Skip to Content

Restez célibataire jusqu’à rencontrer quelqu’un qui ne vous pousse pas à tout sur-analyser

Restez célibataire jusqu’à rencontrer quelqu’un qui ne vous pousse pas à tout sur-analyser

Beaucoup d’entre vous seront sûrement d’accord : sortir avec quelqu’un peut aboutir à de violents maux de tête. Ceux-là ont été forcés de regarder le monde des rencontres comme un jeu. L’objectif étant d’avoir toujours le contrôle sur ses relations et de ne jamais témoigner trop d’intérêt au départ, sous peine de perdre l’avantage.

Lorsqu’un intérêt mutuel est établi, on tente généralement de tout faire pour dissimuler les cadavres qui se trouvent dans notre placard. Nous voulons paraître aussi parfaits que possible. Que Dieu nous pardonne si quelqu’un remarque nos imperfections. Enfin, nous passons à l’étape que je préfère : l’analyse de toutes choses.

Peut-être ne vous a-t-il pas écrit pour vous souhaiter bonne nuit à la suite d’un rendez-vous. Peut-être commencez-vous à vous demander si vous ne lui avez pas donné une autre impression que celle souhaitée. Et qu’en est-il de ce truc dont vous avez parlé au dîner ?

Peut-être n’avez-vous pas assez ri ou pire, peut-être l’avez-vous offensé avec l’une de vos blagues. Les possibilités sont sans fin et vous commencez à tomber dans le piège de l’analyse. Il mentionne une chose par rapport à sa relation précédente et vous pensez automatiquement qu’il n’a pas oublié son ex ou mieux encore, vous vous demandez s’il est vraiment célibataire. Le plus frustrant, c’est que n’importe quelle personne extérieure à la situation se rend compte que vous sur-analysez, mais lorsque l’on est impliqué, ce n’est pas aussi facile.

Parlons franchement. Si nous sommes honnêtes, ces jeux dans lesquels nous nous lançons ne commencent que si nous les y autorisons. Si vous n’êtes pas sûre de savoir où vous en êtes avec quelqu’un, posez-lui simplement la question. Si la réponse n’est pas celle que vous désirez ou ne vous convainc pas, partez.

C’est vous qui contrôlez les choses. Exigez des réponses et offrez-en en retour. Lorsque l’on est plus assuré, on attire des gens plus assurés aussi.

Restez célibataire jusqu’à rencontrer quelqu’un qui ne vous pousse pas à tout analyser. Attendez la personne qui vous appellera, simplement pour vous dire que vous lui manquez. Soyez avec quelqu’un qui vous dit clairement où vous en êtes et qui n’a pas peur de vous dire ce que vous représentez à ses yeux. Trouvez celui qui vous verra telle que vous êtes, vos défauts y compris et vous aimera malgré tout. Cherchez un partenaire qui communique avec vous.

S’il est en colère, il doit vous le dire. S’il a besoin que vous fassiez quelque chose, il vous le dira également. Sans que vous ayez à analyser tout ce qu’il dit et fait. Il y a tellement d’incertitudes dans le monde ; vous ne méritez pas d’être avec quelqu’un, tout en espérant qu’il soit quelqu’un d’autre.

Lorsque vous rencontrerez le « bon », vous le saurez
← Previous
Je ne suis pas folle - tu es juste un raté
Next →
Comments are closed.