Skip to Content

Quel est le meilleur anti-transpirant naturel ?

Quel est le meilleur anti-transpirant naturel ?

Si vous êtes soucieuse de votre santé et de l’impact des produits chimiques sur votre organisme et votre environnement, il est peut-être temps de passer à l’anti-transpirant naturel.

La transpiration est un phénomène complètement naturel dont vous ne devez avoir ni honte ni peur.

En effet, quand le soleil tape et que les températures augmentent, votre corps régule sa température par la transpiration.

D’ailleurs, cela ne se produit pas seulement en été. Par exemple, l’hiver, lorsque vos vêtements sont épais, vous transpirez également.

Beaucoup de femmes se sentent mal à l’aise, car soyons honnêtes, avoir une tache de transpiration sous l’aisselle ou même une tache de déodorant n’est pas vraiment classe.

Voilà pourquoi elles font à peu près tout et n’importe quoi pour éviter ce phénomène. Pourtant, peu sont les femmes qui utilisent un anti-transpirant naturel. En effet, beaucoup pensent qu’il sent mauvais ou qu’il ne lutte pas contre la transpiration.

Ainsi, les femmes choisissent des anti-transpirants conventionnels qu’elles peuvent trouver à peu près n’importe où.

Mais c’est une erreur. Et je vais vous expliquer pourquoi vous devriez passer à l’anti-transpirant naturel.

Pourquoi transpire-t-on ?

La transpiration a mauvaise réputation et, bien sûr, elle est un peu dégoûtante. Mais la transpiration est d’une importance vitale pour la régulation de la température corporelle et votre santé générale.

La température corporelle interne d’une personne se situe généralement autour de 36,6 °C. Il y a une certaine souplesse, mais si votre corps devient trop chaud, que ce soit en raison de la température extérieure, d’une activité physique ou d’une fièvre, de mauvaises choses peuvent se produire.

Par exemple, un coup de chaleur. Heureusement, votre corps dispose de mécanismes très sophistiqués pour détecter et réguler la température corporelle.

Dès que la température interne de votre corps commence à augmenter, votre hypothalamus (une petite région de votre cerveau) indique aux glandes sudoripares eccrines réparties sur tout votre corps qu’il est temps de commencer à vous refroidir en produisant de la sueur.

Cependant, pour se rafraîchir, il ne suffit pas que la sueur s’écoule de votre corps.

Une partie de cette sueur doit s’évaporer de votre peau pour que ce processus naturel fonctionne réellement.

En effet, le refroidissement de votre corps par la transpiration repose sur un principe de physique appelé « chaleur de vaporisation ».

Il faut de l’énergie pour faire évaporer la sueur de votre peau et cette énergie est de la chaleur. Lorsque votre chaleur corporelle excédentaire est utilisée pour convertir les perles de sueur en vapeur, vous commencez à vous refroidir.

L’autre inconvénient, toutefois, est que vous perdez également de l’eau en transpirant. Et l’eau est d’une importance capitale pour presque tous les organes de votre corps.

Cela signifie que lorsque vous transpirez, vous devez également vous assurer que vous buvez beaucoup d’eau afin de remplacer l’eau que vous perdez par de l’eau que vous pouvez utiliser.

Vous pouvez aussi transpirer parce que vous êtes nerveuse.

Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que cette « transpiration émotionnelle » n’est pas tout à fait la même que la transpiration de refroidissement. Elle se produit pour une raison différente et elle est principalement associée à un type de glande sudoripare totalement différent.

En réponse à quelque chose de stressant, d’effrayant, d’angoissant ou d’anxiogène – et quelle que soit votre température corporelle – votre corps entre dans ce que l’on appelle la réaction de « lutte ou de fuite ».

Entre autres choses, cette réponse active un deuxième type de glandes sudoripares présentes sur votre corps : les glandes sudoripares apocrines.

Enfin, vous transpirez aussi lorsque vous mangez quelque chose d’épicé.

Vous savez que votre bouche n’est pas en feu, mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que votre cerveau est en train de croire que vous faites de la surchauffe. C’est pourquoi, très bientôt, vous allez probablement transpirer à grosses gouttes.

Il s’avère que le coupable de cette « transpiration gustative » est la capsaïcine, l’ingrédient actif qui rend de nombreux aliments épicés.

