Skip to Content

Enfant, avez-vous reçu assez d’amour ? 10 Comportements qui prouvent que non !

Enfant, avez-vous reçu assez d’amour ? 10 Comportements qui prouvent que non !

L’enfant apprend ce qu’il ressent à travers son interaction avec ses parents, à travers leurs gestes, leurs paroles… Il apprend à se calmer lorsqu’il est stressé ou lorsqu’il est mal à l’aise, comment gérer ses sentiments, comment les définir…

Lorsque les besoins affectifs d’un enfant ne sont pas satisfaits correctement, il développe alors sa personnalité d’une manière spécifique. Cette carence accompagne en effet l’enfant tout au long de sa vie et façonne sa vie.

La façon dont il se connecte avec les gens, comment il se vit…

Si vous avez manqué de l’amour parental durant votre enfance, vous avez développé les dix traits de personnalité suivants :

1. Insécurité dans le lien avec les autres

Des parents stables et aimants élèvent l’enfant dans un sens de compréhension et de soutien. Ils enseignent à l’enfant que les relations sont stables et bienveillantes. Que le monde est un lieu d’opportunités à explorer, que les gens prennent soin les uns des autres.

Les parents émotionnellement peu fiables envoient l’image que les relations sont précaires et que rien dans la vie n’est garanti. Les enfants avec de tels parents deviennent des personnes anxieuses avides d’amour et de connexion.

Les enfants de parents retenus ou belliqueux se construisent une sorte d’armure autour d’eux et deviennent des personnes qui essaient d’être aussi indépendantes que possible. Des gens qui font tout pour éviter l’attachement.

D’un côté, ils veulent de l’intimité et de l’autre, ils en sont effrayés – parce qu’ils ont peur d’être rejetés et blessés. Cela affecte négativement toutes les formes de relations tout au long de la vie, de l’amour à l’amitié.

2. Intelligence émotionnelle sous-développée

L’enfant apprend ce qu’il ressent par l’interaction avec les parents, par leurs gestes, leurs paroles… Il apprend à se calmer lorsqu’il est stressé ou lorsqu’il est mal à l’aise. Les parents enseignent à un enfant comment exprimer ses sentiments, comment les nommer, comment les gérer, comment gérer les peurs et les émotions négatives.

Grandir dans un environnement malsain et précaire a pour résultat que l’enfant n’est pas capable de réguler correctement ses émotions. Soit il en est submergé, soit il a construit un mur autour de lui.

Les deux styles sont le reflet de l’insécurité et font obstacle à la définition des sentiments et à la formation de l’intelligence émotionnelle.

De nombreux experts pensent que l’intelligence émotionnelle est beaucoup plus importante que le QI ou l’expertise dans un domaine. Ceux qui ont ce don sont capables de gérer leur vie de manière intelligente.

Par exemple, selon les réactions mesquines des autres, ils peuvent prédire ce qui va se passer ou agir très subtilement sur quelqu’un pour le guider comme il veut que toute l’histoire se déroule.

3. Sentiment de soi perturbé

Dès la naissance, lorsqu’un enfant commence à reconnaître les formes qui l’entourent, il reconnaît les visages de ses parents. Plus précisément, les expressions de leurs visages. Une expression douce dit à l’enfant qu’il est accepté.

Comme pour lui dire : « tu es toi et je t’aime tel que tu es ».

Des visages des parents qui montrent un manque d’amour et d’attention disent en fait à l’enfant qu’il a des lacunes. Éviter, ignorer et négliger un enfant a pour résultat que l’enfant se sent moins précieux.

Les parents qui critiquent constamment un enfant, lui créent le sentiment qu’il ne sera jamais assez bon. Tout cela se reflète plus tard dans la vie adulte et l’émergence d’une image déformée de soi, de ses valeurs et de ses capacités.

4. Manque de confiance

Pour pouvoir faire confiance aux autres, vous devez croire que le monde est fondamentalement un endroit sûr. Et que les gens qui y vivent sont pour la plupart bien intentionnés, bien qu’imparfaits.

