Please assign a menu to the primary menu location under menu

Motivation / Inspiration

Je commence à te manquer ? Peut-être qu’il aurait fallu y penser avant !

Alors, comme ça je commence à te manquer ? Tu commences aussi à remarquer mon absence… C’est étrange parce que contrairement à toi, je n’ai pas eu besoin de te perdre pour prendre conscience de mon amour pour toi.

Je suppose que ce n’est pas ce que tu as envie d’entendre, mais à ce stade-là, c’est tout ce que j’ai à te dire.

Tu trouves peut-être que la vie est compliquée sans moi ? Mais crois-tu que la vie est facile pour moi ? La réponse est non, la vie n’est pas facile sans toi. Mais elle ne l’était pas non plus quand j’étais avec toi !

Les ruptures… On en entend si souvent parler : des articles, des livres, des conversations échangées au coin d’une table, etc. Et tout le monde en parle comme si c’était facile. On nous répète toujours la même chose : “Nous en sommes tous passés par là. Ne t’inquiètes pas, tu t’en remettras.

Et c’est vrai. Ces gens ont raison. on finit toujours par s’en remettre, même si cela nous prend plusieurs années. Mais en attendant, ce n’est pas encore le cas. La rupture et ses conséquences : j’y suis en plein dedans et qu’est-ce que c’est dur ! Qu’est-ce que ça fait mal !

J’ai l’impression d’être devenue quelqu’un d’autre.

Notre rupture m’a complètement transformée.

Je peine même à me reconnaitre. C’est comme si la personne que j’apercevais dans le miroir chaque matin était une inconnue. Parce que c’est ça une rupture, c’est souffrir dès la seconde où l’on se réveille. C’est avoir l’impression qu’un pieu nous transperce le cœur à la minute où l’on ouvre les yeux.

C’est penser à toi, sans cesse et sans pouvoir le contrôler. C’est te voir dans chacun de mes rêves et lutter pour ne pas me réveiller. C’est m’effondrer sur le sol de la salle de bains et n’avoir aucune envie de me relever.

C’est pleurer toutes les larmes de mon cœur dans une solitude extrême. Parce que cette douleur, elle n’appartient qu’à moi et personne ne sait vraiment ce que je traverse.

Les chagrins d’amour n’épargnent personne

Les chagrins ne font pas de discriminations : peu importe l’ethnie, le sexe ou l’âge. Nous en sommes tous les victimes et je ne crois pas que l’on puisse y faire grand-chose. Ils nous emmènent au plus profond des ténèbres, tous à la même vitesse et en causant les même débats.

C’est le même désespoir qui nous envahit tous. La même sensation de fin et de mort de l’âme. On est tous soumis aux même conditions face à l’amour. Riches, pauvres, grands et petits, l’amour nous piège et nous relâche meurtris sans que l’on ne puisse rien y faire.

C’est cette mélancolie qui ne nous laisse jamais en paix. C’est cette douleur lancinante que l’on ressent au plus profond de soi. C’est entendre sa voix et tourner la tête dans l’espoir qu’il soit là, juste derrière. C’est une souffrance aiguë qui nous consume. 

Un chagrin d’amour, c’est être là sans vraiment être là

C’est être présent physiquement, mais absent émotionnellement. C’est entrer dans un état second et errer telle une âme en peine. C’est entrer dans un état fantomatique.

Mais on se bat. On essaie d’entrer en contact avec les autres et de reprendre une vie sociale. On fait semblant, mais au fond tous nos proches savent ce que l’on traverse et sentent bien que nous ne sommes pas vraiment là.

On utilise souvent l’image du cœur brisé pour illustrer la souffrance suivant une rupture et on ne pourrait pas être plus proche de la réalité. Un chagrin amour, c’est être morcelé et dans l’incapacité de recoller ensemble tous ces morceaux. 

Le temps passe et on s’efforce de rencontrer d’autres personnes. On essaie de sortir et même d’aller à des rendez-vous amoureux. Mais personne ne compte. Parce que personne n’est capable de vous aider. Personne n’est capable de vous guérir et la quête d’un nouvel amour est une quête vaine tant que l’on n’a pas réussi à tourner la page.

Un chagrin d’amour, c’est une souffrance au quotidien

Ce qui est peut-être le plus douloureux, c’est le silence. L’absence de l’autre. C’est ce que l’on ressent quand on saisit son téléphone et que rien n’apparait sur l’écran. C’est ce coup de couteau en plein cœur quand on repense aux messages que l’on avait l’habitude de recevoir avant d’aller au lit.

C’est la souffrance que génèrent les souvenirs : le souvenir de son corps à côté du vôtre. Le souvenir de sa voix à quelques mètres de vous. Le souvenir de sa chaleur enveloppante et réconfortante.

C’est une sensation mitigée : on a l’impression que c’était hier, mais aussi que c’était il y a des lustres. Les dîners à deux. Le plaisir de regarder un film ensemble. Le simple bonheur de se brosser les dents l’un à côté de l’autre.

Un chagrin d’amour, c’est ressasser d’innombrables regrets

Après une rupture, il y a la tristesse, mais aussi les regrets et la culpabilité. La sensation de ne pas s’être assez battu, de ne pas avoir été à la hauteur, d’avoir fait trop d’erreurs et ainsi de suite…

On ressasse, on rejoue les scénarios dans sa tête, jour après jour et mois après mois. Et puis on s’en veut. On se dit qu’on n’a pas fait ce qu’il fallait pour le chérir et le garder. On se dit qu’on a échoué à entretenir son amour, qu’on a laissé la routine s’installer et qu’en plus, on a été complètement aveugle à tous les changements qui s’immisçaient au sein de notre couple.

