Aller de l'avantAnxiétéPsychologie

Les 20 Signes qui prouvent que vous avez affaire à un empathe

Vous et votre ami(e) faites la queue à la caisse et, d’un coup, la personne qui se trouve derrière vous commence à lui ouvrir son coeur. Elle lui raconte des choses personnelles et intimes et, honnêtement, vous ne savez pas trop pourquoi.

Pourtant, vous avez l’impression que tous deux ressentent une certaine connexion : votre ami(e) semble vivre l’expérience de cet étranger, à ses côtés. On dirait même qu’il(elle) ressent sa joie (ou sa douleur) et qu’il(elle) peut visualiser les évènements de la dite histoire.

Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir pourquoi l’un(e) de vos ami(e)s ressentez les choses plus profondément que les autres ? Pourquoi il(elle) était plus sensible ou conscient(e) des sentiments des autres ? L’explication est simple : votre ami(e) est sûrement empathe !

Un(e) empathe est comme un aimant qui attire les autres. Et, ce n’est pas parce qu’il(elle) est plus sympathique ou charmant(e) ; l’attraction est relève ici du magnétisme. En effet, un(e) empathe a la capacité de ressentir et d’absorber la douleur des autres et c’est cela qui le(la) rend exceptionnel(le).

20 signes qui définissent un(e) empathe

L’empathie peut être un fardeau et une bénédiction. Il peut être difficile de vivre une vie où tous les sentiments sont exacerbés. Un(e) empathe ressent aussi bien sa propre douleur (et joie) que celle des autres. Cela peut avoir un impact négatif sur sa stabilité émotionnelle et sa santé mentale.

Pourtant, cette capacité peut aussi être une bénédiction. Cela donne l’opportunité à l’empathe d’aider les gens autour de lui(elle). En effet, étant donné qu’il(elle) peut ressentir ce que les autres ressentent, il(elle) ne va pas attendre que quelqu’un se confie à eux.

Un(e) empathe va immédiatement offrir son aide à cette personne et lui donner l’occasion de s’exprimer et de révéler ses problèmes. Parfois, cela peut sauver des vies !

1. Un(e) empathe est souvent décrit comme quelqu’un de trop sensible

Cela peut sembler être quelque chose de négatif. Pourtant, être sensible signifie qu’on est encore connecté par le coeur à l’expérience humaine. Dans un monde de plus en plus désensibilisé, on a besoin de cette émotion.

Être sensible est donc un compliment, voire un cadeau !

2. Un(e) empathe déteste (vraiment) qu’on lui mente

L’empathe est capable de ressentir le mensonge. Du fait de sa compréhension profonde de la nature humaine, il(elle) considère le mensonge comme quelqu’ chose d’inutile. Mentir à un(e) empathe est comme lui tirer une flèche directement dans le coeur.

3. Un(e) empathe est directement touché(e) par les images négatives

Un(e) empathe est incapable de voir des images négatives ou de lire des informations bouleversantes et de les oublier. Il(elle) cherche, donc, à éviter de se retrouver en contact avec ce genre de nouvelles.

4. La foule met un(e) empathe mal à l’aise

L’un des traits de caractère inhabituel d’un(e) empathe est le fait qu’il(elle) soit d’une nature amphibie : il(elle) est aussi bien introverti(e) qu’extraverti(e) ! Ainsi, alors qu’il(elle) peut absorber l’énergie de la foule, sa sensibilité va le(la) laisser épuisé(e). En effet, le flot d’émotions de tous ces gens va le(la) submerger : cela va l’épuiser !

5. Aider les autres est la clé du bonheur d’un(e) empathe 

Le vrai sens du bonheur est révélé lorsque vous avez le sentiment d’avoir aidé un autre être humain. L’empathe est la personne qui va laisser tomber tout ce qu’il(elle) fait pour porter secours à quelqu’un qui a besoin d’aide. On peut toujours compter sur un(e) empathe !

6. Un(e) empathe réfléchit à deux fois avant de se servir une deuxième tasse de café ou de prendre des médicaments 

Les empathes réagissent différemment aux stimulants comme le café, le thé, le coca-cola etc… car cela augmente leur anxiété et les rend agités. De plus, ils obtiennent souvent les effets inverses lorsqu’ils prennent des médicaments. En conséquence, ils évitent d’utiliser des substances synthétiques.

7. Un(e) empathe ne peut être que fidèle à lui(elle)-même

En d’autres termes, les empathes sont franc(he)s et complètement honnêtes. Ils ne voient aucune raison à porter un masque ou à prétendre d’être quelqu’un qu’ils ne sont pas. Les empathes s’acceptent tel(le)s qu’ils(elles) sont — leurs bons côtés comme leurs mauvais.

Ils voient leurs défauts comme quelque chose sur quoi ils doivent travailler et à cause de cette grande conscience de soi, ils(elles) sont la définition même d’une vraie amitié.

8. Un(e) empathe est conscient(e) de ce que les autres traversent et est prêt(e) à vivre cette expérience avec eux 

Les empathes sont extrêmement connectés à ceux qui les entourent. Donc, lorsque quelqu’un traverse une mauvaise passe (une séparation, un deuil, une opération), ils ressent la douleur de cette personne et vivent l’expérience avec elle.

9. Un(e) empathe a un lien spécial avec les animaux

Les animaux domestiques n’existent pas pour les empathes car cela signifie qu’il y a une notion de possession ou de propriété. Pour eux, les animaux font entièrement partie de la famille. Les zoos ou les boutiques animalières mettent très mal à l’aise les empathes car, pour eux, les animaux doivent être libres et non enfermés dans des cages, pour être montrés comme des bêtes de cirque.

