En cette nouvelle année, je promets de te laisser partir

J’ai passé tellement de temps à regarder de vieilles photos, à relire de vieux textos, à rejouer dans mon esprit des conversations de l’époque où tu m’aimais. Je n’aurais jamais pensé que de si bons souvenirs qui me faisaient sourire seraient ceux-là mêmes qui m’ont laissée en larmes, serrant le vieux sweat-shirt que je ne t’ai pas rendu.

Je n’ai jamais pensé que la même personne que j’aimais de tout mon cœur, avec qui je voyais un avenir bien tracé, serait la même qui me briserait en mille morceaux et qui changerait tous mes plans.

J’ai rejoué notre séparation en essayant de comprendre où je m’étais trompée ou quand tout aurait pu changer. Mais je n’ai rien trouvé d’autre que cette fin qui m’a abasourdie.

J’ai réalisé que tu étais parti bien avant ce dernier adieu, mais que je ne l’avais pas vu.

Et pendant tout ce temps, j’ai essayé de m’en sortir. J’ai essayé d’aller bien.

Nous avons accepté de rester amis et de continuer à parler de temps en temps, mais tout le monde sait ce que cela signifie.

La politesse maladroite des réponses aux textos et les banalités échangées ne nous mènent nulle part. Liker les photos de l’autre et s’envoyer des photos, comme nous le faisions avant, sauf que tout est différent. Des conversations ivres, et si nous sommes à la même soirée un « rapprochement » qu’on regrette tous les deux, ça me fait juste du mal.

Tu m’as lâchée, mais je m’accrochais à toi comme à la vie. Je m’accrochais au jour où tu comprendrais peut-être que tu m’aimais à nouveau parce que le truc, c’est que je n’ai jamais arrêté.

Je ne peux pas être ton amie. Parce que ça fait mal de savoir où on était et qu’on ne pourra plus jamais y retourner

Je ne peux pas faire comme si on n’avait pas de passé, j’aimerais que ce soit le présent. J’ai besoin de me remettre de toi et je n’ai aucune idée de comment. Parce que comment regarder quelqu’un qu’on aime et abandonner un sentiment si fort ?

J’ai pensé que si j’essayais encore, tu t’en souviendrais. Je te manquerais peut-être aussi.

Je ne me suis toujours pas habituée à dormir seule. Je regarde toujours mon téléphone à la première heure demain matin en espérant peut-être recevoir un texto. Je ne me suis pas encore habituée à une vie sans toi, mais nous voilà, séparés et ça me tue.

Alors pour la nouvelle année, je dois te laisser partir. Et j’ai besoin de ne pas te manquer quand je le ferai.

Pour la nouvelle année, j’effacerai toutes les photos comme si tu n’existais pas dans mon monde, même si tu étais mon monde.

Pour la nouvelle année, je jetterai tout ce qui était à toi.

Pour la nouvelle année, je ne t’appellerai pas.

Pour la nouvelle année, je ne répondrai pas, même si ça me tue. La vérité, c’est que je ne peux pas dire bonjour et gérer un autre au revoir.

Pour cette nouvelle année, j’arrêterai de te suivre et je t’enlèverai de mes amis même si je pleure en le faisant.

Pour la nouvelle année, si je te vois en soirée, je ferai semblant de ne pas te connaître. La vérité, c’est que je ne veux pas te connaître si ça veut dire qu’on n’est pas ensemble.

Pour la nouvelle année, je ne t’aimerai plus.

Parce que cette nouvelle année, je guérirai et j’aimerai à nouveau.

Et quand je le ferai, je te promets que pour la nouvelle année, ce sera à toi que je manquerai.