Skip to Content

Bébé ne veut pas dormir : 12 Astuces qui vont faciliter ses nuits

Bébé ne veut pas dormir : 12 Astuces qui vont faciliter ses nuits

Que se passe-t-il quand votre bébé ne veut pas dormir ?

Votre bébé pleure avant de dormir, refusant de se coucher.

Votre bébé pleure de fatigue, mais ne veut pas dormir.

Ou bien, vous le couchez, il s’endort, mais se réveille rapidement, comme s’il avait peur ou mal quelque part.

Bref, tout d’un coup, votre enfant semble capricieux.

Votre routine du soir est un moment de panique et d’anxiété qui empire chaque jour.

Pourquoi votre bébé se comporte-t-il comme ça ?

Quelles sont les causes de ses problèmes de sommeil ?

Même si cette situation vous inquiète et vous épuise, sachez que cela n’a rien d’anormal.

En effet, de nombreux bébés traversent cette phase dans leur développement.

Du jour au lendemain, mon bébé ne veut plus dormir.

Avant, il faisait ses nuits, maintenant, il se réveille toutes les heures.

Et le matin, il est grincheux.

Gabrielle, 36 ans

La plupart des parents ont ces problèmes au début.

Même si tout le monde ne l’admet pas.

Beaucoup de bébés dorment mieux avec le temps.

Ils développent un rythme de sommeil.

Mais pas tous.

Cela aussi est normal.

Un enfant qui reste au lit pendant dix heures sans se réveiller ni boire et dort toute la nuit est l’exception absolue et son comportement est plutôt inhabituel d’un point de vue évolutif.

Bébé ne veut pas dormir : pourquoi ?

Le fait est que la plupart des parents ressemblent davantage à des zombies avec des cernes épais sous les yeux au cours des premiers mois et souffrent d’un manque de sommeil.

Même plus tard, la privation permanente de sommeil est généralement toujours un problème.

Parce qu’il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les bébés ne dorment pas bien.

Vous vous obstinez à coucher votre enfant, mais bébé ne veut pas dormir.

Vous essayez de le chouchouter, mais bébé pleure avant de dormir quoi que vous fassiez.

C’est la crise de nerfs assurée.

Mais quelles sont les causes de ce comportement ?

Pourquoi tout d’un coup, votre bébé ne veut pas dormir ?

1. Bébé ne veut pas dormir ou vos attentes sont-elles irréalistes ?

Le comportement de sommeil d’un nourrisson est fondamentalement différent de celui d’un adulte.

En ce qui concerne le sommeil de bébé, les parents ont souvent de mauvaises attentes.

Un bébé ne se contente pas de s’endormir et de rester endormi tout seul pendant les premiers mois.

Il est important de garder à l’esprit les points suivants :

  • les cycles de sommeil des bébés sont plus courts

Les adultes se débrouillent avec sept à neuf heures de sommeil par jour, ou mieux encore, la nuit.

Les nouveau-nés ont besoin en moyenne de 14,5 heures réparties sur 24 heures.

Cependant, il s’agit d’une moyenne.

Chaque enfant est différent et a un besoin individuel de sommeil.

Mais les 14,5 heures sont réparties sur plusieurs cycles de sommeil.

Un cycle ne dure que vingt à trente minutes au début.

Les bébés peuvent passer par plusieurs de ces cycles de sommeil pendant une sieste.

Cependant, de nombreux nourrissons se réveillent après un seul cycle de sommeil, c’est-à-dire après environ une demi-heure.

La durée des cycles augmente au fil des mois et des années de la vie.

Le cycle de sommeil d’un adulte dure alors environ une heure et demie à deux heures.

  • la proportion de sommeil léger est plus élevée chez les bébés

Il existe deux autres différences fondamentales avec les adultes : le montant et le moment du sommeil paradoxal (mouvement rapide des yeux, également appelé sommeil de rêve).

Pendant le sommeil paradoxal, le cerveau est encore éveillé et traite ce qui a été vécu.

Un adulte passe beaucoup moins de temps en sommeil paradoxal pendant son sommeil qu’un nourrisson.

  • le cycle de sommeil d’un bébé est différent
    • phase REM active relativement longue d’environ 20 minutes
    • sommeil de transition
    • sommeil profond et calme

Ceci est suivi d’une autre courte phase de sommeil transitionnel léger, qui initie la prochaine phase de sommeil ou d’éveil.

Le cerveau ne se développe que pendant le sommeil paradoxal.

Il est donc tout à fait logique que les enfants en aient plus besoin que nous.

Conseil

Si bébé ne veut pas dormir, vous devez vous demander s’il a vraiment besoin d’autant de sommeil et si vos attentes sont réelles ?

