Please assign a menu to the primary menu location under menu

Couple

Vous lui plaisez mais veut-il vraiment être avec vous ?

Le XXIème siècle a amené avec lui beaucoup de nouveautés, notamment en matière de cœur. Les relations de couple se sont transformées et l’amour n’est plus qu’un vaste terrain de jeu aux règles complexes.

Le constat que je tire de tout cela est celui-ci : ce n’est pas parce que l’on plait à quelqu’un qu’il veut forcément se mettre en couple avec nous.

C’est triste et assez illogique, mais c’est comme ça aujourd’hui ! C’est pourquoi, j’ai décidé de vous raconter mon histoire et de m’adresser à l’homme qui me pousse aujourd’hui dans mes retranchements… Qu’attend-t-il de moi ? Que veut-il que je fasse ? Je n’en sais rien !

Beaucoup de “peut-être” mais aucune certitude

Je ne sais pas vers comment notre histoire évoluera. Je ne sais pas quel chemin elle prendra. Ira-t-elle plus loin que de simples échanges par sms ? Durera-t-elle au-delà de la première nuit passée ensemble ? Voilà toutes les questions que je me pose.

Je me demande si tu me parles uniquement dans le but de coucher avec moi. Je me demande si tu es sincère et si son intérêt pour moi est sincère.

Peut-être que nous finirons par nous marier dans quelques années. Peut-être qu’au contraire, notre premier rendez-vous sera un échec et nous donnera l’envie de prendre nos jambes à notre cou. Peut-être qu’un jour, tu me présenteras tes parents et tes amis, en leur disant que je suis la femme de ta vie.

Peut-être que nous passerons une nuit ensemble et que le lendemain, nous nous recroiserons avec gêne et ne nous adresserons plus jamais la parole. Qui sait ?

Peut-être que tu feras des pieds et des mains pour obtenir mon numéro de téléphone, mais n’oseras jamais presser la touche d’appel. Peut-être que tu m’écriras mille messages et que chacun d’entre eux nous rapprochera un peu plus.

Peut-être que nous tomberons amoureux. Peut-être que l’on divorcera. Peut-être que rien de tout ça n’arrivera et que nous resterons pour toujours des étrangers.

Mais quoi qu’il arrive, j’aimerais t’écrire ceci et j’aimerais que tu me lises

Tu n’es pas le premier garçon qui me plaît. Tu ne seras probablement pas le dernier. Je suppose qu’il en va de même pour toi. Nous ne sommes plus des enfants et nous avons déjà vécu un grand nombre de premières fois. Notre premier baiser, notre première relation sexuelle, notre premier amour, notre premier cœur brisé, etc.

Tu as probablement fait l’amour à plusieurs femmes déjà, comme moi à plusieurs hommes. Si tu me fais du mal, tu ne seras pas le premier à me faire pleurer et probablement pas le dernier non plus. Tu ne seras pas mon premier amour et je ne serai pas le tien non plus.

Tout ça pour te dire, que la perception de l’amour et des relations de couple qui est la mienne aujourd’hui est le résultat de mes propres expériences. J’ai déjà aimé, j’ai déjà souffert et tous ces sentiments (positifs ou négatifs) ont participé à faire de moi celle que je suis aujourd’hui.

Ma vision des choses n’est plus la même. Je ne suis plus aussi pure et innocente que j’ai pu l’être un jour. Je ne crois plus aux contes de fées depuis longtemps et il est important que tu le saches. L’amour m’a changée.

La vie m’a transformée

Elle m’a permis d’évoluer. Et c’est tout ça qui participe à définir l’opinion que j’ai de toi et le regard que je porte sur toi.

Alors, ne te méprends pas. Si je t’écris tout ça, ce n’est pas parce que je suis folle de toi. Ni parce que je suis folle tout court d’ailleurs.

Si nous commençons tout juste à nous fréquenter et que tu lis ce texte, sache que pour le moment, même si tu me plais, je ne te considère que comme un “mec de plus”. Un homme parmi tant d’autres, aussi beau et brillant sois-tu.

Sache aussi que si tu comptes me traiter comme un morceau de viande, tu peux m’oublier immédiatement. Je ne suis pas intéressée. Pas la peine de me harceler et d’inonder mon téléphone de messages. Je te le rappelle, je ne suis pas née de la dernière pluie. Je me suis déjà fait avoir et c’était la dernière fois.

Sache également que si nous entamons quelque chose, si nous nous parlons pendant des mois par écrans interposés et que je te surprends à me snober dans un bar pour aller parler à une autre fille, tu peux  m’oublier de la même manière !

Je ne perdrai pas mon temps pour toutes ces bêtises, sois en certain !

Tu n’es certainement pas parfait et moi non plus

La vie ayant fait son œuvre, je ne suis pas parfaite. Pas plus que toi tu n’es parfait.

Je peux être jalouse. Je n’apprécie pas que l’on marche sur mes plates-bandes. Je peux être un peu possessive. Parce que la vie m’a tout de même appris une chose : on aime jamais assez les êtres qui nous sont chers et on ne profite jamais assez d’eux.

