BonheurVie

Confinement & productivité : aujourd’hui, tu n’as pas la force de sortir de ton lit et ce n’est pas grave

Aujourd’hui, ton plus grand exploit a été de sortir du lit… Mais, ce n’est pas grave, tu retrouveras du poil de la bête ! 

Si vous êtes comme moi, vous suivez sûrement régulièrement les publications faites sur les différents réseaux sociaux.

Et, est-ce que vous avez remarqué une nouvelle tendance ? De quoi parlent toutes ces femmes ? De la productivité !

Apparemment, on doit tous les jours être très productives et accomplir quelque chose. Comme si c’était une obligation à laquelle on devait toutes répondre. 

Alors, je vois les vidéos publiées où les femmes font du sport, les photos qui servent de preuve pour la quantité de travail accompli ce jour-là, les tableaux que les gens ont peints et les projets oubliés que certains ont réussi à finir en ces temps de confinement quelque peu bizarres.

Et, tous ces accomplissements, vrais ou faux, m’ont poussée à me sentir mal.

Et, moi… Qu’ai-je accompli ? J’étais déprimée ! Est-ce que je dois faire comme toutes ces femmes ? Est-ce que je dois me forcer à faire des activités tous les jours ? 

Bien sûr, pendant les premières semaines du confinement, j’avais adopté le même état d’esprit. Je m’étais dit que j’allais être très productive. Je voulais finir des projets professionnels qui traînaient depuis longtemps.

J’avais prévu de faire du sport tous les jours et de méditer. Après tout, avant, je n’avais pas le temps mais maintenant… Je n’ai plus que ça… Du temps !

J’avais préparé toute une liste de tâches à accomplir et dès que je ne respectais cet emploi du temps improvisé, je me mettais dans tous mes états.

Confinement, productivité et émotions

Mais, la vérité c’est que nous sommes dans une période de crise.

On traverse des moments effrayants et déboussolants. Après tout, une pandémie a pris d’assaut notre planète et aucun de nous n’est à l’abri de ses effets.

D’ailleurs, beaucoup de gens sont séparés de leurs proches et ils ont l’impression de suffoquer à cause du confinement qui les pousse à rester enfermés chez eux.

Les étudiants et les écoliers doivent s’adapter aux cours en ligne, les parents et la classe moyenne, de manière générale, doivent apprendre à travailler de chez eux tout en jonglant avec leurs différentes obligations vis-à-vis de leurs enfants ou des autres membres de leur famille. 

N’oublions pas que de nombreuses entreprises ont fait faillite, que des gens se sont retrouvés du jour au lendemain sans travail ni revenu pour nourrir leur famille et que les relations amicales, amoureuses et familiales pâtissent de cette situation de confinement.

Ces temps dévastateurs ne consistent pas seulement à faire l’étalage de ce que vous avez tous réussi à accomplir mais plutôt à prendre soin de vous. Quand mon partenaire me voyait énervée parce que je n’avais pas réussi à finir tout ce que j’avais prévu d’accomplir ce jour-là, il m’arrêtait tout de suite : “Tu es beaucoup trop sévère avec toi-même !”

Je me disais alors que c’était facile pour lui, il travaillait huit heures par jour et il avait fini tous ses projets beaucoup plus tôt que prévu.

Il avait même réussi à trouver le temps de s’inscrire à des cours en ligne qu’il rêvait de suivre depuis longtemps. Mais, au fond, je me demandais quand même s’il n’avait pas raison.

Prendre soin de soi est ce qui devrait définir l’année 2020, pas seulement ces mois de pandémie et de confinement mais bel et bien toute l’année. Les réseaux sociaux font la promotion de la productivité personnelle. Les gens jugent ceux qui choisissent de se reposer une journée ou deux et les qualifient de fainéants.

Vraiment ? En ces temps, on devrait plutôt se soutenir ! Pourquoi est-ce qu’on devrait toujours faire quelque chose ? Ne peut-on pas prendre un peu de temps pour soi ? Ne peut-on pas prendre le temps de réfléchir à tout ce qu’il se passe autour de nous ?

Le plaisir de ne rien faire

La société moderne veut nous vendre cette idéologie que pour être heureux, on doit toujours faire quelque chose. Mais, ce n’est pas parce que cette idéologie est dominante qu’elle est vraie. Est-ce que vous connaissez La dolce far niente ?

C’est le simple plaisir de ne rien faire. En effet, prendre soin de soi peut se faire sous plusieurs formes et chacun de nous doit trouver la méthode qui lui convient le plus. Je sais, par exemple, que certaines personnes se ressourcent en dormant, d’autres en jouant à des jeux de société.