10. Un(e) empathe est habitué(e) au fait d’être émotionnellement et physiquement épuisé(e) 

Porter le poids des émotions, de la douleur, de la joie et du bonheur des autres n’est pas chose facile : les empathes en savent quelque chose. Ils(elles) sont souvent fatigué(e)s et émotionnellement vides.

Les chanceux(ses) savent comment contrôler l’impact des émotions et empêcher les choses de la vie d’agir négativement sur eux(elles). Les moins chanceux(ses) ont dû apprendre à vivre avec ce fardeau.

11. Un(e) empathe donne toujours de bons conseils

Les empathes savent comment écouter et entendent chaque mot que leurs ami(e)s prononcent. Ils se mettent à la place des autres et, ainsi, comprennent parfaitement les différentes situations dans lesquelles peuvent se trouver leurs proches.

Pour cette raison, il n’est pas conseillé d’ignorer les conseils d’un(e) empathe. Il(elle n’aime pas les paroles en l’air et ne parle pas inutilement : il(elle) est investi dans le succès et le bien-être des gens qui l’entourent.

12. Un(e) empathe peut facilement être distrait(e)

La sensibilité des empathes leur permet de remarquer les plus petits détails que la plupart des gens ne voient pas. Ils(elles) vont apercevoir la jeune fille qui se tient seule dans un coin, le regard triste d’un enfant ou le couple qui se dispute.

Pour eux(elles), par exemple, il serait très difficile de travailler sur un projet dans un café ou un restaurant.

13. Un(e) empathe ne laisse pas de place dans sa vie aux personnes narcissiques

Dès qu’il(elle) aperçoit les premiers signes du narcissisme, un(e) empathe va fuir. C’est un de ses très de caractère que l’on peut considérer comme un défaut mais sur lequel il(elle) ne va pas travailler. L’empathe ne va pas chercher à changer cela car il(elle) sait que cette poursuite est vaine.

Pourtant, les empathes ont tendance à attirer les personnes narcissiques et ces deux types, très opposés, partagent souvent un lien très spécial.

14. Un(e) empathe est très sensible au bruit

Les empathes fonctionnent sur une unique fréquence et, pour cette raison, ils(elles) sont vite perturbé(e)s par les sonneries, les coups ou tout autre bruit fort et soudain. À cause de cela, ils(elles) vont éviter les lieux où le bruit est constamment présent comme les boîtes de nuit ou le cirque.

En revanche, les bruits plaisants comme l’eau qui coule ou une mélodie harmonieuse leur apportent une certaine sérénité et un calme réparateur.

15. Un(e) empathe ne va jamais juger qui que ce soit

Lorsque vous parlez avec un(e) empathe, ses yeux vont rester fixés sur vous ; il(elle) ne va pas être perturbé(e) par les passants ou les étrangers. Il(elle) va écouter chaque mot qui sort de votre bouche sans jamais porter un jugement ou penser : “mais pourquoi a-t-il fait ça ?”.

16. Un(e) empathe a un impact étrange sur tout ce qui est électronique

Pardon ? Et bien, oui ! Les empathes ont la capacité de créer des perturbations dans les courants électriques. Par exemple, il(elle) va voir un téléphone portable dont la batterie s’épuise rapidement ou recevoir du jus lorsqu’il(elle) touche la portière de la voiture.

17. Un(e) empathe pense que chaque chose a une connotation

Pour les empathes, les couleurs, les odeurs, les objets ou le splantes ont une signification particulière. Par exemple, le vert va les calmer alors que le rouge va les énerver.

18. Un(e) empathe déteste les films violents

Les empathes ne supportent pas la vue de contenus violents car ceux-ci laissent une marque indélébile dans leur mémoire. Ce genre d’images les perturbent et ils(elles) ont du mal à se débarrasser du sentiment gênant qu’elles causent chez eux(elles).

19. Un(e) empathe aime être seul(e)

À cause de l’impact émotionnel qu’ont les sentiments des autres sur eux(elles), les empathes aiment s’isoler de temps en temps. Ils(elles) s’éloignent du monde pour un certain temps afin de regrouper leurs forces et rétablir un équilibre émotionnel. Cette étape est très importante car se concentrer sur soi-même pendant un instant est essentiel : cela leur permet de mieux aider les autres.

20. Un(e) empathe peut se montrer très susceptible

Les empathes ont du mal à accepter les critiques et savent réagir de façon brusque lorsque quelqu’un les met en porte-à-faux. Ils(elles) peuvent très mal prendre le fait qu’un(e) ami(e) leur fasse une remarque ; même si, la plupart du temps, cela part d’une bonne intention.

Si vous connaissez un empathe, vous pouvez vous estimer heureux(se). De même, si quelqu’un vous dit que vous êtes trop sensible ou si la lumière joue lorsque vous entrez dans une pièce, vous pouvez être rassuré(e) : vous avez une compréhension profonde du coeur humain et de sa condition. N’oubliez pas : c’est un cadeau !

À lire aussi : Le côté sombre de l’empathie : 5 Manières d’après lesquelles les gens hypersensibles expérimentent le monde

Annabelle S.
Née et élevée à Gatineau, femme au foyer et heureuse maman de 2 enfants. Je suis une grande passionnée, en tout et par tout. Mais ma grande obsession, c’est l'écriture. J’ai toujours écrit, tenu des blogs, gribouillé des carnets par dizaines et récité des poèmes. Les lettres, la littérature c’est dans le cœur et on n’y peut rien.