Il a cessé de faire d’elle une priorité dont elle a cessé d’essayer d’en être une.

Il dit qu’il tient à elle mais ses actes disent le contraire. Il a mis entre eux tellement de distance qu’il a créé une division au sein de leur relation. Peut-être ne s’en rendait-il pas compte au début ou peut-être n’avait-il tout simplement pas le temps de s’en occuper.

Quoi qu’il en soit, c’est arrivé et elle s’est sentie terriblement loin de lui.

Elle avait l’habitude de se tourner vers lui dès que quelque chose lui arrivait et soudainement, c’était fini. Il a été tellement pris dans sa propre vie qu’il a oublié qu’il était en train d’en construire une avec elle.

Il a cessé de lui demander avec sincérité comment s’était passée sa journée et donc, elle n’a plus eu envie de lui raconter. Mais sachez que quand elle répond « bien », c’est définitivement que non, ça ne s’est pas bien passé.

Il a commencé à se fermer et à s’éloigner. C’est là qu’elle a réalisé qu’il ne ferait que la repousser jusqu’à ce qu’elle aussi apprenne à faire la même chose.

Il a commencé à la traiter comme si elle n’était qu’une amie et donc, elle a commencé à se comporter en tant que telle.

Mais elle avait des tas d’amis et n’en voulait pas d’autres. Elle le voulait lui et que lui la désire comme avant.

À la minute où il a cessé de faire des efforts, elle a fait de même. Ce n’était pas son rôle que de supplier pour son l’attention ; son rôle c’était de l’aimer. Ce qu’elle fit, jusqu’à ce qu’elle ait l’impression qu’il ne l’aimait plus.

Elle ne voulait pas qu’il soit l’homme sur lequel elle puisse s’appuyer si lui ne s’appuyait plus sur elle. Elle ne voulait pas l’aimer s’il fallait qu’elle se batte pour son attention. Elle ne voulait pas le désirer en se sentant comme une roue de secours.

Elle aussi a commencé à se fermer tout en cherchant d’autres manières de se sentir aimée et désirée.

Elle lui a fait exactement ce que lui, lui avait fait et il ne l’a même pas remarqué.

Elle a commencé à l’appeler par son prénom et à remplacer les points de suspensions qui ponctuaient ses messages par des points. Des messages qui se faisaient de plus en plus rares.

Finalement, elle arrêta de lui en envoyer tout simplement.

Elle commença à moins l’appeler parce que de toutes façons, il ne répondait jamais.

Elle devint lunatique et provocatrice mais il n’avait pas le temps de s’en occuper. Il ne pouvait pas gérer une fille qui le rappelait à l’ordre quand il avait tort et il était trop fier pour se l’avouer.

Elle cessa de se sentir comme une priorité et donc elle arrêta d’essayer d’en être une.

Elle ne se sentait plus importante à ses yeux. Elle était toujours la dernière à savoir ce qui se passait dans sa vie et elle méritait bien plus que ça. Elle n’était plus sa copine, simplement une fille à qui il parlait quand son emploi du temps le lui permettait.

Donc, elle cessa d’être flexible. Elle n’avait plus envie de lui donner le monde sur un plateau d’argent parce qu’elle ne sentait plus la réciproque.

Il essaya de se battre à ses côtés mais elle n’avait plus envie de se battre. Elle en avait terminé.

Terminés les jeux de cartes, terminés les va-et-vient.

Elle s’éloigna et se ferma. Elle fit taire son cœur et avec lui tous les sentiments qu’elle ressentait pour son conjoint.

Elle redressa ses barricades et s’échappa avant qu’il ne la détruise plus qu’il ne l’avait déjà fait.

Il ne l’amenait plus à se sentir spéciale donc finalement, elle cessa de faire semblant qu’elle l’était.