La capsaïcine interagit avec les nerfs sensibles à la température responsables de la détection de la chaleur dans votre bouche. Cette interaction amène votre corps à penser que votre bouche est littéralement chaude, même si ce n’est pas le cas.

Croyez-le ou non, quelle que soit la cause de votre transpiration, un anti-transpirant naturel peut vous aider.

D’où viennent les mauvaises odeurs ?

La peau d’une personne contient à la fois des glandes sudoripares eccrines et apocrines.

Les glandes apocrines commencent à fonctionner à la puberté et sont associées aux follicules pileux des aisselles et de l’aine. Ces glandes produisent une sueur visqueuse, riche en protéines, qui est initialement inodore.

Cependant, à mesure que les bactéries décomposent l’abondance de protéines, elles produisent des molécules odorantes en plus grande concentration, ce qui provoque des odeurs corporelles.

En revanche, les glandes sudoripares eccrines régulent principalement la température du corps par la transpiration et ne sont pas aussi fortement liées aux odeurs corporelles.

Pour vous débarrasser des odeurs peu plaisantes, il vous suffit d’utiliser un anti-transpirant naturel.

Quelles sont les zones les plus affectées par la transpiration ?

Quelle que soit la zone de votre corps touchée par la transpiration et les mauvaises odeurs, un anti-transpirant naturel peut vraiment faire des miracles pour vous.

L’odeur corporelle est un terme générique désignant les odeurs naturelles émanant d’une personne.

Le corps humain peut produire une série de substances odorantes, appelées odorants. Nombre d’entre elles sont importantes pour le fonctionnement régulier de l’organisme et, en petites quantités, n’entraînent pas d’odeurs désagréables.

Cependant, une accumulation excessive de ces composés sur la peau peut provoquer des odeurs perceptibles.

Les odeurs corporelles deviennent généralement plus évidentes pendant la puberté, car les hormones et les glandes sudoripares deviennent plus actives à cette période.

Les personnes obèses et celles qui souffrent de certaines maladies, comme le diabète, sont également plus susceptibles de dégager des odeurs corporelles.

La sueur elle-même est pratiquement inodore pour l’Homme. Néanmoins, la multiplication rapide des bactéries et leur décomposition de la sueur en acides peuvent provoquer des odeurs désagréables. 

Les odeurs corporelles sont le plus souvent présentes aux endroits suivants

  • les pieds
  • l’aine
  • les aisselles
  • les organes génitaux
  • les poils pubiens et autres
  • le nombril
  • l’anus
  • derrière les oreilles

Le régime alimentaire, le sexe natal, l’état de santé et les médicaments d’une personne contribuent à créer une odeur corporelle unique. 

Quels sont les dangers des déodorants anti-transpirants ?

Beaucoup de femmes évitent l’anti-transpirant naturel parce qu’elles ne se rendent pas compte des dangers des déodorants classiques.

Parmi les rumeurs concernant les effets des déodorants sur la santé, l’une des affirmations les plus alarmantes est qu’il existe un lien entre les déodorants et le cancer du sein.

Certaines personnes s’inquiètent du fait que certains produits chimiques contenus dans les anti-transpirants peuvent être absorbés par la peau, notamment après le rasage.

La théorie veut que les toxines s’accumulent dans les ganglions lymphatiques et transforment les cellules saines en cellules cancéreuses. De nombreuses personnes pensent que c’est la raison pour laquelle certains cancers du sein se développent dans des zones exposées aux anti-transpirants.

D’autres allégations impliquent que les déodorants provoquent des maladies rénales et des allergies.

Un anti-transpirant conventionnel non-naturel contient de l’aluminium

Les composés d’aluminium sont largement utilisés dans les produits cosmétiques et pharmaceutiques. Dans les anti-transpirants, les sels d’aluminium sont les ingrédients qui empêchent la transpiration. Les sels doivent se dissoudre pour empêcher la sueur de se former à la surface de vos pores.

Mais cela signifie-t-il que le sel d’aluminium dissous sera absorbé et piégé dans votre corps ?

L’aluminium pourrait être préoccupant si vous avez des problèmes rénaux, surtout si votre fonction rénale est d’environ 30 % ou moins.

Un excès d’aluminium dans l’organisme peut provoquer des maladies osseuses ou la démence. En général, l’excès d’aluminium est éliminé de l’organisme par les reins.

