10 Conseils à destination de ceux devant élever leur enfant avec un narcissique

Si s’éloigner d’un narcissique est extrêmement difficile, ça l’est d’autant plus d’être lié à lui à jamais parce que l’on a eu un enfant avec lui.

Si vous avez eu un enfant avec un narcissique, préparez-vous à vous retrouver dans ce que l’on appelle une « situation parentale hautement conflictuelle ». Les histoires de garde sont souvent un terrain hostile. Le fait de vous mettre en colère est pour le narcissique, un moyen d’obtenir votre attention et de garder la mainmise sur vous.

Voici quelques petites choses que j’ai apprises et qui fonctionnent lorsque l’on élève un enfant avec un narcissique.

1. Définir des limites au niveau de la communication.

Les narcissiques peuvent ne vivre que vous le plaisir de vous énerver. Puis, ils sont capables de se maîtriser et de vous décrire comme quelqu’un d’instable. Surtout, ne leur donnez pas les armes qui pourraient servir à vous tirer dessus. Communiquez avec votre ex-époux (ou épouse) par email, plutôt que par téléphone. Vous profiterez ainsi de davantage de temps de réflexion afin de répondre et aurez également des « preuves matérielles » si besoin était.

Quand viendra votre « tour de garde », établissez une heure précise et une durée de conversation limitée entre l’autre parent et votre enfant. Ne soyez pas surpris qu’un narcissique soit obligé de parler à son enfant plusieurs fois au cours de son séjour chez l’autre parent. Soyez tout particulièrement vigilant si votre enfant dispose d’un téléphone portable.

Lorsque vous parlerez à votre ex-époux (épouse), tenez-vous-en aux faits. Essayez de laisser les sentiments en dehors de la discussion. Les narcissiques se nourrissent de ces émotions. Ne les nourrissez plus.

2. Cherchez un médiateur par le biais des tribunaux.

Un juge est habilité à désigner un médiateur dans le cas de situations hautement conflictuelles. Les emplois du temps et la communication sont pris en charge par ce médiateur. Les médiateurs sont des gens diplômés et formés. Non seulement, ils vous permettront de mieux gérer votre stress, mais en plus ce sera un excellent moyen d’apaiser votre enfant. N’hésitez pas à en parler à votre avocat.

3. Faites désigner un tuteur à l’instance de votre enfant.

Si vous êtes en conflit quant à la garde (ce qui est plus courant lorsque son ex-époux ou épouse est un(e) narcissique(e)), il est possible de faire désigner un tuteur à l’instance de votre enfant. Un tuteur ne se préoccupe que des intérêts de l’enfant, tant que la bataille judiciaire est toujours en cours.

Ce tuteur à l’instance agit à la fois comme un avocat et comme un système de soutien. Il peut être recommandé par votre avocat et est désigné par le juge.

4. Refusez de faire de votre enfant un pion

Restez clean. N’utilisez pas votre enfant pour faire passer des messages à l’autre parent. Ne vous déchargez pas sur votre enfant, si vous avez besoin de parler en mal de votre ex, parlez-en à vos amis ou à un psychologue.

Si vous découvrez que votre ex-époux (épouse) fait passer des messages par l’intermédiaire de votre enfant (ce qui sera davantage susceptible de se produire si vous avez défini des limites claires quant à vos communications), n’utilisez pas votre enfant pour faire des missions de « reconnaissance » ou d’« enquête ».

En d’autres termes, n’exploitez pas votre enfant afin qu’il vous donne des informations sur ce qu’il se passe dans la maison de l’autre. Si votre enfant a besoin d’en parler, un simple « comment vas-tu ? » vous permettra généralement d’aborder ce sujet-là.

5. Mettez en place un accord relatif à la garde qui soit détaillé

Allez voir un avocat spécialiste du droit de la famille. Faites-lui savoir qu’avec votre ex-époux (épouse), la situation est hautement conflictuelle. Faites consigner par écrit chaque détail – qui paie quel pourcentage des frais médicaux, établissez les jours de garde avec précision ainsi que pour les vacances scolaires, etc. Votre avocat pourra vous conseiller sur la manière de gérer ce type de situations hautement conflictuelles.

6. Conservez une trace de tout.

Si l’autre parent ne se présente pas lors de son tour de garde, consignez-le par écrit. Écrivez aussi la date et l’heure des appels téléphoniques et notez les conversations (dans le mesure du possible). Si vous prévoyez de consulter un avocat, il aura besoin de ce type de documents. Si vous souhaitez enregistrer les conversations téléphoniques, demandez d’abord conseil à un avocat.

7. Emmenez votre enfant voir un psychologue

Dans le cadre de situations parentales hautement conflictuelles, les enfants comprennent plus de choses qu’on ne pourrait le croire. Même les enfants en bas-âge peuvent être très sensibles aux comportements de leurs parents.

Il est naturel qu’un enfant ait l’impression d’être à l’origine des comportements de ses parents. Il est aussi plus probable qu’à ce moment-là, votre ex commence à adopter un comportement narcissique vis-à-vis de l’enfant – pour cette raison, il est important que votre enfant voie un psychologue.

Il existe des pédopsychiatres, spécialisés dans le travail avec les enfants. Il existe aussi des professionnels entraînés à gérer ce type de situations parentales hautement conflictuelles. Vérifiez dans votre accord de garde, si les deux parents sont obligés de donner leur accord pour que l’enfant puisse aller consulter.

Ne soyez pas surpris, si votre conjoint refuse que votre enfant aille consulter, ou s’il l’emmène voir quelqu’un qu’il juge plus « adéquat ».

8. Ne vous disputez pas avec le narcissique. Vous ne gagnerez pas.

Ne le laissez pas voir vos combats. Les narcissiques se délectent de vous voir en mauvais état et bouleversé. Répétez-vous ceci : je suis calme, tranquille et je me maîtrise. Faites ce qu’il y a de mieux pour votre enfant. Il ne faut pas le stresser davantage. Et si vraiment, vous vous retrouvez dans une situation où vous avez besoin de dire ses 4 vérités à votre ex-époux (épouse), demandez-vous : est-ce le mieux pour mon enfant ?

9. Méfiez-vous des déclencheurs narcissiques.

Votre enfant commençant à faire montre d’indépendance peut être problématique pour le parent narcissique. Pour un narcissique, un enfant indépendant réveille en lui un sentiment d’abandon. Méfiez-vous, l’indépendance toute nouvelle de votre enfant peut conduire à des recrudescences de narcissisme.

Aussi, comme vous l’avez surement appris, les narcissiques ont tendance à gâcher les vacances. Si vous pensez que ce peut être le cas, n’hésitez pas à prendre des mesures préventives afin de vous protéger.

10. Prenez soin de vous.

Élever un enfant avec un narcissique peut être extrêmement stressant. Pour cette raison, assurez-vous de bien prendre soin de vous. Le sport, l’écriture (sécurisée et protégée par un mot de passe), la méditation et le temps passé avec des amis sont autant de moyens de vous détendre.

De manière à vous occuper au mieux de votre enfant, il est important que vous vous occupiez bien de vous d’abord. Cherchez-vous aussi un psychologue – partager vos inquiétudes avec une tierce partie neutre peut-être extrêmement utile.