Skip to Content

Les mystères derrière les lois de l’attraction : ce que la recherche en dit

Les mystères derrière les lois de l’attraction : ce que la recherche en dit

Avoir le béguin pour quelqu’un est parfois assez compliqué à vivre.

Vous pourriez rougir constamment, être distrait 24 heures sur 24 en pensant aux petites rides autour de ses lèvres quand il/elle sourit. Vous pourriez même avoir du mal à enchaîner les phrases les plus simples.

“Bonjour, comment vas-tu ?” devenant un obscur “comment tu oh heu bonjour ?”

Mais cela peut être encore pire à vivre lorsque vous vous retrouvez attirée par une personne qui semble totalement à l’opposé de votre idéal masculin/féminin.

Vous savez, ce mec dans le bus qui vous a grillée votre place en vous bousculant, sans même s’excuser ? Vous ne pouvez plus arrêter de penser à lui alors que vous détestez les gens impolis.

Ou cette nana qui rigole très peu discrètement alors que vous appréciez le calme…

L’amour est mystérieux… Mais l’attraction, beaucoup moins ! 

La science est aujourd’hui capable de nous donner des réponses. Elle peut nous expliquer pourquoi nous sommes attiré(e)s par certaines personnes et pourquoi nous en ignorons d’autres.

La proximité joue un rôle dans la personne qui vous attire

Être physiquement proche de quelqu’un suffit parfois à susciter de l’attirance.

Il n’est ainsi pas rare de voir des stars, partenaires de séries ou de films, sortir ensemble dans la vraie vie.

Par exemple, Jennifer Garner et Ben Affleck ont formé un couple hors écran l’année suivant la sortie de “Daredevil” en 2003.

On pense aussi à Rachel McAdams et Ryan Gosling qui sont sortis ensemble pendant trois ans, après avoir joué un couple dans “N’oublie Jamais”.

Et ils ne sont définitivement pas les seuls à suivre cette tendance.

Pourquoi ?

Il semblerait en fait que d’être souvent exposé(e)s  à quelqu’un augmente la probabilité que nous soyons attiré(e)s par cette personne.

Et ce n’est pas moi qui le dis mais bien 50 ans de recherche scientifique !

Elles ont prouvé que la proximité est l’un des indicateurs les plus puissants d’attraction.

Nous sommes simplement attirés par les personnes que nous voyons fréquemment.

Cela explique pourquoi les célébrités qui tournent sur un même plateau finissent souvent par sortir ensemble dans la vraie vie.

Ce qui nous semble familier

La façon dont nous avons évolué en tant qu’humains joue également un grand rôle.

Nous sommes attiré(e)s par celles et ceux qui nous semblent familiers. C’est parce que la familiarité nous garantit quelque chose de prévisible, de sécurisant.

Ainsi, par exemple, si un membre de notre famille ou un groupe d’amis avec qui nous avons grandi était vraiment drôle, nous serons probablement plus attiré(e)s par les gens drôles lorsque nous grandirons.

Car c’est quelque chose auquel nous nous sommes, en quelque sorte, habitués.

Proximité et familiarité vont donc souvent de pair. Si nous voyons quelqu’un tous les jours, nous allons probablement nous habituer à sa présence au fil du temps. Et ce jusqu’à ce que nous soyons très à l’aise avec lui/elle.

Bien sûr, ce n’est pas parce que vous êtes proche de quelqu’un que vous allez forcément tomber amoureux ou amoureuse de cette personne. D’autres paramètres entrent bien évidemment en compte.

À lire aussi : Un homme qui vous fait rire, voilà ce dont vous avez besoin !

Les traits de personnalité

Selon les recherches, des traits de personnalité telle que la gentillesse ou la générosité rendent spontanément plus attirant.

Dans une étude de 2007, des participants ont été invités à évaluer leur attirance pour des personnes inconnues, sur base uniquement de photos.

On leur a ensuite demandé d’évaluer les mêmes photos, mais cette fois, certaines d’entre elles avaient des descriptifs concernant la personnalité des individus.

