Pour la fille qui a l’impression d’être le deuxième choix de tout le monde

Elle a l’impression d’être l’une des nombreuses options qui s’offrent aux gens, et pourtant elle reste là et attend qu’on la choisisse. Elle sait qu’elle vaut mieux que d’être le plan de secours des gens, et qu’elle ne mérite pas d’être le second choix.

Et pourtant, la voilà, ainsi traitée.

Elle tient tellement à tous ceux qui l’entourent qu’elle a du mal à leur dire qu’elle est blessée par leurs actions.

Honnêtement, elle préfère mettre ses propres sentiments de côté et être blessée plutôt que de blesser quelqu’un d’autre.

Mais ce qu’elle doit réaliser, c’est que les gens peuvent le voir. Elle vit sa vie sans s’accorder de mérite, sans se traiter comme une priorité absolue, comme personne d’autre ne le fait.

Une fois qu’elle commencera à se respecter elle-même, les autres la respecteront aussi.

Sauf qu’elle est tellement enfermée dans sa tête qu’elle tire des conclusions trop vite… et ce ne sont jamais des bonnes. Elle ne peut s’empêcher de trop penser à tout ce qui se passe dans sa journée, même si elle fait tout son possible pour ne pas le faire.

Elle aime de tout son cœur, mais son cœur est aussi très têtu. Elle ferait n’importe quoi pour ceux à qui elle tient et ne demande rien en retour.

C’est épuisant d’essayer d’être la meilleure personne pour tout le monde. Elle en subit les conséquences.

Ce dont elle a besoin, c’est de respirer profondément.

Peu importe ce qui l’a fait devenir comme ça, c’est pas grave. Une relation, ses parents, une amitié toxique, ça pourrait même être un mélange des trois.

Mais ce qu’elle doit se rappeler, c’est que dans toute forme de relation, les deux parties doivent être égales. Elle mérite d’être traitée avec l’importance qu’elle mérite parce qu’elle est importante.

Et elle est tellement plus merveilleuse qu’elle ne le pense.

Elle a une belle âme qui fait d’elle une personne inspirante et elle a besoin de se mettre en avant parfois.

Il y a une phrase simple du merveilleux Dr Suess qui dit quelque chose dans ce goût là…

“Ceux qui sont inquiets ne comptent pas, et ceux qui comptent ne sont pas inquiets.”

Voilà donc ce petit rappel quotidien que vous n’êtes pas une option, alors ne laissez pas les gens vous traiter comme telle.