2. Votre bébé ne veut pas dormir, car il cherche plus d’attention

Certains bébés ne dorment pas toute la nuit parce qu’ils ont besoin d’être câlinés.

D’un point de vue évolutif, c’est tout à fait normal.

C’est pourquoi, aujourd’hui encore, ils cherchent instinctivement à être proches de quelqu’un qui les protégera, les sécurisera et veillera à leur bien-être.

Ne vous laissez pas déstabiliser et ne remettez pas en question des conseils qui contredisent exactement vos propres sentiments.

Ainsi, si votre bébé ne veut pas dormir, cela signifie sûrement qu’il veut ressentir votre présence.

Conseil

Répondez au besoin de proximité de votre bébé !

Vous n’avez pas besoin de le laisser crier pour l’endurcir.

En fait, vous ne devriez pas le faire si vous ne voulez pas risquer de futurs problèmes de rétention.

Si vous répondez dès le départ aux besoins de votre bébé, vous apprendrez rapidement à en discerner les subtilités.

3. Votre bébé ne veut pas dormir, car il est stressé

Oui, même les bébés peuvent ressentir le stress !

Si votre bébé ne se calme pas, c’est peut-être parce que la vie quotidienne est trop stressante pour lui.

Cela est particulièrement vrai si votre bébé pleure de fatigue, mais ne veut pas dormir.

Les bébés sont rapidement submergés par trop d’impressions.

C’est bien quand un bébé est capable de fermer les yeux et de s’endormir.

Reconnaître la fatigue n’est pas si facile, car les signes de fatigue sont parfois trompeurs.

Du jour au lendemain, mon bébé ne veut plus dormir.

C’est comme s’il était anxieux.

Je ne sais pas d’où cela vient !

Fanny, 31 ans

Conseil

Si vous avez l’impression que votre bébé a besoin de plus de repos qu’il n’en a, réduisez les choses au minimum.

Un peu d’ordre apporte la paix au quotidien et le temps des visites peut aussi être limité.

Au fil du temps, votre bébé deviendra meilleur pour traiter les impressions, mais certains enfants prennent plus de temps que d’autres.

À lire aussi : Guide du sommeil pour les bébés de 0 à 12 Mois

4. Votre bébé pleure de fatigue, mais ne veut pas dormir, car le rythme imposé ne lui convient pas

Votre bébé ne dort pas comme vous l’imaginez ?

Alors, peut-être qu’un rythme différent est nécessaire.

Alors que certains bébés dorment en fait de 17 à 20 heures par jour, d’autres peuvent avoir besoin de beaucoup moins.

Cela peut être juste une phase, par exemple lors d’un saut de développement, ou votre bébé a généralement besoin de moins de sommeil que les autres.

Conseil

Notez les heures exactes de sommeil pendant la journée et la nuit pendant environ deux semaines, y compris le temps qu’il a fallu à l’enfant pour s’endormir et quand il est resté éveillé dans son lit.

C’est ainsi que vous déterminez le besoin exact en sommeil et que vous pouvez ajuster le rythme en conséquence.

Parfois, il est utile de mettre votre bébé au lit plus tard dans la soirée ou de raccourcir la sieste de la journée.

5. Bébé pleure avant de dormir, car il a besoin d’un environnement plus adapté

Si votre enfant fait partie des dormeurs agités et ne dort tout simplement pas, il vaut vraiment la peine d’examiner de près l’environnement de sommeil.

Du jour au lendemain, mon bébé ne veut plus dormir.

Puis, j’ai découvert que nos nouveaux voisins ont installé leur console de jeu sur le mur qui les sépare de la chambre de mon enfant.

Lucie, 29 ans

Conseil

Vérifiez le lit bébé, la température de sommeil !

Peut-être que le lit est inconfortable ou mal placé ?

La température de sommeil perçue comme agréable joue également un rôle important.

La nuit, la température corporelle baisse légèrement.

Si la pièce est trop chaude, cela empêche de s’endormir et de dormir toute la nuit.

Vous devez trouver ce qui convient le mieux à votre bébé.

6. Votre bébé ne veut pas dormir, car il essaie de vous dire quelque chose

Certains enfants réagissent très fortement aux changements dans les premières années de la vie.

Ils sont agités, ont besoin de beaucoup de proximité et dorment mal.

Les situations exceptionnelles suivantes peuvent être à l’origine de cela :

  • poussée de dents
  • maladie
  • croissance rapide
  • faim
  • soif
  • allergie
  • diarrhée
  • douleur aux muscles

Conseil

Le fait est que la plupart des problèmes sont aggravés en position couchée, car l’apport sanguin à la tête est alors particulièrement bon.

