Please assign a menu to the primary menu location under menu

AnxiétéDépression

Se sentir mal aimée, peu importante et peu appréciée : les conséquences de l’anxiété

L’anxiété est un vrai mal de la société moderne. Quand vous en souffrez, vous avez l’impression d’être un véritable fardeau pour vos amis et pour votre famille. Vous perdez l’envie de communiquer avec qui que ce soit et vous arrêtez d’envoyer des messages à vos proches, même si vous mourez d’envie de les voir. Vous avez tellement peur qu’ils refusent de passer du temps avec vous que vous n’essayez même pas d’organiser une sortie ou une soirée.

Vous avez le sentiment qu’ils vous voient comme une ratée, comme une personne qui n’a rien d’intéressant à dire et qui n’a jamais rien accompli dans sa vie. À cause de ça, vous avez une très faible estime de vous-même. Vous vous sentez mal aimée et complètement exclue de votre entourage alors qu’en réalité vous avez vous-même créé cette image dans votre tête.

En effet, quand vous réfléchissez un peu, vous comprenez qu’aucun de vos amis n’a jamais dit quoi que ce soit de négatif sur vous et personne de votre famille ne vous a jamais mis à l’écart. Pourtant, vous êtes convaincue que vos proches vous tolèrent seulement par courtoisie et ne veulent pas réellement gaspiller du temps et de l’énergie avec vous.

Quand un homme vous plaît, vous ne pouvez pas vous forcer à l’aborder pour lui dire bonjour car vous avez peur de paraître ridicule et de vous faire rembarrer. Vous vous dites qu’un homme aussi bien ne peut absolument pas être intéressé par une femme aussi paumée et bête que vous. Vous le regardez donc de loin et vous continuez à espérer qu’un jour il fera le premier pas vers vous.

D’ailleurs, vous avez même du mal à parler au caissier de votre supermarché ! Même quand c’est votre tour de passer à la caisse, vous avez des difficultés à avancer et à communiquer avec lui car vous ne souhaitez pas le déranger. Alors, vous traînez des pieds et vous lui lancez un faible “bonjour” et vous essayez d’en finir avec cette tâche au plus vite. Vous priez pour qu’il n’y ait pas de problèmes avec des codes barres effacés ou des produits qui ne passent pas au scanner car vous ne voulez absolument pas attirer l’attention sur vous ni irriter le caissier.

Mais, voilà… Tout ça, c’est dans votre tête. L’anxiété rempli votre esprit de pensées négatives et vous donne l’impression que vous êtes un fardeau, une ratée et une moins que rien. Ni plus, ni moins ! Elle contrôle l’image que vous avez de vous-même et vous convainc que c’est de cette façon péjorative que les autres vous voient. Alors, qu’en fait, cette image négative est le fruit de votre propre imagination et le reflet de ce que vous pensez de vous-même.

Pourquoi suis-je anxieuse ?

L’origine de l’anxiété peut être très difficile à cerner. Chaque personne est bien sûr différente et ce qui peut provoquer ce sentiment dépressif chez l’une ne va pas forcément être la raison pour laquelle une autre personne se sent anxieuse. Vous pouvez être anxieuse parce que vous vous inquiétez à l’idée d’être ridicule ou car vous avez peur de la socialisation. Vous pouvez également être anxieuse parce que vous vous dites que vous allez vous emmêler les pinceaux en parlant ou tout simplement trébucher en marchant.

Il y a beaucoup de raisons différentes qui peuvent être à l’origine de votre sentiment d’anxiété. Pourtant, toutes se ramènent à une seule chose : être rejetée. Vous êtes effrayée à l’idée qu’on vous juge ou qu’on pense que vous ne valez rien. Vous avez peur que quelqu’un pense que vous n’êtes pas digne d’être appréciée ni aimée.

L’anxiété vous pousse à penser que personne ne veut de vous et que vous êtes une extra-terrestre parmi vos amis. Dans votre tête, vous avez le sentiment de n’appartenir à aucun groupe social et vous vous demandez même pourquoi personne ne vous a jamais dit que vous étiez aussi bizarre et incapable de trouver votre propre place dans la société. Alors, vous devenez de plus en plus introvertie et vous vous renfermez sur vous-même.

Car, l’anxiété c’est ça : elle vous donne l’impression que personne ne vous aime et que vous ne méritez pas d’être aimée. À cause d’elle, vous avez le sentiment d’être toujours la personne qui se bat le plus pour faire fonctionner sa relation (amoureuse ou amicale). Vous vous dites que votre partenaire ou vos amis ne sont présents dans votre vie que parce qu’ils sont pitié de vous et n’ont pas le coeur de vous abandonner définitivement. Même, s’ils en ont très envie !

