Dans la tête d’une fille qui a l’impression de ne pas être assez bien

Si vous quittez quelqu’un, si vous lui fermez à jamais votre porte, faites attention à vos paroles lorsque vous lui direz adieu. Quand on sort de la vie de quelqu’un, il faut soigneusement choisir ses mots. Parce qu’une fois que l’on a dit tout haut ce que l’on avait à dire, il est impossible de revenir en arrière. Vous ne pouvez pas retirer ce que vous avez dit et rien de ce que vous direz ensuite, même si vous vous êtes mal exprimé, ne pourra rectifier le tir. Une fois les adieux prononcés, les dommages que vous infligez sont permanents mais votre manière de dire au revoir peut faire une différence. Votre manière de le dire détermine la quantité de dégâts causés.

Regardez cette fille qui a l’air parfaitement normale vue de l’extérieur. Elle est jolie aux yeux de certains et l’est moins aux yeux d’autres. Elle est drôle et brillante pour certains et l’est moins pour d’autres. Certains l’aiment, d’autres moins. Elle est assez bien pour certains et pour d’autres moins. Rien de tout cela n’aurait d’importance si elle se trouvait assez bien. C’était le cas avant, mais plus maintenant.

Quand quelqu’un que vous appréciez vous montre clairement, jour après jour, qu’il ne vous pense pas assez bien pour lui ; quand quelqu’un que vous choisissez chaque jour ne se donne même pas le mal de vous choisir ; quand quelqu’un qui se trouve tout en haut de votre liste de priorités vous relègue tout en bas de la sienne, peu importe à quel point vous vous pensez forte, le doute vous murmurera à l’oreille que vous n’êtes pas assez bien. Et si vous ne le faites pas taire ou si personne ne vient vous prouver le contraire, vous vous convaincrez du fait que vous n’êtes pas assez bien. C’est exactement ce qui lui est arrivé.

Quand on fait de quelqu’un notre priorité mais que celui-ci n’est pas bon nous nous, les choses sont vouées à mal tourner. Quand on accueille dans sa vie quelqu’un ne sachant pas quoi faire de notre gentillesse, on est voué à être brisé par cette personne. Et c’est exactement là que tout a commencé à se détériorer pour elle.

Elle a l’impression de perdre le contrôle sur sa vie. Elle déteste se réveiller en étant abattue par ses propres pensées. Elle déteste ses démons mais elle ne sait absolument pas comment s’en débarrasser. Comme si elle ne souhaitait pas être normale. Mais comment faire pour que les choses reviennent à la normale quand tout ce que vous faites n’est jamais assez bien ?

Elle n’a plus la force de combattre les obstacles qui se dressent sur sa route. D’une certaine manière, quoi qu’elle fasse, soit elle a tort, soit ce n’est pas assez bien. Les choses ne vont jamais dans son sens et tout ce qui est susceptible de mal se passer, se passe assurément mal. Quand on est constamment malmené par la vie, vient un moment où l’on n’a plus la force de rendre les coups et de se battre. Elle a décidé de rester à terre et d’envoyer tout valser parce qu’elle se dit que c’est comme ça qu’allaient se terminer les choses de toutes manières.

Elle s’en est voulu à chaque fois que quelqu’un l’a laissée. Elle n’a cessé de se demander s’il n’y avait pas quelque chose qu’elle aurait pu faire pour l’éviter. Elle n’a cessé de se demander ce qu’elle avait bien pu faire qui les pousse à la quitter. Les choses seraient-elles mieux si elle avait ri davantage ou si elle avait fait quelque chose dont ils avaient besoin ? Seraient-ils restés alors ?

Elle est incapable de se souvenir de la dernière fois où quelqu’un a fait d’elle sa priorité. Elle est de celles qui font toujours passer les autres en premier. Elle donne toujours tout et le meilleur d’elle-même, mais il semble que les gens ne s’intéressent pas assez à elle pour le remarquer. Ils n’ont pas remarqué ses efforts, ses “sacrifices” et tout le reste afin de les satisfaire. Personne ne se soucie assez d’elle pour remarquer qu’elle aurait tout mérité mais qu’en fait, elle n’a rien reçu.

Elle a du mal à trouver la force de s’en sortir seule. Elle aura du mal à sortir de l’obscurité toute seule. Et il faut bien l’admettre, nous avons tous besoin d’un petit coup de pouce de temps en temps. Nous ne sommes pas nés pour vivre nos vies seuls. Parfois, nous avons besoin d’un rappel amical pour réaliser qu’en fait, nous sommes assez bien. Elle a besoin d’un petit rappel amical pour comprendre que ses pensées sont essentiellement le fruit de son imagination.

Elle a besoin de quelqu’un qui lui rappelle qu’elle ne sera jamais assez bien aux yeux de ceux qui n’en valent pas la peine. Mais ce n’est pas grave. Elle a besoin qu’on lui rappelle qu’elle sera plus qu’assez bien aux yeux des bonnes personnes.

Elle a besoin de quelqu’un qui lui rappelle que dans la vie, les pépins ne cessent jamais de s’accumuler mais que c’est à elle de décider du nombre de choses qui seront capables de l’atteindre.

Elle a besoin qu’on lui rappelle que les mauvais jours peuvent sembler sans fin mais qu’il y a toujours de la lumière au bout du tunnel et que tous les combats qu’elle mène aujourd’hui seront oubliés demain. Parce que rien de tout ça n’aura d’importance dans 24 heures.

Elle a besoin qu’on lui rappelle que tous les gens qu’elle aime ne sont pas nécessairement bons. Le simple fait qu’une personne bien apprécie quelqu’un ne signifie pas que celui-ci soit forcément bon. Dans la plupart des cas, c’est tout le contraire. Les gens bien attirent les personnes toxiques constamment. Dites-lui ceci. Dites-lui tout ça.

. Dites-lui à quel point elle compte pour vous. Dites-lui que la vie a davantage à offrir ainsi que les gens ; dites-lui qu’elle aussi peut croire en davantage que ce en quoi elle croit actuellement. Soyez un roc sur lequel elle puisse se reposer. Soyez bon avec elle parce que jusqu’à présent, elle a été bonne envers tout le monde.

Montrez-lui qu’elle est assez bien. Elle a simplement besoin d’un petit coup de main pour se remettre sur les rails. Je vous promets qu’un jour, vous serez content de l’avoir fait. Parce qu’un jour, quand elle aura complètement guéri, vous verrez ses qualités extraordinaires et remercierez Dieu de vous avoir permis d’être là en ses mauvais jours et aussi en ses bons jours. Parce que ce sera mémorable et digne de tous les combats.