Toute la vérité sur l’anxiété : pourquoi elle complique les rencontres et les relations

L’anxiété complique les relations dès leurs débuts, vous luttez pour que les choses se déroulent normalement parce que d’une manière ou d’une autre, vous avez l’impression de toujours tout gâcher avant même que ça ne commence.

L’anxiété, c’est rester éveillée tard dans la nuit, vous tourner et vous retourner parce que vous vous demandez comment il se sent. C’est vous demander s’il y a vraiment quelque chose ou si tout est dans votre tête.

L’anxiété, c’est être excitée avant un rendez-vous tout en pensant qu’il va annuler à la dernière minute. C’est fixer votre téléphone dans l’attente.

C’est chaque relation passée qui se répète tout en espérant que cette fois, la fin sera différente.

C’est une fin qui vous détruit psychologiquement. C’est tenter de la supporter avec panache et dignité tout en vous demandant en pleurant, quand est-ce que les choses ont changé et ce que vous avez fait de mal. C’est vous en vouloir pour cela alors même que vos amis vous disent que vous n’y êtes pour rien.

L’anxiété vous dit « non, c’était la bonne personne mais tu n’étais pas assez bien pour lui et tu es pleine de défauts ». Et vous vous regardez, obsédée par des choses que vous ne pouvez pas changer parce que c’est probablement à cause de cela que ça n’a pas marché. L’anxiété a soif de perfection même si cela vous tue.

L’anxiété, c’est chaque message que vous ne voulez pas être la première à envoyer.

L’anxiété, c’est vous demander comment formuler quelque chose correctement parce que vous ne voulez pas faire d’erreurs.

C’est l’attente dans l’agonie d’une réponse et la relecture incessante de ce que vous avez écrit. C’est vouloir renvoyer un message tout en sachant que vous ne devriez pas.

Ce sont les réseaux sociaux qui s’ajoutent et rendent les choses dix fois pires. Ce n’est jamais juste un like, une vue ou un partage parce que vous vous demandez toujours si ça signifie autre chose.

L’anxiété vous dit : « ils vous ignorent volontairement ». Ils s’en fichent. Ils vont vous quitter. Ils vous en veulent. »

L’anxiété, c’est croire en ces mensonges qu’invente votre esprit.

C’est ce poids qui s’allège lorsqu’ils répondent mais que votre inquiétude demeure.

C’est vous demander n’importe quand : « vont-ils changer d’avis à mon propos ? » C’est revivre sans cesse le scénario dans votre tête, simplement pour être prête et réagir.

L’anxiété, c’est envisager le pire quand vous n’avez que de bonnes intentions. C’est tenir aux gens mais avec l’angoisse de tenir trop à eux.

Ce sont les remises en question et les doutes à propos de ce que les gens pensent, disent et font.

C’est être enfin en couple mais être paralysée par la peur que ça se termine alors même que ça vient tout juste de commencer.

L’anxiété repousse les gens parce que vous pensez que c’est pour leur propre bien.

C’est être partout à la fois et attendre de son partenaire qu’il en fasse de même. C’est souhaiter que tout se déroule comme prévu et être bouleversée quand ce n’est pas le cas.

C’est faire des bêtises et des erreurs et penser immédiatement qu’il va vous laisser ou vous plaquer. C’est être incroyablement dure envers soi alors même que vous êtes la dernière à juger les autres.

L’anxiété c’est être douloureusement angoissée et pourtant incapable de s’en empêcher.

C’est être debout dans une pièce bondée, tenir sa main et rencontrer ses amis en espérant une seule chose : qu’ils vous apprécient. C’est faire beaucoup plus d’efforts que n’en font souvent les autres.

C’est avoir envie de vous enivrer mais en vous inquiétant de trop boire. Ce sont les excuses du lendemain matin qui ne sont même pas nécessaires.

L’anxiété c’est avoir envie de lui expliquer : « voilà ce que tu dois supporter ou voilà ce à quoi tu as droit et si tu veux me quitter, je le comprendrais. » Mais en même temps, vous faites des efforts et essayez de le cacher.

C’est apprendre peu à peu à lui faire confiance.

L’anxiété, c’est expliquer à votre partenaire, « ce sont mes pensées, elles sont complètement illogiques, je le sais mais j’ai juste besoin que tu me dises que j’ai tort. Dis-moi que tout va bien entre nous. »

C’est avoir constamment besoin d’être rassurée.

L’anxiété, c’est votre partenaire qui vous enlace lorsque vous êtes complètement au fond et qu’il a juste besoin de continuer à vous dire que tout va bien. C’est quelqu’un d’autre qui doit être fort quand vous ne le pouvez plus.

Mais c’est aussi la peur de laisser quelqu’un s’approcher et entrevoir cette part de vous parce que vous avez toujours fait preuve de force et avez peur d’être vulnérable.

C’est cette voix critique dans votre tête, que vous entendez sans cesse. Même lorsqu’ils vous font un compliment, au début, vous n’y croyez pas. Et ils ne comprennent pas pourquoi vous n’arrivez pas à vous voir comme eux vous voient. Mais il y a une grande beauté dans le fait d’apprendre à quelqu’un d’autre à se voir à travers nos yeux.

L’anxiété c’est la beauté et l’admiration de quelqu’un qui vous connait vraiment et qui vous accepte alors que vous-même luttez encore pour vous accepter. C’est les voir changer leurs attitudes ou ce qu’ils font, simplement pour que vous soyez à l’aise. C’est le réconfort de cette simple phrase : « je suis désolé de ne pas t’avoir répondu, c’est parce que … » C’est le sentiment de complétude lorsqu’ils vous disent : « Je t’aime, malgré ce avec quoi NOUS devons vivre. »

Rares sont les personnes qui aiment les gens anxieux et ce n’est pas toujours facile. Mais si vous y arrivez, vous recevrez un amour infini et inconditionnel. Vous serez avec quelqu’un qui vous admirera et vous acceptera vraiment. Vous vous entendrez dire « merci » trop souvent et « je t’aime » encore davantage. Ce sera un amour qui vous testera et vous défiera mais il vous fera réaliser que certaines personnes en valent véritablement la peine.