Ainsi, les personnes dont la fonction rénale est affaiblie ne peuvent pas filtrer l’aluminium assez rapidement.

Un anti-transpirant conventionnel non-naturel contient des parabènes

Les parabènes sont utilisés pour empêcher les champignons, les bactéries et les levures de se développer sur les déodorants.

Il est vrai que les parabènes peuvent être absorbés par la peau et qu’une fois dans votre corps, ils peuvent fonctionner comme des œstrogènes, une hormone féminine importante pour le développement sexuel, la santé des seins et d’autres fonctions corporelles.

Une exposition plus importante aux œstrogènes au cours de la vie peut également augmenter votre risque de cancer du sein.

Un anti-transpirant conventionnel peut provoquer des allergies

Certaines personnes ont des réactions allergiques aux déodorants ou aux anti-perspirants. Les recherches indiquent que cela pourrait être causé par des ingrédients tels que le propylène glycol (un produit chimique qui donne sa forme au bâton de déodorant), les huiles essentielles (fréquemment utilisées dans les parfums), les additifs biologiques, les parabènes, la vitamine E et la lanoline.

Pour toutes ces raisons, je vous conseille vivement de passer à l’anti-transpirant naturel !

Anti-transpirant naturel : les avantages

 

Malgré les doutes sur son efficacité, l’anti-transpirant naturel est efficace pour combattre les odeurs sans perturber les fonctions naturelles. 

1. L’anti-transpirant bio vous laisse transpirer

La sueur quitte votre peau par les pores et s’évapore à l’extérieur, ce qui contribue à vous rafraîchir. L’un des principaux avantages de l’anti-transpirant naturel est qu’il aide à éliminer les odeurs indésirables tout en permettant à votre corps de transpirer et de vous rafraîchir.

2. L’anti-transpirant naturel élimine les odeurs

Ce n’est pas la sueur qui provoque les odeurs corporelles, mais plutôt la sueur combinée aux bactéries déjà présentes sur votre peau. Alors, comment fonctionne un anti-transpirant bio ?

Au lieu d’empêcher votre peau de transpirer, il aide à neutraliser l’odeur grâce à des substances végétales d’origine naturelle. De nombreuses substances végétales naturelles, comme l’huile d’arbre à thé, ont également des propriétés antibactériennes.

3. L’anti-transpirant bio vous rassure

Pourquoi est-il important que les ingrédients soient d’origine naturelle ? Le choix d’un anti-transpirant naturel fabriqué à partir de plantes neutralisant les odeurs et sans parfums ni conservateurs artificiels peut vous aider à éviter les substances artificielles et à vous sentir plus confiante dans la sécurité de vos produits de soins de la peau.

4. L’anti-transpirant naturel est doux pour la peau

Si vous avez déjà éliminé les poils de vos aisselles en les rasant ou par d’autres méthodes, vous savez exactement à quel point votre peau peut être sensible dans cette zone et combien elle peut être irritée.

Mais les ingrédients d’origine végétale contenus dans un anti-transpirant bio, tels que l’huile de palmarosa et la cire de ricin, peuvent procurer une sensation de douceur et de bien-être à la peau.

D’ailleurs, l’anti-transpirant naturel peut également vous aider à éviter d’autres irritations cutanées, telles que les éruptions et les réactions allergiques.

5. L’anti-transpirant naturel est aligné sur vos valeurs

Si la protection de l’environnement vous tient à cœur, vous apprécierez un autre des avantages de l’anti-transpirant bio. Choisir un anti-transpirant fabriqué à partir d’ingrédients naturels, durables et responsables vous permet d’obtenir la protection dont vous avez besoin tout en gardant l’environnement à l’esprit.

Anti-transpirant bio : quels sont les meilleurs choix ?

Trouver des ingrédients sains pour un anti-transpirant naturel peut être un véritable casse-tête. Voilà pourquoi je vous ai préparé une liste des meilleurs ingrédients naturels pour vous.

Ingrédient n° 1 de l’anti-transpirant naturel : l’aloe vera

Le gel d’aloe vera permet de resserrer les pores, empêche la prolifération des microbes et contrôle votre transpiration. Avec l’huile de coco, c’est le meilleur ingrédient pour un anti-transpirant naturel. 