Vous pensez être la personne qui fait tous les efforts, compromis et sacrifices pour faire plaisir à l’autre et pour le rendre heureux. Vous croyez avoir mis vos besoins et vos désirs en second plan car vous avez fait une priorité de ceux de votre compagnon ou de vos amis. Dans votre tête, la seule raison pour laquelle vos différentes relations fonctionnent c’est parce que vous vous démenez pour deux. Et, même si vos amis ou votre partenaire ne vous ont jamais donnée une raison de penser qu’ils vous détestent, vous en êtes profondément convaincue.

D’ailleurs, lorsque quelqu’un est gentil avec vous, vous avez l’impression qu’il ou elle se moque de vous ou essaie de vous duper. Quand une personne croise votre regard, vous pensez tout de suite qu’elle vous juge et qu’elle vous critique. “Elle se moque sûrement de ma tenue”, “Il pense très certainement que je ne sais pas faire mon boulot” et “Il croit que je suis laide” sont des phrases beaucoup trop familières pour vous. Donc, le simple fait de quitter votre appartement devient un véritable défi !

Je n’ai pas ma place dans mon entourage

L’anxiété vous pousse à penser que vous n’êtes pas importante et que vous n’avez pas le droit de partager, haut et fort, votre opinion. Comme si, vous pouviez dire n’importe quoi sans que cela ne fasse aucune différence pour les autres. Comme si personne ne voulait entendre ce que vous aviez à dire. Donc, avant de parler, vous prenez bien le temps de réfléchir. Vous avez peur de dire quelque chose de travers mais le temps que vous vous décidiez enfin à ouvrir la bouche, la conversation est déjà passée à autre chose.

L’anxiété vous pousse à penser que vous n’êtes pas appréciée. Vous croyez que personne ne remarque tout le travail et tous les efforts que vous faites pour réussir dans votre vie personnelle et professionnelle. Vous avez l’impression que personne ne s’inquiète du stress qui vous tient prisonnière. Tout ce dont vous avez besoin c’est d’une petite tape sur l’épaule, c’est-à-dire une petite validation, mais vous ne semblez jamais la recevoir. Donc, vous pensez que vous faites tout de travers et que vous n’êtes pas assez bien pour les gens de votre entourage.

L’anxiété vous pousse à croire que vous n’avez aucune inspiration. Vous avez le sentiment que vous n’allez jamais rien accomplir d’extraordinaire dans votre vie. Comme si personne n’allait jamais vous considérer comme une femme à succès. Comme si vous n’alliez jamais réaliser vos rêves. Et, si vous ne faites pas attention, ce sentiment peut vous pousser à vous contenter d’une vie médiocre car, dans votre tête, vous croyez fermement que vous ne méritez pas mieux.

Se sentir mal aimée, peu importante et peu appréciée est le pire côté de l’anxiété. Mais, vous devez garder à l’esprit que ce trouble se joue de vous. Ces choses horribles que vous pensez que les autres pensent à propos de vous ne sont pas vraies. Personne ne vous juge aussi sévèrement que vous le faites. Personne ne vous déteste autant que vous détestez votre anxiété.

Donc, pour éradiquer ce sentiment, vous devez reprendre votre vie en main. Consultez un spécialiste qui va vous aider à trouver l’origine exacte de votre anxiété et qui va vous donner les outils nécessaires pour la combattre. Pour aller mieux, vous devez d’abord savoir pourquoi vous vous sentez aussi mal.

Le chemin de la guérison va être loin. mais, si vous apprenez à faire confiance à vos proches et si vous travaillez sur votre développement personnel, tous ces moments difficiles en vaudront la peine. Une fois que vous aurez la raison et les outils en main, vous pourrez aller de l’avant.

Peu à peu vous apprendrez à nouveau à vous aimer et à apprécier vos qualités et votre vie. Avec le temps, vous pourrez enfin comprendre que toutes ces pensées négatives n’étaient que le fruit de votre esprit malade. Vos amis et votre famille tiennent à vous mais si vous ne leur parlez pas de vos problèmes mentaux, ils ne pourront jamais vous tendre la main pour vous aider à les combattre.

Vous devez rester forte et concentrée sur votre objectif final : améliorer l’image que vous avez de vous-même. par pour le sautres mais pour votre bien-être et pour votre santé mentale. Vous ne pourrez pas être heureuse tant que vous ne serez pas en paix avec vous-même et avec vos choix.

À lire aussi : Quand l’anxiété vous prend : remettre sa vie en question pour pouvoir aller de l’avant