L’étude a révélé que les photos avec des descriptions positives ont, de fait, reçu les notes les plus élevées pour l’attractivité.

Cela suggère que certains traits de personnalité jouent un rôle dans l’évaluation de cette attractivité.

Les personnes qui ont l’air en bonne santé et fertiles sont statistiquement plus attirantes

Les recherches suggèrent également que les gens sont attirés par ceux qui ont l’air en bonne santé. Oh, et ceux qui ont l’air d’avoir des gênes flatteurs.

Que nous le réalisions ou non, nous sommes biologiquement attirés par les personnes qui semblent pouvoir se reproduire.

C’est biologique : les femmes plus jeunes et pleines de vie attirent généralement plus les hommes hétérosexuels. Tout simplement parce qu’elles semblent être parfaitement aptes à procréer.

Cela peut expliquer pourquoi sur des photos de femmes dans les années 1800, on pouvait les voir porter des corsets qui mettaient en valeur leurs hanches, indice subtil de leur capacité à enfanter correctement.

De plus, des caractéristiques telles que la symétrie du visage, sa structure et les rapports hanche-épaule sont toutes importantes pour créer de l’attirance.

C’est parce que ces caractéristiques physiques indiqueraient quelqu’un en bonne santé.

Les hormones sont aussi de la partie

Ce qui vous attire, à certains égards, peut être hors de votre contrôle.

Une étude de 2016 a révélé que les femmes avec des visages plus « féminins » attiraient plus facilement les hommes avec des niveaux élevés de testostérone. Un visage plus “féminin” ? C’est-à-dire avec de grands yeux, des sourcils hauts et une mâchoire plus petite.

Mais ce n’est pas la seule façon dont les hormones jouent un rôle dans l’attraction.

Dans une étude de 2007 publiée dans le “Journal of Personality and Social Psychology”, Steve Gangestad, professeur de psychologie à l’Université du Nouveau-Mexique et ses collègues ont constaté que les femmes sont attirées par certains hommes en fonction de leur cycle menstruel.

Au milieu du cycle, les femmes avaient tendance à préférer les aventures avec des hommes un peu rustres. D’ailleurs, en moyenne, les femmes fertiles étaient plus intéressées par des relations à court terme avec des hommes qui semblaient arrogants et sûrs d’eux.

En comparaison, à d’autres moments de leur cycle, elles se sont plutôt tournées vers des relations à plus long terme, avec des profils d’hommes plus gentils, plus consciencieux et respectueux.

Bref, ceux qui ont un matériel paternel stéréotypiquement intéressant !

Les contraires s’attirent ?

Bien que 80% d’entre nous croient en l’idée que les contraires s’attirent, la réalité est toute autre.

Pour commencer, il est important de comprendre ce que signifie l’expression “les contraires s’attirent”.

Si vous deviez prendre cela à la lettre, cela voudrait dire que vous et votre moitié n’avez rien en commun. Avouez que cela semble déjà moins probable énoncé comme cela.

En réalité, des personnes qui ont des intérêts similaires à nous auront tendance à plus nous taper dans l’œil. Bref, on craquera plus facilement sur des individus qui nous ressemblent globalement.

La recherche le confirme d’ailleurs.

Une étude publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology, a recueilli des informations auprès de 1523 couples, amis et connaissances. On les a interrogés sur leurs valeurs, leurs attitudes et leurs traits de personnalité. Les chercheurs ont constaté que ces personnes avaient une énorme similitude de 86% sur tous les facteurs.

Cela dit, vous et votre partenaire pouvez toujours être très différents, mais cela concernera plutôt des choses superficielles. Comme vos goûts musicaux, le type de nourriture que vous aimez manger, le type de vêtements que vous aimez porter, etc.

Mais en réalité, malgré ces quelques traits différents, vous vous ressemblez probablement plus que vous ne le pensez.

À lire aussi : Le guide ultime de la loi de l’attraction