Vous devriez discuter avec votre pédiatre si vous pouvez utiliser des analgésiques ou des anesthésiques locaux.

Bien sûr, vérifiez la couche aussi !

Quand votre bébé ne veut pas dormir, que pouvez-vous faire ?

Quand votre enfant a moins de douze mois, votre bébé et vous posez les bases des habitudes de sommeil futures.

Par conséquent, vous devez avoir beaucoup de patience et avoir confiance que cela portera ses fruits dans quelques années.

Parce que plus un bébé s’endort en sécurité et protégé, plus il peut développer rapidement ses propres stratégies d’endormissement.

Ainsi, si votre bébé ne veut pas dormir, cela veut dire que vous devez changer certaines habitudes.

En fonction de l’âge de votre bébé, vous pouvez essayer les astuces suivantes quand votre bébé pleure avant de dormir.

1. Si votre bébé ne veut pas dormir, offrez-lui plus de sécurité

Un bébé ne doit jamais s’endormir seul.

Parce que la vérité est la suivante : si vous laissez votre bébé seul dans une pièce sombre, il va avoir peur.

Des hormones de stress sont libérées, ce qui a un effet négatif sur le développement physique et modifie la structure du cerveau à long terme.

Au lieu de cela, assurez-vous que votre bébé se sent aussi en sécurité que possible lorsqu’il s’endort.

2. Quand bébé pleure de fatigue, mais ne veut pas dormir, l’allaitement est votre allié

Contrairement à de nombreuses affirmations, il n’y a rien de mal à allaiter votre bébé pour qu’il dorme le soir.

Cependant, vous devriez reconsidérer ce rituel lorsque votre bébé aura ses premières dents.

Lors de l’allaitement en position allongée, votre bébé peut simplement continuer à dormir dans le lit des parents sans que vous ayez à le poser avec précaution.

3. Garder votre enfant en mouvement si votre bébé ne veut pas dormir

Se balancer dans la poussette aide les bébés.

Avant de retirer votre bébé de l’écharpe ou du porte-bébé et de le mettre dans son berceau, attendez qu’il dorme calmement !

4. Les heures de coucher doivent être régulières

La plupart des bébés et des tout-petits dorment mieux lorsqu’ils sont couchés à peu près à la même heure chaque jour.

De plus, beaucoup de bébés s’endorment mieux en début de soirée, beaucoup juste après leur dernier repas.

Le moment exact dépend bien sûr aussi de l’heure à laquelle il se lève et de l’heure à laquelle il fait une sieste l’après-midi.

Les enfants adorent les rituels et la répétition.

Un rituel du coucher leur donne le sentiment de savoir ce qui va se passer ensuite et d’avoir une certaine orientation dans ce qui est encore un monde très déroutant pour eux.

5. Lorsque votre bébé ne veut pas dormir, la température de la chambre doit être changée

Du jour au lendemain, mon bébé ne veut plus dormir.

Un soir, j’ai décidé de me coucher avec lui (dans sa chambre).

J’étais en sueur !

Il faisait extrêmement chaud.

Charlotte, 32 ans

Beaucoup de mamans ne jurent que par une bonne aération de la chambre pour que leurs enfants s’endorment plus vite.

6. Donnez un bain chaud à un bébé qui ne veut pas s’endormir

Un bain chaud détend les muscles !

Après cela, de nombreux bébés veulent juste être allaités et s’endormir paisiblement.

7. L’air frais aide un bébé à s’endormir

Si votre enfant ne veut pas s’endormir la nuit, c’est peut-être qu’il n’est pas assez « épuisé ».

Pendant quelques jours, essayez de faire le plus d’exercice possible à l’air frais l’après-midi.

8. Reportez la sieste de l’après-midi

Peut-être que votre enfant n’est pas assez fatigué, car la sieste n’a pas duré assez longtemps ou a été très longue ?

Ainsi, vous devez coucher votre enfant le plus tôt possible dans l’après-midi.

Alors, d’une part, il dort moins longtemps et, d’autre part, la période de temps avant de dormir la nuit est plus longue.

Certaines mères réveillent leurs enfants après environ une heure, ils ont donc besoin de plus de sommeil la nuit et s’endorment plus rapidement le soir.

L’abandon total de la sieste peut également aider les tout-petits plus âgés (surtout lorsqu’ils approchent de l’âge de la maternelle).

9. Créer l’ennui aide quand votre bébé ne veut pas dormir

Quand il se passe quelque chose autour de moi, je n’ai pas envie de dormir, bien sûr.