Pour être tout à fait honnête, j’aimerais pouvoir passer des journées entières allongées sur mon lit à regarder des séries et des films. Malheureusement, je souffre de dépression chronique et d’anxiété donc ce genre de moments de détente ne sont pas propices pour moi.

Mais, ils peuvent l’être pour toi. Tu dois trouver ta source de relaxation et essayer d’oublier le stress lié à ce confinement. Pour ma part, prendre soin de moi consiste à faire du yoga. J’aime également faire des masques du visage et m’occuper de mon corps, de manière générale.

Mais, il y a des jours où je me lève tard. Alors, je me lave simplement le visage et je retourne au lit. Tout simplement… J’allume un film ou je lis un livre. Je prends quelques heures pour ne rien faire et me la couler douce.

La morale de cette histoire, c’est quoi ? On n’a pas le droit de juger la manière dont les autres prennent soin d’eux !  Il n’y a pas de recette miracle ni de définition stricte, le soin de soi c’est faire ce qui vous plaît car cela vous rend heureux et détendus.

Bon… Après, je ne te recommande pas de passer toutes tes journées au lit, sans manger ni boire. Mais, si ta seule productivité d’aujourd’hui a été de te lever, ce n’est pas grave. Le stress et l’anxiété passeront. Ces temps de confinement ne dureront pas pour toujours.

Tu pourras de nouveau pratiquer les activités qui te plaisent et visiter les endroits que tu aimes. Pour le moment, prends soin de toi et tu sais quoi ? Je suis fière de toi. 

Tu es la personne la plus importante de ta vie

Maintenant, plus que jamais, il est important de comprendre que la seule personne qui doit te donner son approbation c’est toi ! Tu n’as pas besoin de l’avis des autres ou de leurs opinions. Tu es la seule à savoir comment te rendre heureuse et ne laisse personne juger tes choix ou tes décisions.

Sois gentille et douce avec toi-même. Trouve la meilleure façon de prendre soin de ton âme et arrête de te comparer à ce que font les autres sur les réseaux sociaux. Si tu aimes méditer, médite. Si tu préfères lire un livre au soleil, fais-toi plaisir.

Tu aimes t’affaler sur ton canapé pour regarder des séries ? C’est le moment idéal pour ça ! Il n’existe pas de méthode supérieure ou inférieure pour se détendre et pour prendre soin de soi. Le plus important reste que tu te sentes bien dans ta peau et dans ta tête.

Éteins ton téléphone (ou du moins, met-le en silencieux), déconnecte-toi de tes réseaux sociaux et prends le temps de te retrouver avec toi-même. De quoi as-tu besoin aujourd’hui ?

Tu es aimée, tes proches ont besoin de toi et tu apportes de la valeur à toutes tes relations. Tu es quelqu’un d’important et tu es bien suffisante comme tu es. Prends soin de ton état mental et de ta santé physique et surtout ne te mets pas en danger !

Le confinement est une période assez difficile en soi, il est donc inutile d’ajouter du stress à ta vie en te comparant aux autres et en critiquant ta vie par rapport à ce que certaines femmes affichent sur les réseaux sociaux.

Le fait qu’elles mettent en avant une vie parfaite ne signifie pas qu’elles sont réellement heureuses et que leurs journées se passent exactement comme elles aimeraient nous le faire croire. Tout cela ce n’est qu’un paravent, une fausse image qu’elles essaient de donner.

Et, même si tout cela était vrai, qu’est-ce que cela change pour toi ? Absolument rien ! Cela ne signifie pas que tu ne mérites pas d’être aimée et heureuse. Cela ne veut pas dire que ta vie est moins importante ou intéressante.

Je sais qu’il n’est pas facile de regarder à travers son petit écran toutes ces vies qui semblent idéales et de ne pas juger ce que tu fais et les décisions que tu prends. Mais, n’oublie pas : personne ne vit ta vie. Tu es la seule à réellement savoir ce dont tu as besoin.

Prends donc le temps de découvrir ce qu’il te faut pour être épanouie et heureuse et investis-toi à fond dans cette quête du bonheur. Quand on ne se sent pas bien, sortir du lit est déjà un exploit en soi. Si c’est la seule chose que tu aies envie de faire aujourd’hui, ce n’est pas grave. Profite de cette journée pour te ressourcer et pour planifier ce que tu vas faire demain.

À lire aussi : Gardez le sourire car tout ne va pas toujours être aussi morose