On se remet en question. On doute de soi. Qu’a-t-on fait de travers ? Quels défauts aurait-on dû corriger ? Quels efforts aurait dû-t-on faire ? Bref, on se sent toujours coupable en cas de rupture. C’est toujours nous et pas l’autre.

Après la rupture vient le temps du changement

Cette culpabilité que l’on expérimente après une rupture nous pousse à nous remettre en question. On doute de soi-même et on décide donc, après un certain temps tout de même, d’effectuer un travail sur nous.

On se remet au sport. On essaie de manger un peu plus sainement. On change de look. On modifie la déco de notre salon ou on déménage carrément. Mais on a besoin d’action. On a besoin d’agir sur sa vie et d’être acteur de son existence. C’est une forme de compensation à tous les changements qu’on a l’impression d’avoir échoué à faire pour notre bien-aimé.

Ce qui est certain, c’est que quand on perd quelqu’un qu’on aime, on perd aussi des parties de soi-même. Et rien de ce que l’on nous dira ne pourra changer cela. C’est ainsi, quelque chose est perdu à tout jamais. La seule personne capable de nous aider et celle que l’on aime, mais malheureusement si l’on a rompu, ce n’est pas pour qu’elle vienne à notre secours après la rupture.

Bref, quand on rompt, on se retrouve complètement seul

Seul, quand bien même on est entouré de proches fidèles et aimants. On se sent complètement seul parce que sans l’être aimé.

Et moi-même ayant vécu cela, j’aimerais aider ceux qui traversent actuellement la même chose, mais je sais que je ne peux rien faire. La guérison ne peut venir ni de moi, ni de quiconque. Seulement de vous-même.

J’aimerais au moins pouvoir vous aider à accélérer les choses, vous aider à passer à autre chose plus vite. Mais là non plus, je ne peux rien faire. Je suis complètement impuissante.

Cette douleur qui est en vous et qui est aussi en moi est un fardeau avec lequel on doit composer. Mis à part la supporter et apprendre à vivre avec du mieux qu’on le peut, il n’y a rien à faire. L’impuissance est un autre des fardeaux qu’il nous faut porter, d’ailleurs.

Mais tout n’est pas noir et il y a de l’espoir

Heureusement, il y a de l’espoir. Parce qu’un jour (soit-il dans un mois, dans un an ou dans trois ans), vous vous réveillerez et vous aurez moins mal. Puis un autre jour, vous vous endormirez en ayant complètement oublié la douleur.

Un jour votre première pensée du matin ne sera plus pour lui. Un jour, vos rêves accueilleront d’autres êtres et d’autres bonheurs que ceux partagés avec lui. Un jour, vous commencerez à guérir.

Un jour, vous réaliserez que vous êtes complètement guéri.

Et ce jour-là, vous en tirerez d’autres enseignements, ceux-là bien plus précieux. Vous réaliserez que vous êtes fort et invincible. Vous vous rendrez compte que rien ne peut vous abattre et que votre pouvoir est infini.

Puis, vous réussirez enfin à tirer des enseignements de toutes ses souffrances qu’il vous a fallu endurer. Vous comprendrez que personne n’est parfait, pas même ceux dont vous n’avez vu que les qualités pendant des années durant.

Vous comprendrez que même si certaines personnes semblent parfaites, elles ne le sont pas forcément pour vous. Puis un jour, la culpabilité disparaitra et vous comprendrez que vous n’êtes pas à blâmer. Vous comprendrez que même si vous aviez agi différemment, ça n’aurait rien changé.

Mais la joie reviendra dans votre cœur quand vous comprendrez qu’au delà des souffrances que cette rupture vous a apportées, elle vous a aussi rapproché du véritable grand amour. 

Cette rupture, c’est un pas de plus vers votre âme sœur.

Les chagrins d’amour marquent la fin de quelque chose, mais aussi le début de quelque chose d’autre…

Parce qu’une fois toutes les étapes listées ci-dessus franchies, viendra la dernière. Cette dernière étape dans le processus de guérison : celle où vous en viendrez à être heureuse d’avoir rompu.

À mesure de votre évolution, alors que vous grandirez et deviendrez la personne que vous avez toujours été destiné à être, vous réaliserez que votre ex amour et vous auriez été bien trop différents pour continuer à vous aimer. Jamais vous n’auriez pu vous entendre et vous aimer sur le long terme.

Finalement, vous vous direz que la vie fait bien les choses.

Et c’est au fil de tout ce processus de guérison et d’évolution que vous trouverez en vous une force inouïe et insoupçonnée. Ce n’est qu’en ayant souffert que l’on peut apprendre à être heureux. Ce n’est qu’en ayant été brisé que l’on peut apprendre à être fort.

Je sais qu’il y a aussi la rancœur… Il vous a fallu des années pour vous débarrasser de vos regrets tandis qu’à lui, il faudra des années pour réaliser qu’il en a aussi. Mais quand ce jour viendra, il vous appellera parce qu’il aura réalisé son erreur. Un jour, c’est lui qui mourra d’envie de vous récupérer. Mais il sera trop tard. Il vivra dans les remords, tandis que vous savourerez cette liberté nouvellement retrouvée.

Pendant qu’il vous courra après, vous tournerez les talons parce que vous aurez réalisé que vous méritez bien mieux que quelqu’un ayant besoin de vous perdre pour prendre conscience de son amour pour vous.

Annabelle S.
Née et élevée à Gatineau, femme au foyer et heureuse maman de 2 enfants. Je suis une grande passionnée, en tout et par tout. Mais ma grande obsession, c’est l'écriture. J’ai toujours écrit, tenu des blogs, gribouillé des carnets par dizaines et récité des poèmes. Les lettres, la littérature c’est dans le cœur et on n’y peut rien.