Tant que votre enfant aura des options plus excitantes que dormir, il ne se reposera pas.

Par conséquent, concevez l’environnement de sommeil avec le moins d’irritation et de lumière possible.

Mon mari, par exemple, dit toujours quand nous le mettons au lit qu’il est lui-même très fatigué et arrête simplement de parler à notre fils.

Dans un environnement ennuyeux et pourtant sûr, il s’endort alors blotti contre son père.

10. Quand bébé ne veut pas dormir, laissez papa faire

Et cela nous amène à mon astuce secrète, avec laquelle mon enfant s’endort beaucoup plus vite : il se couche avec papa.

Parce qu’il aime trop me faire des câlins et qu’il profite du temps de maman au lieu de s’endormir.

Avec papa, il s’endort en 15-20 minutes.

Cela me prenait parfois 40 à 90 minutes et me rendait vraiment dingue.

11. Si bébé ne veut pas dormir, laissez-le vous dire quand il veut se coucher

De plus en plus de parents de tout-petits ne jurent que par l’endormissement autodéterminé.

Cela signifie que l’enfant n’est accompagné au lit que lorsqu’il est prêt à le faire.

En fait, je me souviens encore que notre enfant a pu exprimer très tôt, alors qu’il était encore bébé, par des gestes et des sons qu’il voulait aller dans la chambre ou se coucher.

La condition préalable la plus importante pour s’endormir de manière autonome est que vous observiez très bien votre enfant et que vous réagissiez à ses signaux.

Ce concept n’a pas fonctionné pour nous à long terme, mais peut-être que cela fonctionnera pour vous ?

12. Si votre bébé ne veut pas dormir, changez son lieu d’endormissement

Tous les enfants ne s’endorment pas aussi bien partout.

Certains enfants ont encore besoin de la proximité et de la sécurité du lit familial dès leur plus jeune âge.

D’autres s’endorment mieux dans leur propre lit ou même dans leur propre chambre.

Expérimentez avec ce qui fonctionne le mieux pour votre enfant.

Surtout si s’endormir le soir est associé à beaucoup de stress et de disputes, un changement de lieu peut aider toutes les personnes concernées.

Si bébé pleure de fatigue, mais ne veut pas dormir, faut-il s’inquiéter ?

Le manque de sommeil ou son insuffisance amène irrémédiablement à la fatigue.

Le corps de votre bébé ne peut plus supporter cela, mais votre enfant ne dort pas.

Cela crée du stress.

Les hormones du stress, le cortisol et l’adrénaline, se font alors ressentir.

Ils permettent au bébé de rester éveillé même lorsqu’il est en réalité très fatigué.

Extérieurement, voici à quoi cela ressemble : le bébé est initialement fatigué et agité, mais après un certain point, il semble soudainement à nouveau bien éveillé.

Une fois que votre bébé est trop fatigué, il devient encore plus difficile pour lui de s’endormir.

Le bébé ne s’endort pas malgré sa fatigue.

Il est d’autant plus important de reconnaître les signes de fatigue.

  • Bâiller et se frotter les yeux

Les signes classiques de fatigue, qui ne sont pas très différents de ceux des adultes, sont le bâillement et le frottement des yeux.

  • Besoin de câlins

Beaucoup de bébés fatigués veulent être câlinés, portés dans les bras de maman ou de papa et portés tout le temps.

  • Expressions faciales de bébé

Les expressions faciales de votre enfant en disent long sur sa fatigue ou non.

Par exemple, écarquiller les yeux, froncer les sourcils ou faire des grimaces est un signe certain de fatigue.

  • Humeur

L’humeur de votre bébé est un autre indicateur de fatigue.

Par exemple, certains bébés sont soudainement surpris par des bruits forts lorsqu’ils sont fatigués.

D’autres enfants deviennent grincheux, un signe très certain de fatigue.

  • Besoin accru de téter

De nombreux bébés se calment en tétant.

Ainsi, une tétine peut aider à téter les enfants lorsqu’ils sont fatigués, tandis que les suceurs de pouce mettent leur pouce dans leur bouche.

Mais attention, un besoin accru de téter peut bien sûr aussi être un signe de faim.

Du jour au lendemain, mon bébé ne veut plus dormir.

J’ai tout essayé pour le calmer.

Et je m’inquiète…

Laure, 34 ans

Vous n’avez aucune raison de vous inquiéter !

Couchez votre bébé dès que vous repérez les premiers signes de fatigue.

Le petit ne se calme toujours pas tout de suite, suivez donc les conseils ci-dessus !

À lire aussi : Alerte : bébé dort beaucoup subitement, que se passe-t-il ?