Quand la vie se complique, je suis celle dont tu te souviens

Je suis celle dont tu te souviens quand les choses ne se déroulent pas comme tu le veux parce que tu sais que je serais là pour t’aider tout surmonter. Tu sais que j’ai été là et que je comprends cette espèce de confusion et de douleur. Je suis celle dont tu te souviens quand tu n’as personne d’autre sur qui compter parce que tu sais que tu pourras toujours compter sur moi. Tu sais que je serai là quand les autres seront fatigués d’être tes amis.

Je suis celle dont tu te souviens quand tu te sens incompris parce que tu sais que je te comprendrai. Tu sais que j’entendrai ton silence et sentirai le poids sur ton cœur à chacun de tes soupirs. Je comprendrai le chagrin dans tes yeux et te réconforterai parce que tout ça, je l’ai déjà ressenti moi-même. Je sais à quel point ça fait mal. Je sais ce que tu as en tête, je sais ce que tu as sur le cœur.

Je suis celle dont tu te souviens quand tu en as fini avec les comédies et les amours superficielles. Quand tu commences à chercher une âme plutôt qu’un corps. Quand tu commences à rêver de discussions jusque tard dans la nuit. Quand tu commences à chercher un meilleur ami. Quand tu as envie d’être avec quelqu’un à qui tu puisses faire confiance. Quand tu désires de la loyauté plutôt que des contradictions. Quand tu désires être sûr des sentiments de quelqu’un et construire quelque chose de réel.

Je suis celle dont tu te souviens quand tu en as marre des mensonges, des filles qui ne t’émeuvent pas, des nuits qui toutes se ressemblent et de ce vide que tu n’arrives pas à combler. Je suis celle dont tu te souviens quand tu réalises que ce vide ne peut pas être comblé à l’aide de sentiments éphémères, d’histoires d’un jour ou d’histoires d’une nuit.

Tu ne te souviendras de moi que quand tu sera épuisé et que ton monde s’écroulera. Quand tu commenceras à penser à ce qui compte vraiment et à te demander de quel genre de personnes tu as besoin dans ta vie. Quand tu commenceras à mesurer ce que t’ont appris tes parents et les conseils de tes amis t’exhortant à t’accrocher aux filles comme moi. Quand tu commenceras à réaliser que tu le savais depuis le début mais que tu as préféré choisir un bonheur à court terme. Tu as choisi le plaisir de l’instant. Tu es tombé dans le piège tendu par ton égo.

Je suis celle dont tu te souviens quand il est trop tard. Après que je sois passée à autre chose. Après que j’ai décidé que mon cœur ne serait pas éternellement tien. Je suis celle dont tu te souviens quand tu réalises que je ne t’attendrai pas indéfiniment. Quand le fait que tu as pris chaque once de moi pour acquise te rattrape.

Je suis celle dont tu te souviens quand tu as l’impression que j’ai tout oublié de toi. Quand tu te souviens que je suis capable de te laisser t’en aller.

Je suis celle que tu aimerais récupérer quand moi je ne te veux plus. Quand tu m’écris et que je ne te réponds pas. Quand tu m’appelles et que je ne décroche pas. Quand tu me dis que je te manque et que moi, je ne ressens plus rien.