Skip to Content

Le faux mythe des 5 Sens : nous en avons beaucoup plus !

Le faux mythe des 5 Sens : nous en avons beaucoup plus !

Si je vous dis “Sens”, à quoi pensez-vous ? Bien entendu, comme tout le monde, vous allez penser aux 5 sens de l’être humain que sont la vue, l’ouïe, le goût, le toucher et l’odorat.

Ne vous inquiétez pas ! Vous êtes loin, mais alors très loin, d’être la seule personne à faire cette erreur. D’ailleurs, on peut remercier ce bon vieux Aristote pour ça.

En effet, quand le philosophe Aristote a décrété que l’être humain n’avait que cinq sens externes, c’est devenu une vérité générale incontestée.

Encore aujourd’hui, nous parlons des “5 sens” alors que nous sommes capables d’en ressentir beaucoup plus que cela. Ce qui, cependant, fait encore l’objet de recherches scientifiques en cours.

Mais les neuroscientifiques (qui sont loin d’être des idiots) sont bien conscients que nous sommes un faisceau de sens. D’ailleurs, nous posséderions entre 22 et 33 sens différents !!!!

Eh bien, nous sommes bien loin des fameux cinq sens de ce bon vieux philosophe ! Vous voulez savoir quelle est vraiment l’ampleur de vos capacités humaines.

La puissance des sens de l’être humain

Je pense honnêtement qu’on ne se rend pas compte de la puissance de nos sens. Comme beaucoup de choses dans notre vie, on comprend leur importance seulement quand on en est dépourvu.

Mais imaginez la puissance de la vue par exemple. Cela vous permet de vous orienter, de reconnaître les lieux et les personnes et surtout de voir la beauté du monde.

Quand vous perdez ce sens ou lorsque vous naissez sans la capacité de voir, vous développez d’autres façons de voir le monde. Et ces nouvelles techniques se reposent entièrement sur vos autres sens.

Ainsi, les personnes qui ne voient pas, s’orientent grâce aux sons, aux voix qu’elles entendent. Ensuite, tout devient une question d’habitude.

Quand on est privé d’un sens, les autres deviennent beaucoup plus aiguisés. Et on les utilise davantage. Voilà pourquoi il est important de connaître toutes les capacités de notre corps humain afin de les utiliser au mieux.

Voici donc les sens moins connus mais tout aussi importants. En effet, vous les utilisez au quotidien sans même vous en rendre compte.

L’équilibrioception – le sens de l’équilibre.

C’est ce qui nous maintient en position verticale et nous aide à nous déplacer sans nous blesser. En effet, ce sens physiologique est ce qui nous permet d’éviter les chutes.

La proprioception, les yeux et les oreilles travaillent ensemble afin de créer un système visuel qui vous permet de garder l’équilibre et donc de ne pas tomber à chaque pas ou changement de direction.

La proprioception – savoir où se trouvent les parties de votre corps, sans regarder.

Ce récepteur sensoriel utilise les muscles, les ligaments et les nerfs pour vous aider à comprendre où se trouve chaque partie de votre corps à un moment donné. Par exemple, l’expérience de proprioception la plus connue est lorsque vous mettez votre doigt sur le bout de votre nez.

Il s’agit aussi de savoir comment nous pouvons taper sans regarder le clavier ou marcher sans avoir à regarder nos pieds. En fait, c’est une partie de la kinesthésie, le sens du mouvement.

La thermoception – le sens qui vous permet de ressentir les températures.

Est-ce qu’il fait trop chaud ou trop froid ? Les récepteurs cutanés vous permettent de savoir, sans ressentir aucune douleur, quelle est la température extérieure.

Pouvoir sentir la température qui nous entoure nous aide à rester en vie et à nous sentir bien.

La nociception – la capacité à ressentir la douleur.

C’est une réponse défensive à une attaque extérieure qui déclenche le stimulus du système nerveux chez l’Homme. Bref, c’est comme un signal d’alarme qui crie “Aïe, ça fait mal,”.

Les informations sont retransmises jusqu’à l’encéphale et une réaction électrique, dictée par le cerveau, se fait ressentir. 

La chronoception – comment nous sentons le passage du temps.

Voilà un sens qui a fait l’objet de nombreux débats et d’encore plus nombreuses études. En effet, comme elle se rapporte à des sujets philosophiques et psychologiques, la chronoception suscite l’intérêt de beaucoup de gens.

Ce qui est important à savoir c’est que ce sens nous permet de déterminer les durées, les rythmes et l’ordre temporel, de manière générale.

Nos sens travaillent ensemble et ce qu’un sens perçoit peut manipuler ce qu’un autre perçoit. Par exemple, vous regardez votre partenaire alors que l’avion dans lequel vous vous trouvez est sur le point de décoller.

Sans le/la quitter des yeux, vous savez que l’avion est déjà en vol. Comment ? Parce que vous avez entendu les moteurs tourner. Et vous avez utilisé vos autres sens pour conclure que votre corps était en mouvement.

D’ailleurs, les animaux ont des récepteurs beaucoup plus délicats et ont donc des sens qui ne sont pas notables chez l’être humain.

Par exemple, les chauves-souris utilisent l’écholocalisation pour voler de manière efficace. En effet, même si elles sont loin d’être aveugles, leur vue de leur suffit pas pour voler dans la nuit.

Et les chiens sont très sensibles aux champs magnétiques donc ils les utilisent pour se déplacer plus facilement et plus agilement.

À lire aussi : Comment les 5 Sens influencent vos émotions

Infidélité : meilleur moyen de sauver votre couple au bord de la crise ?
← Previous
Se venger de son ex en 8 Coups qui font super mal
Next →
Comments are closed.