Avec des parents émotionnellement peu fiables, ou ceux qui critiquent trop, sont trop belliqueux, les enfants voient les relations interpersonnelles comme quelque chose d’instable et de dangereux.

Les personnes qui les entourent sont de plus en plus peu fiables. Ainsi, ils sont incapables de leur faire confiance, en particulier lors de contacts étroits tels qu’une relation amoureuse ou une amitié.

5. Problèmes de contraintes

Les parents qui ont une relation saine pleine de compréhension et d’amour pour leur enfant lui enseignent par leur exemple qu’il est normal d’avoir un espace personnel dans les relations intimes. Par exemple, ils n’entrent pas dans l’espace de l’enfant sans respect, ni, disons, ne le forcent à interagir lorsqu’il n’est pas d’humeur à le faire.

Les enfants de parents intrusifs ou peu fiables commencent à se comporter de manière superficielle afin que leur indépendance ne soit jamais compromise. Ils ne comprennent pas l’importance de l’espace personnel et à quel point il est sain et nécessaire pour chaque personne.

Et cela, plus tard dans la vie, conduit à des problèmes dans les relations avec les autres.

Ainsi, cet enfant ne peut pas comprendre que l’espace personnel est quelque chose dont tout le monde a parfois besoin. En effet, il le perçoit comme un rejet. Il pense que l’interaction montre de l’amour.

Et quand il n’y a pas d’interaction, cela signifie qu’il n’y a pas d’amour non plus, ce qui n’est bien sûr pas vrai.

6. Choisir des partenaires et amis toxiques

Tous les gens recherchent inconsciemment ce qu’ils connaissent. Par exemple, si quelqu’un avait des parents attentionnés, il/elle cherche de tels partenaires ou amis – et vice versa. Les personnes qui ont grandi dans un environnement malsain choisiront inconsciemment des partenaires et des amis qui créent une telle atmosphère.

Alors qu’elles devraient éviter ce genre de personnes, elles s’entourent de toxicité. 

Quand un homme/une femme se rend compte de quelles manières il/elle a été blessé(e) dans son enfance, il/elle ne sortira pas du modèle d’attachement aux mauvaises personnes. Mais une fois qu’il/elle en prend conscience, la voie vers des relations saines est en vue.

7. La peur de l’échec est dominante

Les personnes qui ont grandi avec des parents ayant des relations malsaines peuvent plus tard connaître le succès ou l’échec comme définition de leur valeur. Cela peut avoir un effet important sur leur estime de soi. Il y a donc une forte peur de l’échec ou du rejet.

Elles savent être très motivées pour éviter l’échec à tout prix, souvent à leur propre détriment.

8. Sentiment d’isolement

Un enfant entouré de parents qui ne lui accordent pas suffisamment d’amour et d’attention peut penser que cela n’arrive qu’à lui alors que dans d’autres familles tout est parfait – les parents sont attentionnés et pleins d’amour.

Grandir dans une telle atmosphère forme une personne qui, plus tard dans la vie, se sent isolée et effrayée. Les enfants issus de familles dont les relations sont perturbées sont plus susceptibles de s’isoler des autres en raison d’un profond sentiment de honte.

Il est possible qu’ils se taisent et gardent tout ce qui les dérange pour eux-mêmes. D’un autre côté, ils voudront plus que tout appartenir à un groupe, se sentir connectés à quelqu’un.

9. Extrême sensibilité

La peur du rejet domine souvent le monde intérieur des enfants qui n’ont pas ressenti l’amour et l’attention de leurs parents. Elle se cultive en elle-même pour leur imposer un sentiment d’inutilité : ils ne méritent pas d’être aimés.

Les mauvais parents savent comment dire aux enfants qu’ils sont trop sensibles lorsqu’ils réagissent violemment à leur violence verbale.

10. Conflit

Le besoin constant d’amour et de soutien et l’incapacité de l’atteindre, provoquent une sorte de colère chez l’enfant, ce qui peut conduire à un comportement problématique. Les relations malsaines avec les parents chez les enfants, et plus tard chez les adultes, entraînent confusion, insécurité et de nombreux troubles internes.

À lire aussi : Voici comment reconnaître un parent toxique et se reconstruire après ses abus