Ingrédient n° 2 de l’anti-transpirant naturel : l’argile

Si vous trouvez que les déodorants classiques vous donnent des rougeurs et des démangeaisons, n’ayez plus peur. L’argile peut être un ingrédient apaisant pour les aisselles fragilisées et donc votre anti-transpirant bio.

De plus, sa qualité la plus connue est l’absorption, qu’il s’agisse d’huile, de saleté ou d’humidité. 

Ingrédient n° 3 de l’anti-transpirant naturel : le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est un ingrédient de qualité alimentaire qui aide à éliminer les bactéries responsables des odeurs. Il peut également aider à absorber l’humidité et la moiteur, pour que les aisselles restent sèches et fraîches. 

Ingrédient n° 4 de l’anti-transpirant bio : le charbon de bois

Le charbon de bois fonctionne de la même manière que l’argile. Son principal avantage est d’absorber la sueur et la saleté de la peau. Vous craignez les taches sous les aisselles ? La bonne nouvelle, c’est que de nombreux anti-transpirants au charbon de bois sèchent sans laisser de traces.

Ingrédient n° 5 de l’anti-transpirant naturel : le dioxyde de titane

Le dioxyde de titane a des propriétés antibactériennes. En définitive, cela permet d’éliminer les bactéries responsables des odeurs. Il faut toutefois veiller à ce que les particules ne soient pas de taille nanométrique, car l’inhalation de ces nanoparticules pourrait entraîner une inflammation pulmonaire. 

Ingrédient n° 6 de l’anti-transpirant naturel : les huiles essentielles

 

Au lieu des fragrances artificielles ou des parfums, les huiles essentielles peuvent aider à masquer les odeurs corporelles tout en offrant certains avantages pour la peau.

La lavande, la menthe poivrée et l’arbre à thé présentent de grands avantages en termes de contrôle des odeurs et de pouvoir antibactérien. Par exemple, l’huile de coco est riche en acides lauriques et en antioxydants.

Ce qui en fait un excellent ingrédient pour un anti-transpirant bio.

Ingrédient n° 7 de l’anti-transpirant bio : l’oxyde de zinc

L’oxyde de zinc est le principal ingrédient actif de la plupart des écrans solaires minéraux et il a également des capacités de lutte contre les odeurs. Vous serez peut-être surprise d’apprendre que l’oxyde de zinc est microbien, ce qui signifie qu’il peut tuer les bactéries.

Ingrédient n° 8 de l’anti-transpirant bio : le vinaigre de cidre de pomme

Le vinaigre de cidre de pomme est bien connu pour ses propriétés antibactériennes. Sans compter que son pH acide facilite la croissance des bonnes bactéries et rend plus difficile la prolifération des mauvaises bactéries.

Il laisse également la barrière cutanée intacte, ce qui permet à notre peau de lutter plus facilement contre les infections.

Fabriquez votre propre anti-transpirant naturel

Maintenant, je vais vous donner ma recette préférée d’anti-transpirant bio. Je l’utilise et je vous garantis un résultat parfait.

Ingrédients de l’anti-transpirant naturel :

  • 2 1/2 cuillères à soupe d’huile de coco non raffinée
  • 2 1/2 cuillères à soupe de beurre de karité non raffiné
  • 1/4 tasse de fécule d’arrowroot
  • 1 1/2 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
  • 6 gouttes d’huile essentielle de lavande
  • 6 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse

1. Mélangez l’huile de coco et le beurre de karité avec de l’eau et portez à ébullition.

2. N’oubliez pas de mélanger de temps en temps.

3. Quand le mélange s’est dissout, ajoutez la fécule d’arrowroot, le bicarbonate de soude et les huiles essentielles.

4. Choisissez le pot dans lequel vous allez tenir votre anti-transpirant naturel. Versez le mélange dedans et laissez refroidir à température ambiante.  

Mode d’emploi de l’anti-transpirant bio :

Avant d’utiliser cet anti-transpirant naturel, mouillez légèrement vos aisselles. Ensuite, prenez une petite quantité d’anti-transpirant bio et appliquez-le directement sur vos aisselles.

Si vous pratiquez beaucoup de sport, vous pourriez avoir besoin d’appliquer cet anti-transpirant naturel deux fois par jour. Si ce n’est pas le cas, une application le matin est bien suffisante.

À lire aussi : Voici la conséquence d’une carence en vitamine D pour vos cheveux