Je peux être de mauvaise humeur le matin et le soir aussi. Je peux être capricieuse, surtout si j’ai mal dormi. Irascible à l’occasion, je peux m’énerver facilement parce que je suis assez impulsive, sanguine presque.  En somme, je suis humaine.

Je peux aussi être bornée parce que je suis déterminée et ambitieuse. J’ai soif d’apprendre et de découvrir le monde. Soif d’apprendre et de découvrir l’amour, encore et plus en profondeur. J’ai des défauts, c’est certain mais je suis aussi pleine de qualités.

Ceci dit, je n’ai pas le cœur brisé. Je suis bien dans ma peau, bien dans ma vie et je sais ce que je veux.

Si tu joues avec mes sentiments, tu ne seras pas le premier

Ne crois pas me berner. J’ai ma petite idée de ce dont sont capables les hommes (et les femmes aussi d’ailleurs). Je ne suis pas bien vieille, mais je ne suis pas naïve pour autant.

Je ne me ferai pas d’idées tant qu’il ne s’est rien passé entre nous. Je ne m’imaginerai pas vivre le grand amour si nous ne nous sommes même pas encore embrassés ! Je ne m’attends pas à ce que tu me fasses une demande mariage, mais je ne m’attends pas non plus à que du jour au lendemain, tu te mettes à m’ignorer.

Parce que ça fait des mois que l’on échange et que l’on se parle, même si ce n’est que virtuel. Il y a quelque chose entre nous, même si je ne sais pas vraiment ce que c’est. Pour être honnête, je me fiche de savoir sous quelle étiquette tu mets notre relation. Par contre, savoir sous quelle étiquette tu me mets moi m’intéresse.

Que suis-je pour toi ? Une fille de plus ? Une fille sans intérêt ? Une fille avec qui tu aimerais bien essayer quelque chose ?

J’aimerais que tu sois clair sur tes intentions.

J’aimerais savoir à quoi m’en tenir. J’aimerais que tu te poses les bonnes questions et surtout, que tu saches pourquoi tu fais ce que tu fais.

Ne m’écris pas chaque jour que Dieu fait si je ne représente rien pour toi. Si je ne suis qu’une fille parmi tant d’autres, ne me prends pas par la main et ne m’invite pas à dîner. Ne me dis pas que tu m’aimes bien et que tu es en train de t’attacher à moi. Ne me donne pas de petits surnoms et ne me souhaite pas bonne nuit chaque soir de la semaine.

Ne m’amène pas à tomber amoureuse si c’est pout m’avouer par la suite que tu ne veux absolument pas te mettre en couple avec moi. Ne m’amène pas à tomber amoureuse si c’est pour me dire ensuite que tu as peur et que tu n’es pas prêt.

Mais surtout, détends-toi !

Dans ce XXIème siècle qui est le nôtre, beaucoup de choses ont été simplifiées mais beaucoup d’autres ont été complexifiées… Et à ce nouveau jeu de l’amour qui a été “créé”, nous jouons tous bien volontiers. On n’y peux rien, c’est notre époque et si l’on veut connaître sa part de bonheur, nous n’avons d’autre choix que de participer et d’accepter les règles.

Mais attention, nous les femmes, nous devenons aussi un peu plus chaque jour maîtres de notre destin. Si je t’aime bien, je te le dirai. Si j’ai envie d’être avec toi, je te le dirai.

Mais ne te surestime pas. J’espère peut-être que nous fassions un bout de chemin ensemble, parce que tu me plais mais ça ne veut pas dire que je m’imagine déjà sur le parvis de l’église. Je n’attends pas à signer un contrat de mariage, ni à te trouver devant ma porte sur un grand cheval blanc.

Tu me plais. Ça veut dire ce que ça veut dire et rien de plus. Je t’aime bien et j’aime bien passer du temps avec toi. C’est tout. C’est très simple en fin de compte.

Nous sommes jeunes et je veux juste être heureuse

Ne me traite pas de folle si après tous ces mois vécus ensemble, je tombe amoureuse de toi. C’est la suite logique. Mais si tu as peur, si tu es perdu et si tu ne veux pas t’engager, il suffit de me le dire. Je le comprendrai volontiers et on se séparera bons amis.

Mais ne me mène pas en bateau. Ne te moque pas de moi. Ne joue pas avec mes sentiments.

Parce que qui t’a dit que je voulais m’engager ? Nous n’en sommes qu’au début et je n’ai pas plus de certitudes que toi. Par contre, ce que je sais, c’est que tu me plais et que j’aimerais voir ce que ça donne. C’est tout.

Tu n’es pas le premier mec qui me plait et tu ne seras surement pas le dernier alors, peut-être peut-on y aller pas à pas ? Comme les adultes intelligents que nous sommes ou en tous cas que l’on devrait être !

Si jamais tu ne voulais pas de moi, j’en souffrirai mais ça ne me tuerait pas. Je t’assure, je m’en remettrai et je saurai trouver la force de passer à autre chose.

Quoi qu’il en soit, je suis impatiente de découvrir ce que nous serons demain ou ce que nous ne serons pas.