Skip to Content

Acné kystique : causes, conséquences et traitement

Acné kystique : causes, conséquences et traitement

Les personnes atteintes d’acné kystique développent des kystes d’acné (boutons) remplis de pus, profondément sous la peau.

Un bouton kystique est souvent douloureux et peut être de grande taille. Un dermatologue doit traiter l’acné kystique pour réduire le risque de cicatrice et d’infection. Des antibiotiques et des crèmes topiques (pour la peau) délivrées sur ordonnance peuvent aider à faire disparaître votre problème de peau.

Qu’est-ce que l’acné kystique ?

Une éruption d’acné kystique sur le visage, possède de nombreuses glandes sébacées. En effet, l’acné kystique est un type d’acné inflammatoire qui provoque la formation de boutons douloureux et remplis de pus en profondeur sous la peau. L’acné se produit lorsque le sébum et les cellules mortes obstruent les pores de la peau.

Dans le cas de l’acné kystique, des bactéries pénètrent également dans les pores, provoquant un gonflement ou une inflammation. L’acné kystique est le type d’acné le plus grave. Les kystes d’acné sont souvent douloureux et plus susceptibles de laisser des cicatrices.

Quelle est la différence entre un kyste d’acné et un nodule d’acné ?

L’acné nodulaire et l’acné kystique sont très similaires. Tous deux provoquent des bosses profondes et douloureuses sous la peau. Et tous deux peuvent laisser des cicatrices. Les différences sont les suivantes :

  • les kystes d’acné sont remplis de pus, un liquide
  • les nodules d’acné sont plus solides et plus durs que les kystes d’acné, car ils ne contiennent pas de liquide

À lire aussi : Nettoyage de peau chez le dermatologue : arnaque ou miracle ?

À quoi ressemble l’acné kystique ?

Les kystes d’acné ressemblent à des furoncles, un type d’infection de la peau. Un kyste d’acné peut être :

  • une bosse rouge sous la peau
  • douloureux ou sensible au toucher
  • petit comme un petit pois ou gros comme une pièce de dix cents
  • suinter du pus à partir d’une tête jaune blanchâtre
  • croûteux

Où se développent les kystes d’acné ?

Une poussée d’acné kystique peut couvrir une grande surface de peau. En effet, un bouton kystique a tendance à apparaître sur le visage, qui possède beaucoup de glandes sébacées. Mais vous pouvez aussi avoir des boutons kystes sur : 

  • le dos
  • les fesses
  • la poitrine
  • le cou
  • les épaules
  • les bras

Quels sont les symptômes et les conséquences de l’acné kystique ?

La plupart des gens ont eu des boutons kystes, donc on connaît les symptômes. Comme l’acné kystique produit des nodules et des kystes, très proches des pustules et des papules inflammatoires, elle est donc considérée comme une maladie grave de la peau.

D’ailleurs, même après un traitement poussé, des cicatrices peuvent toujours être visibles.

Comme n’importe quel problème de peau, particulièrement ceux qui affectent le visage, l’acné kystique entraîne également des problèmes psychologiques :

  • baisse de l’estime de soi
  • changements d’humeur soudains
  • détresse psychologique et émotionnelle
  • dépression
  • anxiété
  • isolement social

Les problèmes physiques de l’acné kystique sont surtout liés à la longue période de cicatrisation : 

  • cicatrice en forme de pic à glace
  • fosse sur le visage
  • cicatrice rouge
  • cicatrice en relief
  • teint terne
  • décoloration

Quelles sont les causes de l’acné kystique ?

L’acné kystique du visage se produit lorsque les pores de la peau sont obstrués par du sébum, des peaux mortes et des débris. La présence de bactéries dans le pore obstrué contribue à l’inflammation.

Des nodules peuvent se former lorsque des boutons profonds entourent un follicule pileux. Parfois, le nodule englobe plus d’un follicule pileux. Les kystes apparaissent lorsque le nodule se remplit de pus.

La raison pour laquelle certaines personnes développent une acné kystique et d’autres pas n’est pas claire. Les experts pensent que plusieurs facteurs jouent probablement un rôle, notamment les niveaux d’hormones et la génétique.

Les hormones androgènes, en particulier, peuvent être en cause. Ces taux d’hormones augmentent pendant l’adolescence, ce qui accroît la production de sébum et le renouvellement des cellules de la peau.

La génétique peut entraîner chez certaines personnes une surproduction de sébum ou une sensibilité inhabituelle aux bactéries normales de la peau.

