un comportement pathologique.

Il était incapable d’entendre la moindre critique

Et ceci rejoint ce que nous disions plus haut : les narcissiques se sentent au-dessus de tout. Ils ont l’impression d’être les meilleurs et d’être dotés de capacités extraordinaires. De fait, ils ne supportent pas la critique (quand bien même elle serait positive).

Ils sont incapables de se remettre en question, chose que devrait savoir faire n’importe quel individu s’il souhaite mener une vie équilibrée.

Par-contre, s’il se permettait régulièrement de vous donner des “conseils” non sollicités, sans jamais accepter les vôtres, méfiance ! Quand on est incapable d’entendre les recommandations de son partenaire mais que l’on exige qu’il suive les nôtres, c’est mauvais signe.

Il manquait totalement d’empathie

Il était incapable de faire preuve d’empathie ou de se montrer tolérant. Incapable aussi de se montrer compréhensif. Quoi que vous fassiez, vous n’arriviez pas à l’amener à voir les choses de votre point de vue ou à se mettre à votre place.

De fait, vous ne pouviez pas partager vos doutes ou lui parler des choses qui vous contrariaient. Et dans le cas où vous parveniez à lancer la conversation, il se débrouillait toujours pour en revenir à lui.

Une absence totale d’empathie est un trait pathologique, commun à tous les narcissiques.

Il était constamment à la recherche de votre aval

C’est là tout le paradoxe des narcissiques dans leurs relations humaines avec autrui : ils sont incapables d’entendre une critique ou d’accepter des conseils, mais ils ont un besoin constant d’obtenir l’approbation de leur partenaire.

C’est un signe de leurs nombreuses angoisses et de leur profond manque de confiance en eux. Ils se nourrissent de l’énergie de leurs victimes et de fait, ils sont incapables de survivre sans elles. Il avait besoin de vous, mais pas comme n’importe quel homme aurait besoin de la femme qu’il aime.

Non, un narcissique a besoin de l’aval de son partenaire pour pouvoir nourrir ses fantasmes de toute-puissance. Il n’est rien sans l’autre.

Il s’efforçait de vous maintenir à distance

Dès que vous vous rapprochiez un peu trop de lui, il avait tendance à vous repousser. Et c’est parce que les narcissiques sont toujours sur leurs gardes. C’est souvent en raison d’un traumatisme subi pendant l’enfance et les ayant rendus incapables de se dévoiler et de s’ouvrir aux autres.

Le trouble de la personnalité narcissique est, dans la plupart des cas une réponse à ce passé traumatique. C’est aussi ce qui explique sa tendance à vous repousser chaque fois que vous vous rapprochez de lui et tentez d’établir des liens émotionnels.

Il tentait de vous faire du mal, simplement pour pouvoir mieux vous consoler (et vous contrôler)

C’est paradoxal, mais c’est en fait la tactique que les narcissiques utilisent (que ce soit conscient ou non) pour vous isoler et vous rendre totalement dépendant(e)s d’eux.

Ceci étant dit, ils y prennent souvent un plaisir non dissimulé. C’est un peu le syndrome du super-héros : détruire pour ensuite secourir.

C’est en partie ce qui explique leur propension à vous hurler dessus et à vous traiter de tous les noms, pour ensuite vous prendre dans leurs bras et vous susurrer des mots d’amour.

Il était violent (psychologiquement parlant)

Même si elle n’était pas physique, il savait faire preuve d’une violence inouïe. Il savait tout aussi bien la dissimuler et donner l’impression que vous formiez un couple parfait.

Mais c’est un de ces comportements dont on a du mal à se rendre compte quand on en est la victime. Ce n’est qu’après que l’on réalise le caractère vicieux de son compagnon et toute la violence qu’il avait en lui.

Parce que quand on est amoureux, on réussit à tout excuser… Même la violence. C’est un mécanisme de défense relativement évident quand on y pense. On commence à justifier cette violence et à s’en rendre soi-même responsable. C’est un cercle vicieux duquel il est extrêmement difficile de sortir.

Il a profondément altéré votre vision de l’amour

Un narcissique s’emploie à vous isoler et à vous rabaisser. Il vous pousse à croire que mis à part lui, personne ne pourra jamais vous aimer. Il vous pousse à croire que vous avez de la chance qu’il s’intéresse à vous.

Et après des années, tous ces mauvais traitements influent sur la vision que l’on a de l’amour, l’altérant durablement. Comment garder une belle image de l’amour que la personne que l’on aime ne pense qu’à elle ?

Avoir été en couple avec un narcissique, c’est voir sa vision de l’amour altérée ainsi que son existence tout entière.

Les narcissiques ne peuvent pas aimer puisqu’ils sont incapables de s’ouvrir aux autres. 

Notez qu’il ne s’agit pas ici d’un tableau clinique professionnel. Seul un médecin est capable de diagnostiquer un trouble de la personnalité narcissique. Mais si votre ex cumule toutes les caractéristiques citées ci-dessus, c’est mauvais signe. Par-contre, s’il est occasionnellement égoïste ou s’il lui arrive parfois de se penser au-dessus des lois, ça ne fait pas forcément de lui un narcissique ! Attention aux amalgames.

Vous lui plaisez mais veut-il vraiment être avec vous ?
← Previous
Ne laissez personne remettre en question vos compétences maternelles !
Next →
Comments are closed.