Merci à toi maman, je te dois tout ce que je suis

Depuis le moment où je suis venue au monde, ma maman a veillé sur moi. Elle est mon tout.

Elle est la première que j’appelle quand quelque chose va mal, la première aussi quand des choses extraordinaires m’arrivent.

Elle était présente alors que je n’étais qu’une ado rebelle et que je la repoussais. Elle est toujours là, aujourd’hui que j’ai la vingtaine passée et que je l’appelle une douzaine de fois par jour.

Je n’aurais pu souhaité de meilleure mère. Elle est mon professeur, mon réconfort, mon foyer, ma meilleure amie. Elle ne m’a jamais laissé tomber.

Elle a été à mes côtés pour les garçons stupides, pour les longues nuits de révisions, pour les appels impromptus afin de lui demander sur quel programme régler la machine à laver parce que jamais je n’avais vécu loin d’elle.

Elle a été là pour chaque sourire, pour chaque angoisse, pour chaque larme, pour chaque moment difficile.

Elle sait exactement ce que je pense et ce que je ressens au fond de moi et surtout, elle sait que je ne pense pas toutes ces choses que je dis quand je suis en colère.

Sans aucun doute, elle est mon pilier et sera pour toujours ma meilleure amie. Je serais complètement perdue sans ce merveilleux ange que m’a offert la vie.

Elle me porte quand je suis faible, elle me relève quand j’échoue et se réjouit avec moi quand je réussis.

Elle m’a appris que faire des erreurs était normal et que si ma coiffure n’est pas parfaite, ce n’est pas grave. Elle m’a appris à aimer mais aussi à me défendre.

Tout ce que je suis et ce que j’espère devenir, je le dois à ma mère. Je ne serais pas devenue la moitié de ce que je suis aujourd’hui sans ses conseils, son amour et son soutien.

Je pourrais écrire des milliers de pages sur son indulgence, sa gentillesse, sa force, son amour inconditionnel, etc. Mais il n’y a pas de mots qui puissent exprimer ma gratitude, la chance que j’ai de l’avoir dans ma vie et mon amour pour elle.