À lire aussi : Comment éviter l’apparition d’une cicatrice hypertrophique ?

Quels sont les facteurs de risque de l’acné kystique ?

Un certain nombre de facteurs augmentent le risque de développer une acné kystique. Mais attention, toutes les personnes présentant des facteurs de risque n’auront pas d’acné kystique. Les facteurs de risque de l’acné kystique sont les suivants :

  • Âge : Bien que vous puissiez développer de l’acné à tout âge, l’acné kystique est plus fréquente chez les adolescents et les jeunes adultes.
  • Certains médicaments : Par exemple, les corticostéroïdes, le lithium et la phénytoïne.
  • Régime alimentaire : Selon certaines recherches, un régime alimentaire riche en glucides ou en glycémies peut contribuer à l’apparition de boutons kystes.
  • L’hérédité : Les personnes dont un parent a souffert d’acné kystique sont plus susceptibles d’avoir des problèmes avec cette maladie.
  • L’environnement cutané : Les produits pour la peau gras ou huileux, les vêtements serrés ou occlusifs, l’humidité élevée, la transpiration excessive et la friction ou la pression sur la peau peuvent contribuer aux poussées d’acné.
  • Le stress : Le stress peut être un déclencheur d’éruptions ou aggraver des éruptions existantes chez les personnes qui ont déjà de l’acné.

Comment réduire le risque d’acné kystique ?

Il n’est pas possible de prévenir ou d’éviter complètement l’acné, y compris l’acné kystique. Cependant, vous pouvez prendre certaines mesures qui peuvent vous aider à contrôler les déclencheurs et les poussées d’acné :

  • Éviter de frotter votre peau, d’utiliser des nettoyants abrasifs ou à base d’alcool, et des produits pour la peau gras ou huileux.
  • Ne pas toucher votre visage et ne pas presser les boutons. Le fait de tripoter l’acné provoque une irritation supplémentaire, qui peut aggraver l’éruption et augmente le risque de cicatrices.
  • Arrêter de fumer.
  • Shampouiner les cheveux quotidiennement s’ils sont gras.
  • Laver votre visage avec un nettoyant doux et de l’eau tiède deux fois par jour et après une forte transpiration. Ne le lavez pas excessivement, car cela peut provoquer une irritation et aggraver une éruption.

Que devez-vous manger pour éviter un bouton kystique ?

Il n’existe pas de régime alimentaire particulier pour lutter contre les boutons kystes. En effet, rien de spécifique ne permet de faire disparaître les boutons, les nodules et les kystes. Cependant, certaines recherches semblent indiquer que certains aliments peuvent déclencher des éruptions.

Le lien entre les aliments et l’acné est l’inflammation. Certains types d’aliments peuvent stimuler l’inflammation dans l’organisme. Ce phénomène peut à son tour provoquer des éruptions ou une aggravation des éruptions.

Les aliments que les chercheurs ont étudiés et pour lesquels ils ont trouvé un lien potentiel avec les poussées d’acné sont les suivants :

  • Le lait de vache, y compris le lait sans matières grasses et le lait qui contient des matières grasses.

Les produits laitiers à base de lait, comme le yaourt, ne semblent pas entraîner une augmentation des éruptions.

  • Les aliments et les boissons à fort indice glycémique, comme le pain blanc, le riz blanc, les pommes de terre, les frites, les chips, les sucreries et les boissons sucrées.

De petites études ont également montré que la consommation d’aliments à faible indice glycémique pouvait réduire les poussées d’acné. Cela inclut la consommation de légumes frais, de la plupart des fruits frais, de céréales complètes, de haricots et de légumineuses.

Quel est le traitement recommandé pour vous débarrasser de l’acné kystique ?

Vous ne pouvez pas traiter l’acné kystique par vous-même. Les traitements en vente libre ne sont pas assez puissants pour la faire disparaître. Vous devez donc consulter un dermatologue pour obtenir des traitements sur ordonnance.

Les options de traitement potentielles de l’acné kystique sont les suivantes :

1. Les antibiotiques par voie orale en association avec un traitement topique

Les régimes courants comprennent la doxycycline, l’érythromycine, la minocycline ou la tétracycline, avec la trétinoïne (Retin-A) ou le tazarotène (Tazorac). Il peut s’écouler jusqu’à 12 semaines avant que les antibiotiques oraux ne produisent tous leurs effets.

