Skip to Content

Lettre à l’homme qui m’a enfin appris ce que je méritais vraiment

Lettre à l’homme qui m’a enfin appris ce que je méritais vraiment

Quand je l’ai rencontré, j’étais à un tournant de ma vie. Je venais de rompre quelques mois plus tôt et cette rupture m’avait dévastée. J’étais perdue, brisée et absolument fermée à toute nouvelle rencontre.

Mais je commençais tout juste à redécouvrir le plaisir de vivre. Je renouais avec le bonheur petit à petit.

J’étais très entourée. Ma famille et mes amis étaient là pour moi et il m’aidaient beaucoup dans mon processus de guérison. Bref, je faisais de mon mieux pour me distraire, m’occuper et me reconstruire après une histoire douloureuse dont la fin avait été tout aussi douloureuse.

J’étais fermée à toute rencontre nouvelle

J’étais “heureuse”, mais seule, dans le monde clos au sein duquel je m’étais enfermée. J’étais dans une période de ma vie où la solitude était une source de joie. J’apprenais à me connaître et à vivre pour moi. Je n’étais concentrée que sur mon propre avenir.

Mais tu es arrivé.

Tu étais gentil, doux, protecteur, respectueux et drôle à en mourir ! J’ai pu voir ta maladresse dès le premier jour ! Tu étais aussi un homme mûr, franc et sociable. Bref, tout ce que les hommes de ma vie n’avaient jamais été.

Il nous a suffit de quelques heures pour que quelque chose passe entre nous. Comme un lien fort et préexistant à notre rencontre. Mais pour moi, cette relation naissante ne pouvait être qu’amicale. Je crois tout simplement que je n’étais pas prête.

J’étais centrée sur moi et sur mon bonheur. Je ne m’envisageais pas du tout en couple avec quelqu’un. Après ma rupture, j’avais l’impression qu’aucun homme ne pourrait jamais mériter d’entrer dans ma vie.

Un homme qui a persévéré

Tu n’as pas lâché. Tu es resté. Tu n’as jamais arrêté de discuter avec moi, de partager des histoires de vie, de te confier sur tes valeurs et tes principes, etc. Tu me faisais part de tes objectifs, de tes envies et de tes goûts. Tu n’hésitais pas non plus à te confier sur tes moments gênants, tes échecs et tes craintes.

Et rapidement, sans que je ne m’en rende compte, je me suis à mon tour retrouvée à me confier à toi. J’avais baissé ma garde sans en avoir conscience.

Tu étais devenu mon meilleur ami. Quel sentiment formidable…

Et c’est là que je me suis posé la question : n’est-ce pas comme ça que démarrent les plus belles histoires d’amour ? Par une histoire d’amitié avant tout ? Ne peut-on pas tomber follement amoureuse de son meilleur ami ?

C’est en tous cas ce qui était en train de m’arriver. Je tombais peu à peu et sans le savoir amoureuse de toi. Je n’avais même pas la pleine conscience de ses sentiments naissants, mais déjà très forts et intenses.

“L’amour te tombera dessus au moment où tu t’y attendras le moins”

C’est ce que les gens disent, souvent. On me l’a dit et je n’y croyais pas vraiment. Pour moi, ce n’était qu’un cliché fleur bleue de plus !

Pourtant, ça ne pourrait pas être plus vrai dans mon cas. J’ai rencontré cet homme merveilleux au moment où je m’y attendais le moins. À un moment où ma seule préoccupation, c’était moi-même. Mais quand on y réfléchit, c’est assez logique.

On est tellement pris par notre vie, par nos amis, notre famille et notre boulot que le destin a toute la place nécessaire pour jouer les entremetteurs !

Parce qu’après ma rupture, j’étais dans l’optique de vivre, de simplement vivre. De me débarrasser de tous les jugements, de toutes les contraintes et de de vivre pour moi-même. Et c’est là que la magie se produit. Comme sortie de nulle part, elle nous ensorcelle sans crier gare. Et il n’existe rien de plus beau dans la vie.

À toi qui es arrivé dans ma vie alors que je ne cherchais rien

Je ne cherchais pas à rencontrer quelqu’un. Je ne savais pas vraiment ce que je méritais. Mes histoires d’amour avaient toutes été tellement douloureuses que je ne savais pas non plus vraiment à quoi ressemblait une relation saine et équilibrée.

Mais tu es arrivé et tu m’as appris toutes ces choses que j’avais toujours méritées. Et jamais je n’aurais cru être aussi chanceuse.

Je ne savais pas que l’amour pouvait guérir, quand il n’avait fait que me briser. 

Mais il y a une chose que je sais, une chose dont je suis certaine… Je n’étais pas à la recherche de quelqu’un et je pense que toi non plus. Mais le destin, lui, cherchait à croiser nos routes et à nous réunir. Parce que quand je nous regarde aujourd’hui, tout ce que je vois c’est que nous sommes faits pour être ensemble.

Je te dis merci et surtout, je te dis encore une fois que je t’aime.

Quelques mots pour ma merveilleuse amie inattendue
← Previous
Trouble narcissique et vulnérabilité : un cocktail dangereux
Next →
Comments are closed.