Ma chère maman, maintenant que j’ai grandi

Lettre à la femme qui a fait de moi celle que je suis aujourd’hui

Ma très chère maman,

Maintenant que j’ai grandi, je suis capable de t’apprécier à ta juste valeur, bien plus que lorsque j’étais enfant. J’apprécie toutes les petites choses – de tes messages inopinés à tes marquages incessants sur les photos « comiques » Facebook, en passant par les épingles Pinterest. Maintenant que j’ai grandi, je peux regarder en arrière et réaliser que je te dois tout ce que je suis. Tu m’as rendu forte, tout en me permettant de réaliser que je pouvais aussi pleurer. Tu m’as montré qu’une mère donne tout à son enfant, même si après il ne lui reste rien. Et surtout, tu m’as appris à ne jamais abandonner et sans ça, je n’en serais pas là où j’en suis aujourd’hui.

Maman, maintenant que j’ai grandi, je réalise que tu es la meilleure amie que je n’aurais jamais. Tu me remontes le moral quand j’essaie de nouvelles choses et me soutiens quoi que je décide de devenir. Merci de ne jamais m’avoir dit que je ne pouvais pas faire quelque chose et merci de m’avoir montré comment devenir la femme la plus merveilleuse possible. Ton amour pour moi est inconditionnel. Et c’est vrai ce que l’on dit, l’amour inconditionnel ne peut venir que de Dieu mais maman, je pense que tu n’en es pas loin.

Maintenant que j’ai grandi, je ne te vois plus autant qu’avant. Mais ceci me permet d’apprécier encore plus nos moments ensemble et de les attendre avec impatience. Maintenant que j’ai grandi, je ne vivrai plus à la maison. Mais je te promets de toujours revenir, parce que je sais que la porte me sera toujours ouverte. Ta maison sera toujours mon foyer et aucun autre endroit ne pourra la remplacer.

Maintenant que j’ai grandi, je réalise à quel point le fait que tu t’occupes de moi me manque. Que tu me fasses à dîner me manque, que tu t’assures que je réussisse à l’école me manque et que tu me prennes des tas de rendez-vous me manque ! Que tu me réveilles pour aller à l’école une première fois, puis une deuxième fois parce que je n’ai pas entendu me manque.

Mais maman, maintenant que j’ai grandi, je vois tout ce que tu as fait pour moi. Je regarde en arrière et je vois quelle peste j’ai été, mais tu m’as aimée (et m’as laissé vivre) quand même. Je comprends pourquoi tu as fait certaines choses et honnêtement, tu es une femme en or.

T’avoir comme mère et comme meilleure amie est la meilleure chose qui me soit arrivée et ne m’arrivera jamais. Alors maman, maintenant que j’ai grandi, merci pour tout.

Avec amour,

Ta fille