Une fois l’acné maîtrisée, les médecins diminuent progressivement la dose jusqu’à la plus faible dose efficace. L’objectif du traitement est de maintenir le contrôle de l’acné avec les seuls médicaments topiques et d’éviter l’utilisation à long terme des antibiotiques oraux.

2. Les contraceptifs oraux

Les femmes souffrant d’acné kystique peuvent bénéficier de cette thérapie hormonale. Les contraceptifs oraux sont efficaces pour traiter l’acné inflammatoire et non inflammatoire. Une alternative est l’antiandrogène spironolactone (Aldactone).

3. L’isotrétinoïne orale (Amnesteem, Claravis, autres)

Ce dérivé rétinoïde de la vitamine A est très efficace pour traiter l’acné kystique. Cependant, il peut avoir des effets secondaires graves, comme la dépression et des malformations congénitales sévères.

Les médecins le prescrivent généralement lorsque les autres traitements ne donnent pas de résultats. Les personnes qui prennent ce médicament doivent participer à un programme de surveillance.

Il est notamment demandé aux femmes en âge de procréer d’utiliser deux méthodes de contraception pendant un mois avant le traitement, pendant le traitement et pendant un mois après la fin du traitement. Le traitement dure entre 16 et 20 semaines.

4. Injection de stéroïdes avec une solution d’acétonide de triamcinolone

Le drainage des kystes peut être une option, mais cette approche peut entraîner des cicatrices.

Existe-t-il des traitements maison pour réduire l’acné kystique ?

Comme je l’ai dit un peu plus haut, vous ne pouvez pas traiter ou guérir un bouton kystique toute seule. Mais vous pouvez utiliser des techniques naturelles pour réduire les symptômes ou pour prévenir l’apparition de l’acné kystique du visage.

Les boutons kystiques sont le résultat de l’obstruction des pores de la peau, de leur inflammation et de leur colonisation par des bactéries. Réduire le gonflement et garder la zone propre peut aider à réduire la taille du bouton.

Pour ce faire, vous devez respecter les étapes suivantes :

1. Nettoyer la zone 

Lavez votre visage avec un nettoyant doux au pH équilibré pour éliminer tout maquillage, huile ou saleté.

2. Appliquer de la glace

Enveloppez un glaçon ou un pack réfrigérant dans un tissu et appliquez-le sur le bouton pendant 5 à 10 minutes. Faites une pause de 10 minutes et répétez l’opération.

3. un traitement topique 

Utilisez un produit qui contient 2 % de peroxyde de benzoyle. Le peroxyde de benzoyle est antibactérien et est disponible dans les traitements contre l’acné en vente libre.

4. Utiliser une compresse chaude 

Une fois qu’une tache blanche ou un point blanc, se forme au centre du kyste, appliquez une compresse chaude. On peut fabriquer une compresse chaude en trempant un linge propre dans de l’eau chaude et en le pressant doucement sur le bouton pendant 10 à 15 minutes.

Répétez cette étape 3 à 4 fois par jour jusqu’à la guérison du bouton.

En suivant ces étapes, vous réduirez la douleur et le gonflement, ce qui peut faire rétrécir le bouton et l’aider à guérir plus rapidement. Cependant, la prévention des boutons kystiques est souvent la meilleure approche, car ils sont plus difficiles à traiter une fois qu’ils se sont développés.

Les erreurs à ne surtout pas commettre dans le traitement de l’acné kystique

Pendant la guérison d’un bouton kystique, il est important d’être doux avec la peau.

N’essayez pas de faire éclater, d’extraire ou de presser un bouton kystique. Cela peut être tentant, mais éclater un bouton peut introduire davantage de bactéries dans le pore, ralentir la guérison, faire pénétrer l’infection plus profondément dans la peau et augmenter les risques de cicatrices.

Vous devez donc éviter de :

  • toucher inutilement le visage
  • frotter la peau
  • utiliser des produits de soins de la peau agressifs, en particulier ceux qui contiennent de l’alcool
  • bronzer, que ce soit à l’extérieur ou dans des lits de bronzage
  • appliquer du dentifrice ou d’autres remèdes maison trouvés en ligne

Ne vous laissez pas avoir par les ventes de masques naturels pour l’acné kystique. Rien de tout cela ne fonctionne. De plus, cela peut aggraver l’état de votre peau. D’ailleurs, certains ingrédients, même naturels, peuvent être dangereux pour votre peau et votre santé.

À lire aussi : Vitamine E : miracle naturel pour votre peau, votre visage et vos cheveux