Skip to Content

Lettre à toutes les personnes qui pensent qu’on ne peut pas être fortes ET gentilles

Lettre à toutes les personnes qui pensent qu’on ne peut pas être fortes ET gentilles

Développer la capacité d’être douce et forte à la fois est vraiment un art. C’est un don, un talent et un super pouvoir.

Les gens ont souvent un peu du mal à comprendre que quelqu’un puisse avoir ces deux caractéristiques apparemment opposées en même temps.

C’est parce qu’en tant qu’humains, nous avons l’habitude de placer les gens dans une seule catégorie…

Cette croyance enracinée qui dit que la gentillesse est une faiblesse

Nous vivons à une époque où les femmes sont déterminées à montrer leur force, leur envie d’indépendance.

Et il est clair que ce monde associe la domination et l’agressivité avec le pouvoir. Pourtant, que se passe-t-il lorsque vous n’êtes pas cette femme audacieuse et agressive ? Cela vous rend-il moins équipée pour affronter ce monde ?

Être gentille comporte son lot de défis.

Vous avez probablement été victime d’intimidation, êtes probablement restée dans une mauvaise relation plus longtemps que vous n’auriez dû.

Votre gentillesse n’est pas souvent rendue. En fait, elle a probablement été piétinée plusieurs fois sans souci.

Vous avez tendance à être vulnérable parce que vous donnez aux gens le bénéfice du doute.

Mais d’une nana “trop gentille” à une autre, je veux vous encourager aujourd’hui.

Vous n’êtes pas une victime. Votre grâce, votre altruisme et votre douceur sont une beauté que vous devriez embrasser.

Vous devriez briller à travers cela et ne jamais laisser le monde vous modeler pour être quelque chose que vous n’êtes pas.

Qu’est-ce qu’être gentille et qu’est-ce qu’être forte ?

Par gentille, je ne veux donc pas dire faible. Je ne parle pas d’être un paillasson.

Ce que je veux dire, c’est d’être aimante, compatissante, attentionnée et solidaire.

Le défi est que la plupart des gens associent avoir un grand cœur et être gentil avec le fait de ne pas avoir de limites, ou du moins, de ne pas les respecter. C’est un peu vrai mais vous avez le choix de ne pas réagir ainsi.

Par forte, je ne veux pas dire vicieuse. Je ne parle pas de blesser les autres ou d’écraser tout le monde sur son passage.

De nombreuses personnes pensent que le fait d’être une personne forte et qui réussit mène à l’indifférence, à avoir une attitude froide ou insensible. Ils voient des frontières saines comme un rejet ou une menace.

Comment associer les deux ?

Posséder un bon cœur demande du courage, de la force. Mais il faut aussi trouver un équilibre parce que nous devrions toutes et tous avoir pour mission de protéger ce cœur qui est le nôtre.

Prenez l’exemple de la parentalité : pour être un bon parent, vous devez savoir quand offrir du soutien et quand offrir des responsabilités.

Un bon leader sait se concentrer sur les forces des gens tout en les aidant à grandir là où ils sont plus faibles.

Comme pour tout dans la vie, certaines choses viennent naturellement à certaines personnes. Mais pour le commun des mortels, c’est en forgeant que l’on devient forgeron.

Même si cela peut sembler être une malédiction au premier abord, voici quelques vérités que j’ai découvertes quand j’ai décidé que je pouvais être forte ET gentille.

À lire aussi : Voici les 10 Qualités que tu dois développer pour devenir une femme fatale

1. Il est normal et important de définir des limites saines

Vous pouvez être gentille et vous fixer des limites.

Souvenez-vous que vous montrez aux gens comment vous devez être traitée !

Vous pouvez être altruiste mais cela ne veut pas dire que vous êtes un puits sans fond de bonnes actions.

Il est normal de faire savoir à quelqu’un qu’il dépasse vos limites : cela ne vous rend pas méchante ou impolie.

Vous DEVEZ prendre soin de vous, avant même de laisser quelqu’un s’en charger (ou s’en décharger d’ailleurs).

Pourquoi ? Parce que vous comptez. Vous êtes importante.

Plus vous vous exercerez à fixer des limites, plus cela vous viendra naturellement.

À lire aussi : Comment être une femme forte sans faire peur aux hommes ?

2. Il faut beaucoup de force et de discipline pour être gentille 

Choisir l’humilité et la gentillesse face à la grossièreté ou à l’agressivité demande beaucoup plus de force que de se laisser aller à ces comportements.

En effet, vous exercez la maîtrise de soi au lieu de juste être réactive.

Quand vous ne vous laissez pas submerger par vos émotions, vous vous montrez plus forte, plus sage et beaucoup plus mature.

Il peut sembler que cela ne vous mènera nulle part sur le moment mais c’est une qualité qui porte ses fruits à long terme.

Pour cela, vous devez rester éveillées et conscientes de vous-mêmes, des autres et de votre environnement.

Vous devriez observer et réfléchir par vous-mêmes. Pas de jugement, pas de blâme.

La clairvoyance qui en découlera vous permettra de prendre des décisions compliquées avec plus de facilité.

3. Quand vous êtes fortes et gentilles, vous savez que vous évoluez constamment

Car vous n’avez pas peur d’essayer.

La croissance personnelle est quelque chose d’important.

Tant que vous serez en vie, vous avez pour principe de continuer à grandir en recherchant de nouveaux livres, de nouveaux mentors qui vous aideront à évoluer, peu importe votre âge.

“Si vous n’essayez jamais, vous ne saurez jamais” est votre credo.

Être forte et gentille, c’est considérer la vie comme une expérience. Vous prenez ce qui fonctionne pour vous et vous laissez ce qui ne fonctionne pas.

Et pour le savoir ? Vous devez essayer. Pas de recettes magiques !

Vous laissez la vie vous enseigner ses leçons car vous avez compris qu’il y aura toujours des moments difficiles et des gens qui cherchent les problèmes.

Mais, au lieu de se sentir impuissantes ou de gaspiller de l’énergie à ne pas aimer quelqu’un, vous changez de perspective et utilisez cette situation ou ces personnes pour faire preuve de gentillesse, de compassion et peut-être même pour en apprendre plus sur vos limites.

Vous adhérez au concept qui dit que la vie est la plus grande salle de classe au monde.

Vous pouvez être qui vous voulez être

Et si vous voulez apprendre l’art d’être douce et forte, donnez-vous d’abord la permission.

Rappelez-vous que vous ne pouvez pas être aimée par tout le monde et laissez-vous le temps d’appréhender cette vérité.

Mais sachez une chose : c’est que vous n’avez pas besoin d’être une personne gentille ou forte. Vous pouvez être les deux. Vous êtes déjà les deux.

Tout ce que vous avez à faire est de permettre à ces deux parties de briller en même temps et de les accepter complètement.

Ne regrettez jamais qui vous êtes et ne laissez jamais les expériences de la vie vous rendre dure et froide.

À lire aussi : Éveillez le féminin sacré qui dort en vous et explorez vos forces secrètes

5 Leçons sur l'amour que vous apprenez après avoir été dans une relation toxique
← Previous
Vous trouverez l'amour quand vous accepterez ces 4 Leçons
Next →
Comments are closed.